Argentat est implantée dans une plaine alluviale de la Dordogne. Argentoratum signifiait en latin " passage du fleuve ". Aujourd'hui cité de plus de 3 000 habitants l'hiver, plus du double l'été, Argentat, chef-lieu de canton, vit toujours en grande intimité avec la Dordogne qui y a imprimé son histoire. La fortune de la cité a longtemps été liée à l'activité de son port d'où les gabares, ces navires sommaires à fond plat, partaient chargées, pour un voyage dangereux, de cuir, d'huiles et de merrains, planches de bois destinées à la tonnellerie bordelaise et bergeracoise. Argentat était le port de rassemblement des bateaux descendus de la Haute-Corrèze chargés du fruit des forêts. C'est la force du courant qui propulsait les navires dont la cargaison pouvait s'élever à vingt tonnes. Après six jours de voyage, la cargaison livrée, le bateau était lui-même cédé à prix dérisoire, ne pouvant assurer le retour (absence de chemin de halage). Les gabariers remontaient alors à pied vers leur verte Corrèze.

Les pierres et la lauze qui composent la plupart des maisons donnent à la ville un charme gris-argent et bleuté auquel se mêle l'or du couchant. Par la rive droite, on accède aux quais où accostaient les gabares alors qu'enchâssée dans un des murs, la croix des gabariers protège toujours les utilisateurs du fleuve et mériterait d'être plus mise en valeur, elle qui fut le témoin de nombreuses messes célébrées pour protéger les marins avant chaque grand départ. Pavés à l'ancienne, ces quais sont ornés d'un grand cadran solaire à même le sol et offrent une vue magnifique sur les solides et recherchées maisons de pécheurs " pieds dans l'eau ". Un courpet, copie conforme des navires d'antan, est toujours amarré aux anneaux de fer du quai de Lestourgie et se met en branle avec son équipage pour faire revivre, un jour par semaine, en haute saison, les sensations des marins d'eaux douces d'autrefois. Le cours d'eau est aujourd'hui régulé par la succession des cinq ouvrages hydroélectriques que sont les barrages de Bort-les-Orgues, Marège, l'Aigle, Le Chastang et Le Sablier, situé pour ce dernier juste en amont d'Argentat, au niveau du château du Gibanel. La meilleure façon de découvrir Argentat est de parcourir la vieille ville à pied afin d'en admirer son caractère, ses charmes et la richesse de son passé, comme ces nombreuses et belles demeures des XVIe et XVIIIe siècles, cossues et ornées de tourelles. A voir également, le clocher de l'église qui conserve une cloche datée de 1538.

À voir / À faire à Argentat-sur-Dordogne

Comment partir à Argentat-sur-Dordogne ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à Argentat-sur-Dordogne

Photos d'Argentat-sur-Dordogne

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

LIMOUSIN

Guide LIMOUSIN

LIMOUSIN 2016/2017

9.95 €
2016-06-15
312 pages
Avis