Guide du Portugal : Survol du Portugal

<p>Vue sur le vieux Lisbonne, son Monastère de Saint-Vincent de Fora et ses batiments colorés.</p>

Vue sur le vieux Lisbonne, son Monastère de Saint-Vincent de Fora et ses batiments colorés.

Les frontières. Le Portugal est situé au sud-ouest de l'Europe, dans la partie occidentale de la péninsule ibérique. Il est délimité au nord et à l'est par la frontière avec l'Espagne, et à l'ouest et au sud par l'océan Atlantique. Le Portugal est également le pays du monde pouvant se targuer d'avoir les plus anciennes frontières. En effet, elles n'ont pas bougé depuis qu'elles ont été fixées par le traité d'Alcanices, en 1297.

Les côtes. Le pays comprend également les îles des Açores et de Madère qui se trouvent dans l'océan Atlantique. La superficie totale du Portugal est de 92 391 km², en comptant les Açores (2 333 km²) et Madère (741 km²). Le Portugal continental compte 1 230 km de côtes, les Açores 667 km et Madère 250 km.

Les fleuves. Trois principaux fleuves prennent leur source en Espagne et se jettent dans l'océan Atlantique. Le Tage (Tejo), avec Lisbonne à son embouchure, est le plus grand. Le Douro avec Porto à son embouchure. Le Guadiana, enfin, qui forme une partie de la frontière avec l'Espagne et arrose l'Alentejo et l'Algarve. On peut aussi mentionner le Minho qui forme une partie de la frontière nord avec l'Espagne, et le Mondego, seul fleuve d'importance englobé en entier dans le Portugal : il passe aux pieds de Coimbra et se jette dans l'océan à Figueira da Foz.

Les montagnes. Le point culminant du pays, la Serra da Estrela au centre du pays, atteint 1 993 m. Aucun lieu du Portugal n'est localisé à plus de 220 km de la mer alors que, du nord au sud, le Portugal mesure 560 km. D'une façon générale, l'altitude s'élève en allant vers l'Espagne, ainsi qu'en se rendant du sud vers le nord. Au sud du Tage, Alentejo et Algarve présentent peu de reliefs.

Géographie
<p>Praia da Marinha.</p>

Praia da Marinha.

Relief. Contrairement à une idée préconçue, le Portugal continental est un pays montagneux. Si 60% de la superficie de sa partie Sud a une altitude inférieure à 200 m, elle reste très vallonnée dans ses régions Est et Sud. Quant au Nord du pays, 90% de son relief est à plus de 400 m. Seule l'étroite bande côtière d'environ 30 km de large qui sur plus de 250 km court du Nord au Sud, de Viana de Castelo à Caldas da Rainha, est à moins de 100 m d'altitude.

Officiellement, le point le plus haut du pays est situé dans les Açores, sur l'île de Pico (Ponta do Pico 2 351 m). Sur le continent, la Serra da Estrela dans les Beiras, atteint 1 993 m. Guarda se trouve à 1 000 m.

Régions. Le Portugal continental est aujourd'hui administrativement divisé en cinq régions : Alentejo, Algarve, Centro, Lisboa e Vale do Tejo, Norte, elles-mêmes subdivisées en districts. Il existe deux zones métropolitaines, Lisbonne et Porto.

Le Nord

Le Nord comprend le Minho (Viana do Castelo, Guimarães, Braga), le Douro (Porto) et le Trás-os-Montes (Bragança, Chaves, Vila Real). Le Nord est marqué par les douces collines du Douro et les petites montagnes à la frontière avec l'Espagne.

Le Minho. Rassemblant les rivages du Rio Minho et de la Costa Verde, cette province constitue une région très fertile, densément peuplée et principalement agricole. Les collines de granit et les plateaux schisteux sont couverts d'une végétation épaisse (pins, eucalyptus, chênes et châtaigniers). Vignes et arbres fruitiers recouvrent les vallées verdoyantes de la région. Seules exceptions à cette luxuriance, les Serras de Peneda et do Marão, qui font apparaître des sommets rocheux dans le parc national de Peneda-Gerês.

Le Douro. Mondialement célèbre pour son vin de Porto, cette région vit encore au rythme du grand fleuve qui la traverse. Le long des collines du Rio Douro, les vignobles constituent un cadre naturel exceptionnel. Au milieu de ce paradis naturel, les villes historiques d'Amarante et Lamego invitent à la balade.

Le Trás-os-Montes. La région la plus sauvage et la plus dure du pays, le Trás-os-Montes (au-delà des monts) s'étend effectivement au-delà des Serras do Marão et de Peneda. Il est constitué de hauts plateaux granitiques pelés, entrecoupés par de profondes vallées. Seuls les alentours de Chaves et Bragança apparaissent comme les greniers à provisions de cette province : arbres fruitiers, vignes et maïs.

Le Centre

Le Centre comprend les Beiras, marquées dans leur partie littorale par les grandes villes dynamiques de Coimbra et d'Aveiro et la Beira Alta, partie la plus montagneuse du pays, avec les hauts sommets et les glaciers de la Serra da Estrela. C'est la partie du territoire continental la plus élevée, avec les sommets (enneigés en hiver) de la Serra da Estrela et les villes de Viseu et de Guarda, situées à plus de 1 000 m d'altitude.

La Beira Litoral. Elle présente des paysages extrêmement variés. La région d'Aveiro est celle des canaux et des rizières. Au nord, les longues plages de la Costa de Prata sont bordées de pinèdes. Dans la région de Coimbra, les champs de maïs et de blé, des vignes et de grandes forêts (Buçaco notamment) couvrent l'intérieur du pays.

La Beira Alta. La partie la plus montagneuse du Portugal, avec la Serra da Estrela, culminant à 1 991 m, et la Serra de Lousã. L'ouest, du côté de Viseu et surtout de la vallée du Rio Mondego, est plus fertile ; ses versants, bien exposés, sont plantés d'un vignoble de cru (le Dão). L'est en revanche, la région de Guarda, est plutôt réservé au pâturage des moutons.

La vallée du Tage. La région comprend la capitale Lisbonne et la vallée du Tage composée de plusieurs villes : Leiria, Nazaré, Santarém, Fátima... Autour de Lisbonne, la Serra de Sintra est une chaîne de collines très appréciées pour leur climat doux et la beauté de leur paysage.

L'Alentejo

L'Alentejo (Além do Tejo signifie " au-delà du Tage ") est une région rurale et pittoresque. C'est le grenier à blé du pays et le royaume du chêne-liège et de l'olivier. Les couleurs des plaines couvertes d'arbres et de vignes sont magnifiques.

Alentejo littoral. Le littoral de cette région, sauvage et très beau, possède encore peu d'infrastructures hôtelières. Il s'agit d'un des lieux préférés des Portugais lors de leurs vacances estivales. Un lieu loin du tourisme de masse à découvrir.

Baixo Alentejo. Sur ses plaines aux nombreuses collines, une mosaïque de couleur s'étale sous vos yeux : le blanc des corps de ferme (monte), l'argenté des oliviers alignés au cordeau, le rouge sombre des vignes et puis toutes les nuances du vert, de l'ocre et du roux... Les villes historiques de Beja et de Mértola révèlent au visiteur curieux leur passé centenaire. Au sud, les carrières de marbre et de quartz se succèdent.

Alto Alentejo. Les hauts plateaux du Haut Alentejo (Portalegre, Castelo de Vide et Marvão) font place au paysage légèrement vallonné de la région d'Evora. A l'est, vers la frontière espagnole, les forteresses de Monsarraz et d'Elvas rappellent la position stratégique de la région dans l'histoire.

L'Algarve

Séparée de l'Alentejo par les collines schisteuses de la Serra de Monchique (à l'ouest) et la Serra do Caldeirão (à l'est), la partie méridionale du pays est plate. On y cultive la canne à sucre, le riz et le coton. Les terres sont aussi occupées par de grands vergers d'orangers, d'amandiers et de figuiers. Le littoral est très sablonneux, et le climat méditerranéen de l'Algarve en a fait une région principalement touristique où les stations balnéaires se succèdent jusqu'à la frontière espagnole.

Costa Vicentina. La contrée la plus touristique du pays l'est pour une bonne raison. Les baies rocheuses et les plages de sable fin longues de plusieurs kilomètres y bénéficient d'un climat exceptionnel. Les fêtards trouveront leur bonheur à Lagos, Portimão et Albufeira, tandis que les amateurs de tranquillité préféreront les alentours de Sagres, où les plages et les forteresses regardent vers le large.

Sotavento. Tout près de la frontière espagnole, cette région est appréciée par les familles et les amateurs de nature, qui trouveront leur bonheur sur les îles désertes en face de Tavira et au coeur du parc naturel de Ria Formosa.

Climat

Le Portugal possède un climat océanique et méditerranéen, avec d'importants contrastes entre l'ouest et le nord-ouest, la zone montagneuse du centre, particulièrement pluvieuse, et les régions sèches du sud. Ainsi, les régions montagneuses au nord enregistrent 3 000 mm de pluies par an contre moins de 600 mm dans le sud de l'Alentejo ! La température moyenne annuelle varie de 13 °C dans l'intérieur montagneux au nord, à 18 °C dans l'Alentejo vers Guadiana. Dans le Nord, les étés sont ensoleillés et agréables tandis que les hivers sont venteux, humides et frais, où la neige tombe fréquemment autour de Guarda, Bragança, Vila Real et Viseu, et bien sûr sur les montagnes de Serra da Estrela et Serra do Gerês. Dans le Sud, le thermomètre flirte rarement avec le 0 °C, mais l'été le mercure tutoie les 40 °C et peut grimper jusqu'à 50 °C dans l'Alentejo et l'Algarve !

Dans le Nord. Certaines villes dans cette région connaissent des pluies pendant toute l'année (plus de 200 jours de pluie à Porto, par exemple). La température annuelle moyenne au nord du fleuve Douro est de 10 ºC.

Dans le Centre. Dans les montagnes de la Serra da Estrela, le soleil tape fortement pendant la journée, les nuits sont froides et en hiver, le gel est fréquent. La température annuelle moyenne entre le Douro et le Tage est d'environ 15,6 ºC.

Dans la vallée du Tage. Près de Lisbonne, les pluies sont fréquentes et l'amplitude thermique est très faible : les étés sont tempérés et les hivers cléments.

Dans le Sud. Le climat est tempéré méditerranéen, avec un été chaud et sec et un hiver pluvieux dans l'Algarve, contrairement à l'Alentejo qui reste plutôt sec. Dans la vallée du Guadiana au sud-est, la température annuelle moyenne se situe autour de 18,3 ºC.

Environnement – écologie

Le premier problème écologique au Portugal reste les incendies de forêt qui représentent la plus grave menace pour l'écosystème, ravageant le Portugal tous les étés. Après les étés déjà catastrophiques de 2013 et 2015, le pire s'est bel et bien produit en 2017... Ce sont en effet plus de 500 000 hectares qui sont partis en fumée entre juin et octobre, causant la mort de 100 personnes et plus de 600 blessés. Des villages entiers ont été rayés de la carte dans le centre et le Nord du pays. Une véritable tragédie.

Ce cataclysme a eu lieu bien que le pays possède des unités de conservation réparties sur tout le territoire, constituées d'immenses forêts, de zones de basses et moyennes montagnes et de zones littorales. L'Institut de la protection de la nature (www.icnf.pt) est, à plus d'un titre, très actif, en vain semble-t-il tant que le pays s'évertuera à replanter les forêts détruites en eucalyptus. Durant l'été 2018, l'incendie le plus important a été celui de la Serra de Monchique, qui avait été détruite par le feu en 2003 ; mais depuis, elle avait été replantée en eucalyptus : ils sont à nouveau partis en fumée.

Cela étant, le Portugal est un des pays les plus " verts " d'Europe. C'est le premier au monde qui, pendant 4 jours de mai 2016, n'a recouru à aucune énergie fossile pour produire son électricité.

Parcs nationaux

Les parcs et réserves sont référencés dans ce guide, avec les contacts des offices, des adresses d'hébergement et de restauration, ainsi que des propositions de randonnées pour les amateurs. Le Portugal étant un petit pays, il compte peu de grands espaces protégés.

Parc national. Un parc national doit occuper une surface suffisamment vaste et doit présenter un grand intérêt biologique pour justifier de sa préservation, ce qui n'est le cas que d'une seule entité au Portugal : le parc national de Peneda Gerês, au nord du pays.

Parc naturel. Le Portugal compte treize parcs naturels : au Nord, l'Alvão, le Douro Internacional, le Litoral Norte et le Montesinho. Au centre se trouve la Serra da Estrela et le Tejo Internacional. Dans la vallée du Tage, trois sont recensés : les parcs d'Arrábida, des Serras de Aire e Candeeiros et de Sintra-Cascais. Enfin au sud, vous pouvez visiter trois parcs dans l'Alentejo, la Serra de Sao Mamede, le parc littoral Alentejano e Costa Vicentina et celui de la Vale do Guadiana, et un seul dans l'Algarve, le Ria Formosa.

Autres espaces protégés. On peut citer aussi les réserves naturelles, neuf au total, comme celles des estuaires du Tage ou du Sado ou des îles Berlengas. On trouve aussi six espaces protégés au nord et dans la vallée du Tage mais ils sont de taille réduite car ces zones sont densément peuplées.

Faune et flore
<p>Orangers.</p>

Orangers.

Flore. Connu comme le jardin de l'Europe, le Portugal comprend plus de 2 700 espèces de végétaux. En tout, environ un tiers de la superficie du pays est recouvert de forêt. C'est une des zones forestières la plus importante en Europe.

Les pins (Pinus pinaster et Pinus pinea) sont très répandus. Ils sont apparus en premier lieu dans la région du Tejo, poussant dans un sol sablonneux, un climat atlantique et humide. Suite à l'action des hommes, ils ont envahi tout les pays, et aujourd'hui se concentrent en majorité dans le Centre et le Nord.

Ces essences à pousses rapides ont permis de reboiser une grande partie du territoire après les incendies. Ils ont également été utilisés pour leur production de bois, pour protéger du vent et consolider les dunes, comme par exemple dans la réserve naturelle de São Jacinto au nord d'Aveiro. Ils représentent 40 % des forêts au Portugal.

Les châtaigniers (Castanea sativa) sont très nombreux au Portugal, situés pour la plus grande partie au nord du Tejo. Ils poussent à une altitude supérieure à 500 mètres. On recense environ 35 000 hectares de châtaigniers dans tout le Portugal.

Le chêne-liège (Quercus suber), avec l'écorce duquel se fabriquent les bouchons, est présent dans tout le pays, mais plus particulièrement dans l'Alentejo. Terre de prédilection pour cet arbre, 72 % de la production se trouve dans cette région, au climat sec et très chaud. Le Portugal peut s'enorgueillir d'être le premier pays producteur au monde de chênes-lièges naturels.

L'eucalyptus, originaire d'Australie, cet arbre fut introduit en 1866, mais ce n'est qu'au début du XXe siècle qu'il a été planté en masse dans tout le pays. Cet arbre comporte un certain nombre de problèmes environnementaux, notamment l'assèchement et l'appauvrissement des sols, car il épuise les nappes phréatiques. Par ailleurs, il n'est pas aimé de la faune, les oiseaux et animaux n'y font pas refuge.

Faune

Les renards, lapins, sangliers et chevreuils sont présents sur une grande partie du territoire. Notamment dans le Nord (parc de Gêres) mais aussi dans les plaines de l'Alentejo et dans l'intérieur du pays.

Quelques animaux sauvages comme le loup et le lynx dans la région de Trás-Os-Montes et dans les montagnes de la Serra d'Estrela.

Et bien sûr, les oiseaux, la péninsule ibérique étant une zone de migration des oiseaux allant vers des terres plus chaudes. On peut observer, une très grande diversité d'espèces, on en recense plus de 429 dans tous le pays dont 146 sont considérées comme rares. La zone la plus habitée par ces oiseaux est l'Algarve, le cap Saint Vincent à Sagres, la réserve naturelle de la ria Formosa, mais aussi l'estuaire du Taje non loin de Lisbonne.

Adresses Futées du Portugal

Où ?
Quoi ?
Avis