Petit Futé
Français
  • Français
  • English
  • Español

Guide de voyage
Ouzbékistan

A mi-chemin entre l'Europe et la Chine, sur l'ancienne Route de la soie dépeinte au XIIIe siècle par Marco Polo dans son Livre des merveilles, s'étendent des espaces infinis de steppe et de désert, bordés de montagnes aux cimes enneigées et de lacs salés comme le lac Aydar, jusqu'aux rivages d'une mer disparue, la mer d'Aral. Partir en Asie centrale, c'est se retrouver au carrefour des civilisations et des religions, pour vivre avec son guide touristique de l'Ouzbékistan une expérience unique et inoubliable dans des contrées encore peu explorées par les circuits touristiques. Voyager en Ouzbékistan, c'est aussi remonter le temps sur les traces d'Alexandre le Grand, de Gengis Khan et de Tamerlan l'empereur mongol en profitant aujourd'hui d'un patrimoine culturel et architectural, notamment dans les trois cités mythiques de SamarcandeKhiva et Boukhara qui renferment quelques-uns des plus beaux monuments du monde musulman. C'est aussi dormir sous une yourte en prenant le thé dans la vallée de Ferghana ou encore dévaler les pistes à la station de ski de Chimgam, à 80 km de Tachkent.

Que voir, que faire en Ouzbékistan ?

Quand partir en Ouzbékistan ?

Si elle s'étend du 1er avril au 31 octobre, la saison touristique connaît un creux durant les mois de juillet et d'août car l'été est torride, sec et chargé de poussière avec des températures qui peuvent monter à 40-45 °C. La meilleure période pour partir en Ouzbékistan se situe donc au printemps (mars-juin) et à l'automne (septembre-novembre) avec un temps doux en journée même si les nuits restent très froides à l'ouest dans le désert, la steppe, le Khorezm et la Karakalpakie. Il ne pleut presque pas pendant toute l'année malgré un léger pic en mars.

Adresses Futées d'Ouzbékistan

Voyager en Ouzbékistan

  • Réserver un vol
  • Trouver un hôtel
  • Location voiture
  • Assurance Voyage
  • Trouver une agence locale

Covid-19 : situation actuelle en Ouzbékistan

En raison de la pandémie lié à la Covid-19, des restrictions d'entrée et de déplacement peuvent s'appliquer en Ouzbékistan. Pensez à visiter avant votre départ le site du ministère des Affaires étrangères pour obtenir les dernières informations
Infos pratiques pour voyager en Ouzbékistan

Comment partir en Ouzbékistan

Comment partir seul

Les tarifs, avec des billets réservés suffisamment à l'avance, peuvent être compétitifs, mais il faut compter avec des escales souvent longues soit à Moscou soit à Istanbul et des arrivées au milieu de la nuit. Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets six mois avant le départ ! Si vous avez le temps et le goût de la contemplation, il est aussi possible de venir en train via Moscou.

Comment partir en voyage organisé

Les tour-opérateurs peuvent vous proposer de combiner les pays de la Route de la soie (Ouzbékistan, Tadjikistan et Kirghizie) ou alors de vous concentrer sur l'Ouzbékistan qui mérite à lui seul le voyage. La visite des trois cités mythiques (Boukhara, Samarcande et Khiva) est un classique, tout comme une balade sur la mer d'Aral ou dans la vallée de Ferghana qui sera l'occasion de rencontrer des nomades et de partager avec eux yourtes, repas et chevauchées sauvages !

Comment se déplacer sur place

Le réseau aérien est très dense et couvre toutes les grandes villes du pays. Les routes sont en très mauvais état, à l'exception de la vallée de Ferghana, mais le bus reste le moyen le plus économique et le plus authentique pour voyager en Ouzbékistan même si la ponctualité n'est pas leur point fort. Entre Boukhara et Tachkent, les terminaux routiers sont néanmoins plus modernes et parfois même climatisés. Le réseau ferré est de son côté bien développé avec plus de 3 000 km de chemins de fer.

Reportages & actualités d'Ouzbékistan

Organiser son voyage en Ouzbékistan
Transports
Réservez vos billets d'avions
Location voiture
Taxi et VTC
Location bateaux
Hébergements & séjours
Tourisme responsable
Trouver un hôtel
Location de vacances
Echange de logement
Trouvez votre camping
Services / Sur place
Assurance Voyage
Réservez une table
Activités & visites
Voyage sur mesure

Photos et images d'Ouzbékistan

Tchor Minor, le monument au
Un groupe de femmes s'avancent vers le légendaire Registan à Samarkand. Pascal Mannaerts - www.parcheminsdailleurs.com
Minaret Kalta Minor et aperçu de la madrasa Mohammed Amin Khan. Patrice ALCARAS
Ota Darvoza,

Les 12 mots-clés en Ouzbékistan

1. #Bazar

20_part_182699.jpg

On en trouve dans toutes les villes et villages d’Asie centrale. Il y règne toujours une ambiance très authentique, même dans ceux des grandes villes touristiques. Mélange de peuples, d’ethnies, de langues, de costumes, les bazars sont toujours très hauts en couleur. Chacun des corps de métiers a son espace, selon une structure bien visible.

2. #Caravansérail

Égrenés le long des routes commerçantes, ces ancêtres de motels étaient de véritables tours de Babel. Les marchands de tous les horizons s’y croisaient le temps d’une étape, pour discuter, échanger des itinéraires ou commercer. Ces anciens lieux d’échange et de commerce ont été, pour une grande partie, reconvertis dans le tourisme et l’hôtellerie.

3. #Coton

20_part_182705.jpg

L’Ouzbékistan était le plus grand producteur de coton de l’Union soviétique, une culture très polluante qui demande aussi beaucoup d’eau. Après l’indépendance, quelques surfaces ont été reconverties dans la culture du blé, mais le coton est longtemps resté dominant. Ce n’est que depuis 2016 que les cultures se diversifient réellement dans le pays.

4. #Hospitalité

L’hospitalité est la première qualité des Ouzbeks : à tous les coins de rue, elle augmente proportionnellement à l’éloignement des villes. Dans les villages, il y a de fortes chances pour que le touriste ne soit pas relâché avant d’avoir goûté toutes les ressources culinaires de la maîtresse de maison et fait connaissance avec tout le voisinage. 

5. #Kourdiouk

C'est la graisse de mouton, réputée pour son goût raffiné et très utilisée dans la cuisine ouzbek. Elle provient de l'arrière-train du mouton local. Utilisé dans la préparation de tous les plats nationaux, c'est le morceau de choix qu'on offre aux invités. Vous aurez donc votre lot de graisse de fesses de mouton à déguster pendant votre séjour.

6. #Mahalla

Mot désignant le quartier, c’est-à-dire le premier maillon de l’organisation sociale en Ouzbékistan. Chaque mahalla a son conseil de sages, son mollah, son otin. Les conseils de quartier de chaque mahalla se réunissent plusieurs fois tous les mois dans les tchaïkhanas pour évoquer les problèmes communs et tisser le lien social du quartier.

7. #Marshroutka

Le moyen le plus économique pour se déplacer. On s’entasse à 10 ou 12 dans de vieux minibus, de plus en plus remplacés par des modèles modernes. Il existe quelques marshroutka pour les longues distances. C’est un moyen de déplacement moins rapide que les taxis, mais qui permet au visiteur de payer le même prix que ses compagnons de voyage. 

8. #Navrouz

La grande fête du printemps, célébrée le 21 mars. Navrouz signifie « nouveau jour » en farsi. Interdite sous les Soviétiques, à nouveau autorisée après l’indépendance, cette fête est l’occasion de se réunir en famille, amis ou voisins et de préparer le traditionnel soumalak, un dessert mijoté 24h et concocté à base de jeunes pousses de blé.

9. #Plov

16_pf_130828.jpg

C’est le plat traditionnel ouzbek, à base de riz sauté, de carottes et de viande de mouton. Selon les régions, il peut connaître quelques variantes : ajout de raisin, de pois chiches, d’ail… Le mot plov est le terme en russe, en ouzbek, on parle d'osh. Les établissements spécialisés dans la préparation du plov sont ainsi appelés les oshkhanas.

10. #Soie

L’Ouzbékistan a longtemps occupé une situation particulièrement stratégique pour le commerce entre la Chine et l’Occident, au croisement des deux continents, et les villes oasis comme Boukhara ou Samarkand ont en ont tiré une grande partie de leur richesse. La soie ikatée est toujours produite de manière traditionnelle en vallée de Fergana.

11. #Suzanis

Tenture en coton de taille variable vendue sur tous les bazars d’Ouzbékistan. Dans les maisons, le suzani sert de couvre-lit ou de décoration murale. Recouvert de motifs traditionnels, il est fait des morceaux de différents tissus cousus. Brodé par les femmes, il permettait au futur mari de se rendre compte de l’adresse et du talent de sa promise. 

12. #Tchaykhana

shutterstock_361199765.jpg

Le thé est la boisson traditionnelle de l'Asie centrale. On le boit à tout moment de la journée dans les maisons de thé. Les authentiques tchaïkhanas ne proposaient que du thé. Les cuisines étaient à la disposition du client, chacun y apportait de quoi faire son repas. Les hommes y passent des heures à discuter affaires en dégustant leur thé. 

Vous êtes d'ici, si...

Vous acceptez l’hospitalité des Ouzbeks.

Vous gardez vos pieds éloignés de la nourriture, même lorsque vous êtes dans des familles modestes où l’on mange assis en tailleur sur le sol, quitte à repousser les limites de votre souplesse !

Vous évitez de vous moucher en public.

Vous avez toujours des « petits cadeaux » de France (cartes postales, photos, échantillons de parfums…) pour offrir aux familles qui vous auront accueillies.

Vous vous servez toujours de votre main droite pour manger, servir le thé ou tendre votre tasse…

Vous évitez de lancer des « salam aleïkoum » à la cantonade le matin au réveil. En Ouzbékistan, on se salue uniquement après les ablutions matinales.

Vous n’hésitez pas à porter un toast si de la vodka est servie, et vous ne buvez certainement pas si aucun toast n’a été porté.

Vous ne quittez pas la table sans avoir remercié Dieu pour le repas, ou à tout le moins joint les mains le temps que vos hôtes fassent une prière, avant de les passer sur votre visage.

D'autres destinations en Ouzbékistan

Carte d'Ouzbékistan

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour de prestige pour 2 personnes à Dijon !

Remportez un séjour de prestige à Dijon avec l'Office du Tourisme de Dijon !