RUSSIE - guide touristique du Petit Futé

Добро пожаловать в Россию !

Bienvenue en Russie ! Depuis quatre siècles, la Russie est le plus grand pays du monde. En envahissant les terres tatares et sibériennes, les tsars puis les soviets conquirent et occupèrent un empire immense, réunissant la chrétienté, l'islam et le bouddhisme, la steppe et la taïga, les mers du sud et les déserts glacés.
Un pays aux deux continents, qui s'incarne tout entier dans un marché coloré telle une toile de Kandinsky : fourrures de Sibérie, fruits du Caucase, poissons de la Caspienne et icônes de Novgorod composent cette fresque de la Russie, diverse jusqu'au vertige, unie pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur à Kazan, dont le kremlin renferme une mosquée et une cathédrale orthodoxe. Le meilleur à Moscou, capitale de la démesure dont les soirées durent jusqu'au petit matin. Le meilleur à Saint-Pétersbourg avec ses nuits blanches, ces jours de juin où le soleil refuse de se coucher, admirant son image reflétée par les façades des palais. Le meilleur des arts au Bolchoï, à l'opéra de Novossibirsk ou de Perm où vibrent pour un soir et pour toujours, les musiques de Tchaïkovski, les vers de Pouchkine et les tirades de Tchekhov.
Le meilleur du voyage avec le Transsibérien, apnée de 6 jours et 7 nuits dans un véritable océan de terres qui unit les plages de la Baltique à celles de la mer du Japon. Le meilleur de la nature aussi : sur Olkhon, la plus grande île du lac Baïkal, auprès du volcan Avantchinskyi, sur la presqu'île du Kamtchatka ou dans les méandres de la Volga qui s'écoule, immuable, au pied d'une église aux murs blanchis à la chaux.
Le meilleur de l'homme enfin, dans toute sa diversité : cérémonies chamaniques à Touva, danses caucasiennes, parties de pêche à travers la glace. Mais aussi unie pour le pire, dans les villes de Tchétchénie détruites par la guerre, devant les monuments aux morts de la Seconde Guerre mondiale ou dans le trop frêle musée du Goulag de Perm.
Mais la Russie, après 70 ans de nuit soviétique, a soif de vie : tout au nord, sur les îles Solovki transformées en camp par les bolchéviques, les moines ont repris possession de leur monastère. Des fidèles ont traversé la mer Blanche pour y fêter Pâques. S'avançant pieusement vers l'église, la procession accomplit le lent cheminement de la Russie vers son salut : dévouée jusqu'à l'irrationnel, mystique pour l'éternité.

L'équipe de rédaction

Idées de séjour RUSSIE

Séjours courts : 1 semaine à 10 joursHaut de page
Les deux capitalesHaut de page

Moscou, capitale de l'empire des soviets, et Saint-Pétersbourg, capitale de l'empire des tsars, sont les deux facettes principales de l'identité russe actuelle.

Jour 1. Moscou. Visite de la place Rouge et du Kremlin, le centre historique, politique et religieux de Moscou et de la Russie tout entière. La visite du Kremlin prend une bonne journée. Commencez par la place Rouge à partir du métro Okhotny Riad. La " belle place ", selon sa traduction littérale, est bordée à l'ouest par les murailles ocres du Kremlin. A l'entrée de la place, le musée historique se dresse à votre droite. C'est une belle introduction à l'histoire de la Russie qui vous permettra de mieux apprécier la visite du Kremlin. En face du musée historique, la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan mérite un rapide coup d'oeil. Continuez sur la place Rouge : à votre gauche, l'immense bâtiment du Goum, le grand magasin d'Etat et ses boutiques de luxe. Idéal pour assouvir vos envies de shopping, mais pas seulement ; ce lieu mérite le détour en lui-même. A l'ouest de la place, adossé aux murailles du Kremlin, le mausolée de Lénine est ouvert aux visiteurs chaque matin de 10h à 13h sauf les lundi, vendredi et dimanche. Fermé pour cause de travaux d'étanchéité de longs mois durant, le bâtiment est de nouveau librement accessible au public depuis mai 2013. A l'extrémité sud de la place se dresse, majestueuse, la féerique cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux. A l'intérieur, les fresques rivalisent avec les peintures extérieures et ses icônes sont somptueuses. Depuis la cathédrale Saint-Basile, vous apercevrez la Moskova qui borde le Kremlin sur sa façade sud. Revenez sur vos pas pour rejoindre la tour Koutafia, l'entrée est du Kremlin. Il vous faudra traverser juste avant la place du Manège (dont le sous-sol est occupé par une galerie commerciale) et les jardins Alexandrovsky. Vous voilà devant la tour Koutafia, l'entrée principale du Kremlin. Achetez votre billet d'entrée qui vous reviendra entre 250 RUB et 750 RUB selon les sites visités (gratuit moins de 16 ans).

Passé la porte Koutafia et la porte Troïtskaya, le premier bâtiment qui s'offre à vous est le palais des Congrès, une hérésie architecturale construite en 1961. Viennent ensuite à votre gauche, les bâtiments du Sénat et de l'Arsenal puis le Soviet suprême qui ne se visitent pas. En face, l'ancien palais des Patriarches et l'église des Douze-Apôtres donnent un avant-goût de la magnificence de la place des Cathédrales, située derrière. Sur la place, les cathédrales de l'Assomption, de la Dormition, de l'Annonciation et de l'Archange-Saint-Michel, ainsi que l'église de la Déposition-de-la-Robe, qui, toutes, ont un intérêt à la fois architectural, historique et religieux. A l'est de la place, les deux grosses cloches : Ivan-le-Grand et celle de la reine. A l'ouest de la place, le palais à facette est le bâtiment le plus ancien du Kremlin et de Moscou. Enfin, derrière, le palais des Térems et surtout le palais des Armures à la sublime collection d'artillerie et d'orfèvrerie, ainsi que le palais des Diamants qui sert d'écrin aux joyaux impériaux.

Si vous en avez l'énergie, vous pourrez achever votre visite du Moscou historique par une soirée de ballet ou d'opéra au mythique Bolchoï ou au Maly, son petit frère, tous deux situés sur la place Teatralnaya. Rejoignez-les en empruntant la rue Okhotny Riad. Vous passerez devant les superbes bâtiments classiques et Art nouveau des palaces National et Métropol.

Jour 2. Moscou. Visitez la galerie Tretiakov, qui recèle les joyaux de l'art russe. Vous la trouverez non loin de la station de métro Tretiakovskaya. Egarez-vous ensuite autour de la galerie Tretiakov et dans les magnifiques ruelles de Zamoskvoretshye, littéralement " au sud de la Moskova ". Vous pouvez manger dans l'un des nombreux cafés qui entourent la station de métro Tretiakovskaya puis remonter vers le Kremlin en empruntant la bolchaïa Ordynka ulitsa et traverser le canal, l'île Baltchoug et, enfin, la Moskova. Vous voici revenu devant la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux. Traversez de nouveau la place Rouge puis la place du Manège et dirigez-vous vers la rue Tverskaya qui débute en face de vous. La Tverskaya est la principale artère commerciale de Moscou. Au début de la rue, vous retrouverez l'hôtel National sur votre gauche. Ensuite, sur le même trottoir, le bâtiment stalinien du Télégraphe central où vous pourrez passer vos appels internationaux. Revenez sur le trottoir de droite et empruntez la Kamergersky pereoulok où se trouve à votre gauche le fameux théâtre MKhAT Tchekhov.

En continuant tout droit, vous arriverez sur la rue Kouznetsky Most, célèbre pour ses magasins. En remontant la rue Petrovka, vous pourrez visiter la très belle galerie Petrovsky et ses magasins de luxe. Revenez sur Tverskaya. En la remontant, vous pouvez profiter de ses nombreux magasins. Sur le trottoir de droite, juste avant la place Pouchkine, ne manquez pas le magasin Elysseev pour son intérieur baroque exubérant. Vous arrivez ensuite sur la place Pouchkine, l'autre coeur de Moscou, où se réunissent souvent les Moscovites autour de la statue du grand écrivain russe. A votre droite et à votre gauche : la ceinture des boulevards et ses jardins peuvent vous procurer quelques minutes de détente. Reprenez la rue Tverskaya sur le trottoir de gauche, puis tournez dans la Blagoveshchensky pereoulok jusqu'à l'étang des Patriarches. Perdez-vous ensuite dans les ruelles de ce très chic quartier de Moscou. Vous pouvez retrouver la place Mayakovskaya par la Bolchaïa Sadovaya ulitsa. Le soir, essayez l'un des nombreux restaurants du quartier et pourquoi pas un concert au B2 ou un verre au Time Out avec sa vue imprenable.

Jour 3. Le matin à Moscou. La rue Arbat. Allez faire du shopping dans la rue historique de l'Arbat et visitez les maisons-musées de Pouchkine et de Gorki. L'après-midi, prenez le temps de visiter le quartier des musées : que ce soit pour le musée Pouchkine et sa collection d'art international, le musée des collections privées, la maison-musée de Tolstoï ou pour la massive cathédrale du Christ-Saint-Sauveur détruite par Staline et reconstruite en 1997, aujourd'hui le Saint-Siège du patriarche Kirill Ier.

Nuit du 3e au 4e jour, en route vers Saint-Pétersbourg. Pour les puristes, pas de doute, c'est en train de nuit qu'il faut faire le chemin entre les deux capitales. Prenez plutôt une place en " coupé " (compartiment de quatre). Sinon, le Sapsan (équivalent du TGV en France) relie Moscou à Saint-Pétersbourg en 4h30 environ. L'avion reste une option au coût aujourd'hui quasi identique que celui d'un ticket de train, mais le gain de temps est quasi nul, surtout si l'on inclue les liaisons aéroport-centre-ville.

Jour 4. Saint-Pétersbourg, le matin. Un bon compromis entre l'art, l'histoire et la nature s'offre à vous : les palais. Ce jour-là, choisissez-en deux parmi les plus éblouissants. Et pour varier les plaisirs, choisissez une résidence d'été et une résidence principale située en ville. Par exemple, Petrodvorets. Dès 9h30, prenez l'hydroglisseur face à l'entrée principale de l'Ermitage. Après une demi-heure de navigation sur le golfe de Finlande, vous accosterez au pied du parc de Petrodvorets (Perterhof) qui fut pendant deux siècles la datcha officielle des tsars. Inspiré par Versailles, Pierre le Grand avait voulu un ensemble architectural tout aussi grandiose. Promenez-vous dans les jardins magnifiquement agencés, découvrez les petits pavillons privés qui s'y dissimulent, comme autant de trésors isolés en pleine nature, contemplez ces jeux de cascades à l'ingéniosité inégalée... Et au sein du palais (550 RUB l'entrée), ouvrez grands vos yeux. La salle de danse, l'escalier baroque, la salle du trône, sont autant d'éléments qui composent un décor féerique. Vous pourrez vous restaurer pour un prix assez modique (300 RUB environ) au restaurant Peterhof, près de l'entrée occidentale du jardin inférieur. Puis, trajet en hydroglisseur en sens inverse.

Jour 4. Saint-Pétersbourg, l'après-midi. Imprégnez-vous de l'atmosphère de Saint-Pétersbourg grâce à une promenade en bateau sur ses canaux. Nul besoin de vous fatiguer en marchant après votre voyage : laissez-vous porter au fil de l'eau et profitez de la vue. Depuis le pont Achnikov sur la perspective Nevski, vous prendrez l'un des gros bateaux couverts qui partent toutes les trente minutes. Choix de différents itinéraires, suivant le canal que vous souhaitez emprunter mais, que vous naviguiez sur le Griboïedov, la Fontanka ou la Moïka, vous resterez en plein centre historique.

Vous pourrez ainsi, tout en passant sous de charmants petits ponts, apercevoir et même longer des monuments magnifiques - la cathédrale de Kazan, l'église Saint-Sauveur, pour ne citer qu'elles ! Si les conditions météorologiques s'y prêtent, le bateau sortira sur la Neva et vous aurez alors un aperçu grandiose de la ville éclairée.

Jour 5. Visitez l'Ermitage, l'ancienne demeure officielle des tsars. Rendez-vous sur la place du Palais, littéralement gigantesque, qui permet d'embrasser tout l'Ermitage d'un seul regard. Observez ces 500 mètres d'architecture baroque et cependant parfaitement équilibrée, ainsi que la colonne d'Alexandre, élevée par Nicolas Ier pour commémorer le règne de son prédécesseur. Rentrez dans le bâtiment par la porte principale (400 RUB l'entrée).

L'après-midi, en sortant de l'Ermitage, rejoignez les rives de la Neva et tournez à gauche par la rue Angliskaïa, en longeant l'Amirauté, cette forteresse qui fut un important chantier naval. Tournez à gauche et atteignez l'église Saint-Isaac, le monument religieux le plus impressionnant de Saint-Pétersbourg. Puis, rejoignez la Moïka en direction du palais de Youssoupov (500 RUB l'entrée).

Ces grands propriétaires terriens constituaient la plus grande famille après les Romanov et occupèrent de très hauts postes dans l'administration. Plongez-vous dans l'intimité d'une demeure richissime, suivez les vastes appartements, les chambres à coucher, le salon mauresque, la salle aux vitraux, le cabinet turc... Surtout, revivez l'assassinat de Raspoutine, empoisonné en ces lieux.

En ressortant du musée, vous pourrez boire un thé à deux pas d'ici, au café " Rousky Kitch ", dont l'atmosphère incongrue prolongera votre immersion dans l'univers de la noblesse russe. Offrez-vous ensuite un bon dîner typiquement russe au restaurant 1913 God, lui aussi tout proche, dans la rue Dekabristov. Enfin, vous pouvez passer la soirée dans le palais Nikolaïevski, qui se situe dans le même quartier, où vous assisterez à un spectacle de danses traditionnelles (entrée à partir de 3 100 RUB, sur place ou via un site partenaire).

Jour 6. Impossible de séjourner à Saint-Pétersbourg sans flâner le long de la perspective Nevski, la plus grande artère de la ville. Prenez une matinée pour la redescendre à pied (en direction de l'Ermitage) depuis le pont Anitchkov. Vous aurez l'occasion de contempler les différents monuments historiques (ou de vous y arrêter, suivant le temps dont vous disposez) qui la jalonnent : le palais Stroganov, le palais Bellosselski-Belozersi, le palais Anitchkov, l'église Sainte-Catherine... Ne manquez surtout pas la superbe épicerie Elisseïev (au n° 56, ouverte à partir de 11h le dimanche), dans laquelle vous pourrez acheter quelques produits en souvenir, mais également admirer la richesse et la finesse du décor de ce chef-d'oeuvre de l'Art nouveau. Juste en face de la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan, prenez une agréable collation au petit restaurant Kazanskovo (n° 26). Puis, revenez sur vos pas, tournez à gauche et longez le canal Griboïedov sur quelques centaines de mètres. Vous arriverez au Musée russe (350 RUB l'entrée), dans lequel vous pouvez passer environ 2 heures, à condition de cibler un thème. Les icônes, la peinture du XVIIIe au XIXe, le mouvement des ambulants, les arts populaires, les avant-gardistes... L'embarras du choix.

Jour 7. Il est temps de repartir pour Moscou pour certains. Quant à ceux qui repartent de Saint-Pétersbourg, vous pouvez vous rendre à Pouchkine pour admirer le palais de Catherine II, Tsarskoïe Selo.

La Russie balnéaireHaut de page

Si l'association de "Russie" et "balnéaire" peut apparaître comme un oxymore, il faut garder à l'esprit que les Soviétiques ne pouvaient pas quitter l'URSS ; c'est pourquoi tout un réseau de stations balnéaires s'est développé à l'intérieur du pays.

Sanatoriums, parcours de santé, cures thermales et eaux minérales miraculeuses sont au programme de ce que les Soviétiques appelaient les " putevki " et dont on se languissait pendant parfois plusieurs années, dans le froid et le brouillard des villes industrielles du nord.

Jour 1. Moscou. Pour bien profiter de votre voyage, commencez par une journée grise à Moscou. Rien de tel pour se convaincre de la nécessité de prendre un congé dans les stations balnéaires russes. A Moscou, passez aux bains Sandouny et goûtez aux joies du "bania" russe.

Jours 2, 3 et 4. Sotchi. Sotchi est le royaume des grands sanatoriums d'Etat. Après un massage et un bain d'eau chaude, faire un jogging sur la croisette de Sotchi alors que le soleil se couche sur la mer Noire. Visitez aussi la ville et ses environs.

Jour 5. Krasnaya Poliana. Le temps d'une journée, rendez-vous sur le site des Jeux olympiques de 2014. Jusqu'en avril, il est possible de skier sur des pistes qui montent à 2 300 mètres.

Jours 6 et 7. Piatogorsk. Première ville des KMV " Kavakazskie Mineralnye Vody " (Eaux Thermales du Caucase), Piatigorsk, possède plusieurs sources sulfureuses. Les nombreux sanatoriums proposent des bains de boue. L'ascension du Mont Machouk vous libèrera, dit-on, de toutes les mauvaises toxines accumulées pendant l'année.

Jour 8. Essentuki. Profitez du Jardin botanique et du Musée régional pour une petite excursion d'une journée avant de rejoindre Kislovodsk.

Jours 9, 10 et 11. Kislovodsk. Le charme "Belle Époque" de Kislovodsk opère dès l'arrivée dans la ville. Dans le Jardin botanique, goûtez différentes eaux minérales naturelles dans la galerie centrale. Dans les sanatoriums, on vous proposera des " procédures ", séries de massages et de différents bains dans des eaux miraculeuses. Visitez la datcha du célèbre chanteur d'opéra Chaliapine, l'une des nombreuses personnalités qui vinrent se soigner dans la ville. Dans l'immense Jardin botanique, suivez les itinéraires de santé proposés. Ils permettent, dit-on, de nettoyer totalement les poumons du fumeur le plus invétéré à condition de les fréquenter régulièrement. Une dernière ascension au Mont Sedloe s'impose pour clore votre parcours avant de repartir pour Moscou.

Le Transsibérien ou le dernier voyage du TsarHaut de page

La partie européenne de la Russie est aussi le point de départ de la plus longue ligne ferroviaire au monde : le Transsibérien. Ce train mythique qui rappelle tout autant l'exotisme du voyage que l'horreur de la déportation, est l'un des itinéraires incontournables de la Russie. Nous vous proposons de le découvrir à travers les lieux de gloire et de chute de la famille impériale.

Jours 1, 2 et 3. Saint-Pétersbourg. La Venise du nord est aussi la capitale impériale. Il vous faudrait sans doute plusieurs mois pour en visiter tous les palais. Concentrez-vous sur l'Ermitage, l'ancienne résidence des tsars et Petrodvorets (Peterhof), le Versailles russe. Prenez également le temps de visiter la cathédrale du Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, édifiée à l'endroit de la mort d'Alexandre II, le tsar réformateur, suite à un attentant à la bombe.

Jours 4 et 5. Moscou. Si Moscou est souvent réduite à son passé soviétique, le Kremlin était une résidence impériale du niveau du Palais d'hiver. Certains tsars, notamment Paul Ier ou Alexandre III, préféraient Moscou à Saint-Pétersbourg. Visitez aussi le domaine de Kolomenskoïe dans le sud-est de Moscou, ancienne résidence impériale.

Jours 6 et 7. Kazan. Il existe plusieurs routes pour le Transsibérien dans la partie occidentale de la Russie. Nous vous proposons celle qui passe par Kazan. Kazan est le lieu de la première victoire des Russes sur les Tatars pendant le règne d'Ivan le Terrible. En cette année 1552, la Russie intègre un Etat non orthodoxe et non slave, constituant ainsi la base de son empire multiethnique.

Jours 8 et 9. Ekaterinbourg. Vous êtes sur l'autre versant de l'Oural et, d'un point de vue géographique, vous avez quitté l'Europe et êtes entré en Asie. Visitez une autre cathédrale du nom de Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, bâtie sur les fondations de la maison Ipatiev, qui fut la dernière demeure de la famille Romanov. Une famille transportée depuis la révolution d'Octobre de plus en plus vers l'est au gré de la guerre civile. A une trentaine de kilomètres d'Ekaterinbourg, on peut observer le lieu où ils furent enterrés, dans une fosse commune.

Jour 10. Saint-Pétersbourg. En 1998, les ossements de la famille impériale ont été identifiés puis transférés à Saint-Pétersbourg, dans la forteresse Saint-Pierre-et-Paul. Après ce dernier voyage, qui est également le voyage de toute la Russie impériale, vous pouvez vous arrêter (ou vous recueillir) devant la tombe du dernier tsar et, comme beaucoup de Russes, lui demander sa bénédiction, lui qui a été canonisé en 2000. À l'automne 2015, le retour des restes de deux autres membres de la famille Romanov (le tsarevitch Alexeï et sa soeur Maria), transférés d'Ekaterinbourg à Saint-Pétersbourg, a été célébré en grande pompe en présence du président Poutine dans la capitale impériale.

Le Nord, ses îles saintes et ses nuits blanchesHaut de page

La partie européenne de la Russie, dans son extrémité septentrionale, est proche du cercle polaire. L'été, le soleil se couche à peine quelques heures, ce qui offre des crépuscules permanents à découvrir aussi bien au sortir d'une soirée tardive que dans le calme des forêts et des lacs.

Jours 1 et 2. Saint-Pétersbourg. Il est parfois difficile de trouver à se loger pendant les nuits blanches à Saint-Pétersbourg et l'on comprend vite pourquoi. Pendant quelques semaines, la ville ne dort pas. Traversez la Neva la nuit sur ces petits bateaux qui remplacent les ponts ouverts.

Jour 3. Petrozavodsk. Capitale de la Carélie, Petrozavodsk est une jolie étape au bord du lac Onega. Visitez la cathédrale Alexandre Nevski.

Jour 4. Kiji. Cette île, située au milieu du lac Onega, est accessible depuis Petrozavodsk. C'est l'un des plus grands monastères en bois du monde.

Jours 5 et 6. Les îles Solovki. Visitez les monastères de ce petit archipel perdu dans la mer Blanche. Visitez également les baraques de ce qui fut le tout premier camp de l'archipel du Goulag.

Jour 7. Arkhangelsk. Parcourez le front de mer avant de vous engouffrer dans un train vers Vologda.

Jours 8 et 9. Vologda. Visitez les nombreuses églises situées sur le bord de la rivière Vologda. Faites une excursion jusqu'aux monastères Kirillov et Ferapontov.

Séjours longs : 2 à 3 semainesHaut de page
À la conquête de la Russie ancienneHaut de page

Jour 1. Novgorod. Pour vous rendre à Novgorod, il faudra sans doute d'abord passer par Saint-Pétersbourg. Visite du kremlin et du monastère Saint-Georges (Youriev Monastyr).

Jour 2. Pskov. La ville est un exemple unique de l'architecture de la Russie ancienne. Entrez dans le kremlin et depuis la place centrale, admirez la cathédrale de la Trinité. Il y a 600 ans, à ce même endroit, le peuple de la ville de Pskov votait les guerres, les armistices et les grandes décisions politiques de la cité. Descendez le long de la Velikaia vers le monastère Mirozki et ses fresques classées au patrimoine mondial de l'Unesco.

Jour 3. Moscou. Il faut passer par la capitale pour continuer le voyage dans le temps vers la Russie ancienne. En une journée, vous pouvez soit voir la place Rouge et la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, symbole architectural et mystique de tout un pays, soit vous rendre (en train de banlieue) au premier lieu saint de Russie à Serguiev Possad, avant de rentrer à Moscou.

Jours 4 et 5. Vladimir. Vladimir est l'une des plus anciennes cités de Russie. Admirez la cathédrale de l'Assomption et la Porte d'or, datant toutes les deux du XIIe siècle. Prenez le temps d'aller à Bogolioubovo, avec son monastère et surtout l'église de l'Intercession de la Vierge sur la Nerl. Prenez ensuite la route pour Souzdal pour y passer la nuit.

Jours 6 et 7. Souzdal. La ville de Souzdal fut une glorieuse cité à l'époque du Moyen Âge russe. Aujourd'hui, c'est une ville-musée. Essayez de loger dans le monastère du Sauveur Saint-Euthyme. Prenez le temps d'une excursion hors des sentiers battus à Iourev Polskyi.

Jour 8. Plios. Cette petite ville s'étend le long de la Volga. On peut s'arrêter une nuit avant de repartir vers le nord.

Jours 9 et 10. Kostroma. Au croisement des rivières Volga et Kostroma, la ville de Kostroma a été très prospère aux XVIIe et XVIIIe siècles, comme en témoigne son architecture. Ne manquez pas le monastère Ipatiev, qui émerge de la Kostroma comme dans un songe, on peut loger dans une petite maison en bois en face du monastère.

Jours 11 et 12. Iaroslav. Pour rejoindre Iaroslav depuis Kostroma, prenez l'un des bateaux qui remonte la Volga. Visitez le kremlin de Iaroslav et ses nombreuses églises qui bordent le fleuve.

Jour 13. Rostov le Grand. Au bord du lac Nero, la petite ville de Rostov le Grand est idéale pour une dernière visite et prendre un peu de repos avant le retour à Moscou. Prenez le bateau pour une promenade d'une heure et demie sur le lac. Le train pour Moscou ne prend que trois heures, mais vous aurez l'impression de traverser six siècles.

Trois mers et un fleuve (Baltique, Caspienne, Mer Noire et Volga), à la rencontre des peuples nomadesHaut de page

Des croisières sont proposées sur la Volga depuis Saint-Pétersbourg jusqu'à Astrakhan, la durée varie entre 2 et 3 semaines selon les étapes. Nous proposons ici un itinéraire en partie terrestre pour ceux qui ne voyagent pas en groupe.

Jour 1. Saint-Pétersbourg. L'un des plus grands ports sur la Baltique. Pour vous en convaincre, rendez-vous au bout de Vassilievsky pour contempler le port de commerce. Prenez le bateau en direction de Kronstadt, au milieu du Golfe de Finlande, extrémité orientale de la mer Baltique.

Jours 2 et 3. Smolensk. Sur les routes nord-sud et est-ouest, Smolensk a tantôt profité de sa position (sur la route des Varègues aux Grecs) mais en a aussi parfois subi les désavantages (la ville a été en grande partie détruite pendant l'offensive allemande de 1941).

Jour 4. Moscou. C'est de la gare de Kazan, située sur la place des trois gares, que partent les trains vers la Volga.

Jours 5, 6 et 7. Kazan. Carrefour de l'Occident et de l'Orient, de l'islam et de l'orthodoxie, des Slaves et des Tatars, le Tatarstan a beaucoup d'attraits architecturaux, artistiques et culinaires. Prenez une journée pour visiter l'île de Sviajsk, en descendant la Volga en bateau.

Jours 8 et 9. Samara. Visitez le bunker de Staline et promenez-vous sur les quais de la Volga. Depuis Kazan, prenez plutôt le bateau que le train.

Jour 10. En route vers Volgograd. La route est assez longue vers Volgograd, il faut compter une journée et demie de train.

Jours 11 et 12. Volgograd. Volgograd, autrefois Stalingrad, a été le lieu de l'une des plus terribles batailles de la Deuxième Guerre mondiale. Son Mémorial occupe d'ailleurs toute une colline (Mamaiev Kourgan), il est dédié à la mère patrie et au courage de ses fils.

Jours 13 et 14. Astrakhan. Dernière ville sur la Volga, prenez le temps de respirer dans l'enceinte du kremlin, avant de goûter au caviar du marché aux poissons. Vers le sud, c'est la mer Caspienne, qu'on peut rejoindre en descendant vers Makhatchkala ou Bakou. Vous pouvez interrompre votre voyage ici ou le prolonger jusqu'à la mer Noire.

Jours 15 et 16. Elista. Seul peuple bouddhiste d'Europe, les Kalmouks ont décoré leur capitale de toutes sortes de sculptures d'inspiration bouddhiste. Visitez le temple inauguré par le Dalaï-lama.

Jour 17. Krasnodar. Visitez le Musée régional et ses collections d'objets Scythes, ce peuple décrit par Hérodote et qui était le maître de tout le sud de la Russie jusqu'au Ve siècle.

Jour 18. Novorossiisk. Vous voilà arrivé sur les bords de la mer Noire. La ville de Novorossiisk est encastrée dans une jolie baie. Reposez-vous sur les plages des villes, avant d'observer les monuments dédiés à la résistance héroïque d'une poignée de soldats contre l'armée nazie.

Jour 19. Gelendjik. Arrêtez-vous dans cette baie naturelle près de Novorossiisk, profitez du charme d'une station balnéaire hors saison.

Jours 20 et 21. Sotchi. Profitez de la mer Noire dans l'une des plus étonnantes régions de Russie. Retrouvez le " petit père des peuples " en visitant son étrange datcha. Promenez-vous sur le marché et découvrez les spécialités arméniennes, abkhazes, géorgiennes et enivrez-vous des parfums du sud avant un retour à Moscou ou à Saint-Pétersbourg.

Séjours thématiquesHaut de page
La Russie sportiveHaut de page

Les Russes aiment le sport et il n'est pas difficile de trouver des activités en la matière. Le meilleur endroit pour cela est sans doute le Caucase. En été, la région de Krasnaya Poliana propose du rafting, des randonnées à cheval et de belles promenades. Ces randonnées sont aussi possibles dans la région de l'Elbrouz. L'hiver, les stations de ski de Krasnaya Polyana ou de Tcheget sont à la fois splendides et encore relativement peu encombrées. C'est un peu moins vrai depuis 2014 et la crise économique : pour des raisons évidentes, les Russes privilégient les infrastructures nationales aux séjours à l'étranger.

La Sainte RussieHaut de page

Pendant dix siècles, la Russie a réservé son âme à Dieu. On peut admirer ses nombreuses églises en descendant la Volga entre Moscou et Saint-Pétersbourg. Il faut également inclure à ce parcours le monastère des îles Solovki et celui de l'île de Kiji. Souzdal et Sergueev Possad sont les étapes obligées de toute découverte des beautés de la Sainte Russie.

La Russie des nouveaux (riches) russesHaut de page

Pour ceux qui veulent exploser leur budget, la Russie offre de bonnes possibilités de soirées endiablées et onéreuses. A Moscou, mettez-vous sur votre 31 pour rentrer au Gipsy ou au Rolling Stones, son voisin. Vous pouvez sinon essayer le club Solianka ou Propaganda. Avec les amis que vous vous ferez lors de vos premières soirées, prenez le train de nuit pour Saint-Pétersbourg. Là-bas, commencez la soirée en douceur au Lichfiel bar de l'hôtel Astoria, avant de vous rendre au club Metro ou au Purga pour y terminer la nuit. En 2h30 d'avion, descendez sur la côte de la mer Noire à Sotchi. Après un peu de ski à Krasnaya Poliana, rendez-vous au Plotforma (sans oublier votre carte bleue) pour une soirée typique de nouveau riche russe : ce club est situé au bout d'un long ponton s'avançant sur la mer Noire et représente une station de pompage de pétrole.

La Russie des amateurs de spectaclesHaut de page

Ballet, opéra, théâtre, la Russie a une grande tradition de spectacle vivant. On ne pourra pas manquer un opéra au Marinsky à Saint-Pétersbourg ou un ballet au Bolchoï à Moscou. Par ailleurs, on pourra écouter une symphonie à la philharmonie de Saint-Pétersbourg ou un opéra à Kazan ou Ekaterinbourg.

Voir plus d'idées de séjours

Les villes remarquables : Russie

IRKOUTSK
MOSCOU
VLADIVOSTOK

Galerie photo RUSSIE

Actualité et reportage - Russie

Les incontournables de la Russie

A la fois proche et lointaine, la Russie reste énigmatique tant elle mêle passé et modernité, immensité et diversité. Ce n'est pas un voyage mais plusieurs que cette grande contrée nous propose entre Moscou l'invincible, Saint-Pétersbourg la nostalgique, la beauté sauvage des steppes sibériennes et du lac Baïkal, les trains mythiques du Transsibérien,...

10 destinations pour passer l'été au frais !

Si le soleil, la plage et la crème solaire ne vous enchantent guère, cet article est fait pour vous ! Pourquoi ne pas passer votre été au frais ? Loin des littoraux bondés et de tous les vacanciers en quête de chaleur, partez à la découverte de destinations originales où l'été est doux, voire froid ! Franchir l'équateur où règne encore...

Les 10 événements sportifs à voir au moins une fois dans sa vie !

Sportifs du dimanche ou véritable athlète, on s'est tous retrouvés à supporter son équipe préférée pendant un match de foot ou bien à s'émerveiller devant les exploits des champions aux J.O. Regarder ces événements depuis son canapé, c'est bien. Pourtant, l'ambiance est tout autre lorsque l'on se rend sur les lieux ! Des tribunes de Roland-Garros...

RUSSIE, les adresses futées

Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses Russie

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté