À l'ouest de l'immense fédération de Russie, baignée par la Moskva, Moscou en est la capitale et le siège du Kremlin, résidence du Président qui abrite en son Palais des Armureries les trésors des tsars. Le Kremlin occupe la place Rouge où sont concentrés différents symboles historiques : le mausolée de Lénine, le Musée historique d'État doté d'une riche collection et la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux aux clochers à bulbe colorés. De la place Rouge empruntez la rue Tverskaya, la plus chic de la ville avec des boutiques griffées, des cafés et des restaurants luxueux. Saluez la statue de Pouchkine en passant par le square Pushinkaya. Dans ce quartier, vous avez d'autres incontournables comme le théâtre du Bolchoï et la place des Cathédrales qui porte bien son nom pour sa forêt de bulbe et la présence de somptueuses cathédrales, celle de l'Archange Saint-Michel, celle de l'Annonciation où seuls les tsars pouvaient pénétrer et la plus ancienne est celle de la Dormition où ils étaient couronnés. Allez vous divertir au parc Gorky, le plus populaire de la ville avec ses manèges, ses promenades, ses cafés, son étang romantique. Profitez du soleil de l'été ou de la magie de l'hiver, Moscou est une ville moderne, universitaire et culturelle où il se passe toujours quelque chose. Les noctambules pourront faire le tour des bars et des discothèques et profiter des nuits folles de la capitale sur la célèbre rue Arbat, illuminée et animée jusqu'au petit matin.

 

 

Les lieux incontournables de MOSCOU (МОСКВА)

Les établissements à la une

La sélection du Petit Futé

Quand partir à MOSCOU (МОСКВА) ?

La plupart des touristes visitent Moscou entre juin et septembre, c'est le moment des croisières sur la Volga et la période de la haute saison touristique où s'additionnent visiteurs étrangers et touristes russes. Mais les autres saisons sont aussi agréables, notamment le coeur de l'hiver où Moscou brille sous la neige et les illuminations. Les Russes attendent avec impatience les festivités autour du Jour de l'An. La première semaine de janvier est fériée. C'est un temps de fêtes et de programmation culturelle. Et si durant la période soviétique Noël, fête considérée comme religieuse, était occulté, désormais l'influence des festivités traditionnelles de l'Europe de l'Est a fait son oeuvre et les marchés de Noël débutent mi-décembre pour se terminer fin janvier. Vous y trouverez de nombreux objets artisanaux. L'hiver, c'est aussi la possibilité de profiter de la plus grande patinoire d'Europe. Ce n'est pas les prix qui influenceront vos dates de séjour. Les prix ne varient guère d'une saison à l'autre. On peut toutefois constater des hausses de prix pour les hôtels durant les périodes fériées russes. C'est-à-dire principalement début-mai et durant la première semaine de janvier.

Comment partir à MOSCOU (МОСКВА) ? Nos conseils & astuces

La bonne formule pour visiter Moscou. L'idéal est un séjour organisé d'une semaine ce qui est le plus souvent au catalogue des voyagistes. La formule est avantageuse car les prix des hôtels sont négociés et les visites avec coupe-fil efficaces. Important pour voir un maximum de choses en un minimum de temps. Et vous n'avez ni problème de visa, avant de partir (le voyagiste s'en charge pour vous), ni problème lié à votre méconnaissance du russe sur place.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Vous ne rencontrerez pas de difficulté particulière pour organiser seul votre séjour à Moscou. Les vols low cost desservent Moscou toute l'année. Vous devrez vous occuper de votre visa en amont. Il est possible, mais pas nécessaire, de réserver votre hôtel avant de partir. Sur place le métro vous simplifiera la vie.

Le métro est le moyen de transport le plus pratique, rapide et esthétique de Moscou. Évitez les heures de pointe. S'ajoutent les taxis. À Moscou, il suffit de lever le bras en bord de trottoir pour qu'un taxi officiel ou un particulier s'arrête. Toutefois, le particulier reconnait en vous le touriste et l'addition grimpe en conséquence. Vous pouvez aussi profiter du réseau urbain de location de vélo (300 stations et 2 700). En outre, le réseau piéton augmente toujours plus.

Les circuits touristiques à MOSCOU (МОСКВА)

Escapade culturelle à la découverte des deux capitales

La Russie est un très grand pays. Pour une courte mais bonne introduction aux principales facettes de son identité actuelle, nous vous suggérons de vous concentrer sur ses deux grandes villes : Moscou...

Un avant-goût du Transsibérien ou le dernier voyage du Tsar

La partie européenne de la Russie est aussi le point de départ de la plus longue ligne ferroviaire au monde : le Transsibérien. Ce train mythique qui rappelle tout autant l'exotisme du voyage que l'ho...

Photos de MOSCOU (МОСКВА)

Découvrir MOSCOU (МОСКВА)

Les plus de Moscou

Une ville chargée d’histoire
Musée d'Histoire et cathédrale Notre-Dame-de-Kazan.
Musée d'Histoire et cathédrale Notre-Dame-de-Kazan.

De l'empire tsariste à l'Union soviétique, de " la troisième Rome " à la vitrine du stalinisme, de la ville de paysans à la capitale de l'homme soviétique, l'histoire de Moscou se confond avec celle du pays tout entier. Elle porte les stigmates des périodes les plus sombres de son histoire, et témoigne en même temps de sa grandeur. L'histoire se visite d'abord dans les rues de Moscou. Il faut voir le Kremlin où chaque pierre témoigne de la construction et de l'évolution de l'Etat russe, en un concentré de pouvoirs religieux et politique. Il faut se promener dans les quartiers de Kitaï Gorod et de Chistiye Prudy pour débusquer les anciens palais des aristocrates russes. Visiter le métro de Moscou, véritable musée de la propagande stalinienne, voir les sept staliniennes et le VDNKh, l'exposition des réalisations de l'économie russe, la vitrine de l'URSS, aujourd'hui transformé en un fourre-tout commercial. Découvrir les monastères aux environs de Moscou pour comprendre la force du pouvoir religieux dans l'ancienne Russie. S'aventurer dans la campagne moscovite pour se frotter à la Russie rurale.

« La troisième Rome »
Zamoskvorietchie, clocher d'église.
Zamoskvorietchie, clocher d'église.

La légende fait de Moscou la ville aux " quarante fois quarante églises ". Pas moins de 800 églises ornaient celle qui se voulait " la troisième Rome " après la chute de Constantinople. La moitié environ a survécu à l'immense campagne de laïcisation menée par l'URSS. Petites et grandes églises rivalisent de beauté et de magnificence, de Saint-Basile l'exubérante à la cathédrale de l'Assomption, qui couronnait les tsars, de la baroque église de La Trinité à Nikitine à la reconstruite cathédrale du Christ-Saint-Sauveur. Moscou brille de ses mille églises aux bulbes scintillants qui balisent la route du promeneur. Mais les églises sont des lieux cultes où vous pourrez constater la ferveur de la foi russe.

L’éternel printemps des poètes

On ne peut comprendre Moscou si l'on ne sait pas combien elle aime ses poètes et ses écrivains. Vivants on les adore, morts on les idolâtre. Leur mémoire est éternelle, et ils restent à jamais enracinés dans la ville : il suffit pour s'en convaincre de flâner le long du boulevard des Jardins, truffé de statues d'écrivains, ou de visiter les musées-appartements dont Moscou regorge, et qui gardent avec une religiosité solennelle la mémoire de leurs anciens habitants. Les poètes continuent à être lus et aimés. Les récitals de poésie de Maïakovski ressemblaient à des concerts de rock. Evtouchenko, lui, chantait dans les années 1960 la Russie du dégel. Si ce temps est révolu, les lectures de poésie continuent à être légion dans la ville : les poèmes sont déclamés dans les cafés, les parcs ou bien même du haut d'une statue...

Délicieuse rencontre architecturale de l’Orient et de l’Occident

Le marquis de Custine arrivé en Russie en 1839 relate ainsi ses premières impressions : le Kremlin n'est pas un palais comme un autre, c'est une cité tout entière, et cette cité est la souche de Moscou ; elle sert de frontière à deux parties du monde, l'Orient et l'Occident : le monde ancien et le monde moderne sont là en présence ; sous les successeurs de Gengis Khan, l'Asie s'était ruée une dernière fois sur l'Europe ; en se retirant elle a frappé du pied la terre, et il en est sorti le Kremlin ! On ne peut qu'être ébahi devant l'unicité de cette architecture où se mêlent bulbes dorés, coupoles colorées, et arabesques. Théophile Gautier a très bien résumé cette impression : " Cela ne se rapporte à aucun style connu. Ce n'est pas grec, ce n'est pas byzantin, ce n'est pas gothique, ce n'est pas arabe, ce n'est pas chinois ; c'est russe, c'est moscovite [... ] parfois ses plans ressemblent à des hasards de cristallisation. "

La nuit moscovite endiablée
Moscou by night, quartier de Kitaï Gorod.
Moscou by night, quartier de Kitaï Gorod.

Bars, clubs de jazz, salles de concert, boîtes de nuit font vibrer la ville de la tombée de la nuit au petit matin. Il n'y a sans doute aucun domaine de la vie urbaine qui n'ait aussi radicalement changé depuis quinze ans. Les Moscovites ont appris vite et très bien. Moscou hésite entre Las Vegas et New York, entre le clinquant des boîtes, restaurants et bars, et la confidentialité des scènes musicales innovantes. Il n'y a pas un soir de la semaine où un concert, un DJ ne vaillent une virée nocturne. Les atmosphères sont soignées, l'ambiance musicale souvent impeccable, et les Moscovites tour à tour déchaînés ou élégamment attentifs à la création artistique, frimeurs ou simplement réunis entre amis autour d'un verre. Pour les plus sages, il y aura toujours les opéras et les ballets du Bolchoï ou du Maly et les pièces de théâtre du MKhAT.

La ville des beaux-arts
Arbatskaïa, rue Arbat - statue.
Arbatskaïa, rue Arbat - statue.

De la littérature à la peinture, Moscou offre des balades sur les traces de ses grands artistes. La galerie Tretiakov est sans doute le plus beau musée de Russie, peut-être un des plus beaux au monde. Consacrée à la peinture russe, rare à l'étranger, elle expose des tableaux d'une force incroyable de Repine et Sourikov, peintres du peuple et de l'Histoire, à Kandinsky et ses sommets de l'abstraction en passant par la féerie de Chagall. Le musée Pouchkine offre, lui, une belle collection d'art de l'Antiquité à sa fabuleuse collection d'impressionnistes français. Moscou est aussi bien sûr une occasion unique pour admirer les plus belles icônes du monde.

Reportages & actualités de MOSCOU (МОСКВА)

Ailleurs sur le web
Avis