Drapeau – blason

Sur fond jaune doré, deux vaches rouges aux cornes bleues, au collier et à la cloche bleue : bienvenue en Béarn ! Ces vaches sont le symbole du Béarn depuis le IXe siècle. Mais c'est pourtant aux Vacéens qu'il faut remonter pour comprendre le lien avec les bovidés, soit 100 ans avant Jésus-Christ. Ce peuple celtibère vivait vers les sources du Duro au Portugal. Repoussés vers le nord par les Wisigoths, ils ont choisi les territoires au pied des Pyrénées pour se rabattre. Le Béarn mais aussi la Navarre, le Nord-Aragon et la Bigorre virent donc ces combattants illustres s'installer sur leurs terres. S'ils étaient réputés pour leur non-soumission, ils vouaient également un culte à la vache qu'ils considéraient comme sacrée. En dignes descendants, les Béarnais ont conservé cet emblème au fil des siècles et que Louis le Pieux érige la région en vicomté héréditaire ou qu'en 1465, le Béarn revienne à la maison d'Albret, rien n'y déroge. Il faut dire que depuis des temps immémoriaux la Béarnaise est présente dans les vallées d'Aspe et du Lourdios. Laitière très rustique, elle est facilement reconnaissable par ses cornes vrillées en forme de lyre. Question musique, elle n'est pas si douce, son caractère bien trempé n'est pas sans rappeler celui des Vaccéens ! Considérée comme richesse du Béarn, elle figure sur le blason et le drapeau. Au XIIIe siècle, elle était déjà sur les baquettes, monnaie frappée à son effigie.

Carte d’identité

Destination Béarn en Pyrénées-Atlantiques

Depuis 1969, le Béarn et le Pays Basque constituent le département des Pyrénées-Atlantiques. Le porteur du numéro 64 se situe dans la Nouvelle-Aquitaine, région issue d'un nouveau découpage du territoire français qui réunit l'ancienne Aquitaine dont les Pyrénées-Atlantiques faisait partie, le Limousin et le Poitou-Charente. Elle est la plus vaste de France avec 84 000 km2 mais tant le Pays Basque que le Béarn gardent leurs fortes identités (culturelles, gastronomiques...). L'une axée vers le littoral et la frontière espagnole, l'autre sur une diversité incroyable de paysages, allant des montagnes aux grands centres urbains, une douceur de vivre incomparable et une riche histoire avec notamment la ville de naissance du roi Henri IV. Capitale du département et du Béarn depuis 1464, Pau n'en finit pas de nous charmer au fil des siècles.

Terre d'innovation c'est là que les frères Wright ont expérimenté leur avion en 1909. Avant, en 1864, le chemin de fer s'y est développé pour aider le département à se désenclaver. Aujourd'hui des lignes ferroviaires majeures traversent le Béarn, de Toulouse à Bayonne, de Pau à Bordeaux et ce n'est pas fini. Depuis plusieurs années il est question d'ouvrir une ligne avec l'Espagne, passant par Oloron-Sainte-Marie. L'objectif entre autres est de réhabiliter la ligne Pau-Canfranc. Un premier tronçon jusqu'à Bedous en vallée d'Aspe a été inauguré en 2016. Une route vers l'internationale qui servirait notamment le tourisme, un autre secteur d'activité important de la région. En effet, le Béarn est connu comme destination de vacances depuis le XIXe siècle. Si autrefois c'était pour son climat et le thermalisme, maintenant c'est pour son atout principal, la montagne (d'été ou d'hiver) mais aussi pour ses monuments et de plus en plus par une forme de tourisme gastronomique. Les produits gourmands, grands crus et spécialités locales sont légions : Jurançon, pêche Roussane, fromages fermiers, gâteau russe aux amandes, spécialités comme la poule-au-pot, la garbure ou le foie gras... C'est un festival !

Aller en Béarn c'est également rencontrer un art de vivre, un artisanat, un patrimoine, une culture et des paysages magnifiques. Tout y est reposant, dépaysant et inattendu, car outre les Pyrénées, les coteaux vallonnés contrastent avec les bords des Gaves, ces rivières aux allures de torrents de montagne, si favorables pour la protection et le développement de la biodiversité. Le Béarn, c'est aussi le Parc national des Pyrénées et de nombreuses zones classées Natura 2000 pour leurs particularités d'un point de vue faune et flore. Autant d'espace où faire des observations passionnantes mais aussi se dépenser sur un terrain de jeux grandeur nature, où les gaves se prêtent aux sports d'eaux vives, les parois à l'escalade et les sommets au trail comme au ski !

Numéro : 64 (Pyrénées-Atlantiques).

Population : 77 215 habitants à Pau, 162 000 habitants dans la communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées, 364 000 habitants dans le Béarn et 379 703 habitants pour le Béarn et Soule confondus au dernier recensement, soit plus de la moitié des Pyrénées-Atlantiques qui comptent 667 249 habitants.

Densité : 78 habitants/km².

Chef-lieu : Pau.

Nombre de communes : 387.

Région d'appartenance : Nouvelle-Aquitaine.

Point culminant : pic Palas (2 974 m).

Cours d'eau principal : le gave de Pau.

Les lieux incontournables du Béarn

Comment partir dans le Béarn ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage dans le Béarn

Photos du Béarn

Découvrir le Béarn

Les immanquables

Pau, ville d'art et d'histoire

Depuis le 18 novembre 2011, Pau détient le label " Ville d'art et d'histoire " décerné par le ministère de la Culture et de la Communication sur avis du Conseil national des villes et pays d'art et d'histoire, composé de 25 personnalités. Cette distinction de qualité vise à faire connaître, protéger, restaurer, valoriser et créer pour mieux transmettre l'histoire locale. Un véritable honneur pour la ville de Pau qui s'est toujours démenée pour conserver et faire vivre son précieux patrimoine !

Le musée du jambon de Bayonne
Musée des arts sucrés, Uzos
Musée de l'Elan Béarnais
Musée national du château de Pau
Route de l'écomusée, en vallée d'Aspe
<p>La vallée d'Aspe</p>

La vallée d'Aspe

Lourdios-Ichère, Sarrance, Accous et Borce sont autant de haltes obligées sur la route de la vallée. L'écomusée de la vallée d'Aspe réunit les quatre villages dans un parcours initiatique, largement annoncé par un dépliant traduit en anglais et en espagnol. A chaque site son point d'intérêt spécifique : le site Notre-Dame-de-la-Pierre à Sarrance, les fermiers basco-béarnais à Accous, " Un village se raconte " à Lourdios-Ichère et une halte sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle à Borce. Cette association ouvre une fenêtre sur la mythologie pyrénéenne autour de laquelle la visite s'organise. Spectacles audiovisuels, mises en scène originales, senteurs particulières, autant de moyens pour découvrir autrement la vallée entre histoire des contes et récit sur l'installation des hommes sur ces terrains. Un arrêt obligatoire pour qui veut découvrir la vallée d'Aspe !

Reportages & actualités du Béarn

Avis