Les origines de ce village semblent, d'après les résultats de fouilles archéologiques, remonter à la fin du néolithique. Toutefois, la première mention écrite date de 735 : elle apparaît dans un acte par lequel le comte Ebehard fait don à l'abbaye de Murbach de biens fonciers situés à Annegisvilla, nom alors donné au village - et qui signifie que la commune appartenait à un chef germain nommé Ansigis ou Angis. Il semblerait que plusieurs maisons religieuses possédaient des terres à Ungersheim, du VIIIe siècle à la Révolution. Une chose est sûre : lorsque les Habsbourgs furent nommés Landgraves et s'installèrent à Ensisheim, vers 1130, Ungersheim devint leur propriété. Avant d'être donnée en fief à la famille noble d'Ongersheim, qui servait l'abbé du Murbach et les Habsbourg. Suite à l'extinction de la famille d'Ongersheim, la localité passa aux Rheinach, avant de scinder le village en 1534 : les deux tiers furent soumis aux nobles de Bollwiller tandis que le reste resta à la ville d'Ensisheim. Ce n'est qu'à la Révolution que le village fut à nouveau réunit et devint indépendant. Au XIXe siècle, si nombre d'habitants émigrèrent aux Etats-Unis, les autres travaillaient surtout dans le secteur agricole, forestier et textile avant que ne démarre, au début du XXe siècle, l'épopée des mines de potasse. Les armoiries du village, formées de trois trèfles dorés, représenteraient la richesse en terres du village, ou alors une déformation des trois roses qui ornaient le blason des comtes de Bollwiller. Aujourd'hui, Ungersheim est surtout connu pour l'implantation sur sa commune de l'immense Ecomusée - lire dans la partie musées de Mulhouse - et, bientôt, du parc du Bioscope. Depuis quelques années, le calendrier des fêtes est marqué par l'organisation, en novembre, du salon régional du commerce équitable et de la consommation responsable, intitulé Consom'acteurs.

À voir / À faire à Ungersheim

Organiser son voyage à Ungersheim

Photos d'Ungersheim

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

5.95 €
2019-06-26
160 pages

Reportages & actualités d'Ungersheim

Avis