Posée sur les rives du Nil, à l'exact commencement des terres fertiles du delta, Le Caire est la seconde plus grande ville du continent africain (après Lagos, au Nigeria), bien que son parfum soit celui d'une ville pleinement arabe. Selon le dernier recensement de 2017, près 18 millions d'habitants y vivent. On parle bien entendu du Grand Caire, comprenant les deux gouvernorats administratifs du Caire (rive droite) et de Guiza (rive gauche).

Pour les autorités, cette concentration humaine, sans cesse croissante, est un casse-tête. Tout espace inhabité finit par être occupé, qu'il s'agisse des cimetières ou de secteurs destinés à l'activité agricole, artisanale et industrielle. La pression des nouveaux arrivants est terrible : chaque jour, des centaines de paysans du Nil quittent une terre qui ne les nourrit plus pour Le Caire qui étouffe, asphyxié par ses trop nombreux habitants.

Décrire l'état actuel du Caire revient souvent à aligner les sempiternels clichés sur le monstre urbain, tentaculaire et grouillant, clichés pourtant fidèles à la réalité. Vous en prendrez brutalement conscience lors de votre premier contact avec cette ville troublante, hérissée de gratte-ciel et de minarets. La clameur incessante des Klaxon, des ronflements de moteurs et des climatiseurs s'insinuera dans votre tête. Amateurs des grands espaces, la moiteur de l'air, à peine supportable l'été, ou le brouillard marron des soirs d'automne porteur des fumées de paille de riz brûlée dans les campagnes avoisinantes, aura bien vite raison de votre énergie et vous laissera, dès le milieu de l'après-midi, sans force pour affronter le chaos urbain.

Débouchant à toute allure de l'enchevêtrement des auto-ponts géants qui enjambent la ville, une cohorte de Peugeot et de Toyota déglinguées forment un ballet mécanique, nerveux et saccadé. Personne ne semble disposé à freiner, pas même pour éviter les piétons qui traversent ou qui descendent d'un bus en marche. Tant que l'on peut foncer, on fonce ! Les embouteillages viendront bien assez tôt ralentir le flot. En attendant, on se rue, on s'infiltre, on s'insulte pour progresser de moins de deux mètres à un croisement complètement engorgé.

Les premières heures sont nerveusement épuisantes. Rassurez-vous, on s'habitue. Au bout de quelques jours, on s'étonne même de sa résistance à la pression étourdissante du Caire. L'adaptation se fait tout doucement, sans que l'on s'en aperçoive. A condition de se laisser porter par le rythme ambiant, de ralentir le sien, d'en saisir chaque temps mort et d'en savourer les nombreux instants de grâce. L'anarchie de l'activité cairote résiste à toute explication rationnelle. Dites-vous que c'est l'un des charmes de cette ville.

A cette confusion s'ajoutent les paradoxes de sociétés qui vivent en parallèle : richesse et pauvreté se côtoient sans fard dans les rues du Caire. Certains Cairotes ont le même...

À voir / À faire au CAIRE

Les circuits touristiques au CAIRE

L'Égypte en 7 jours : survol du pays

Remontez le temps, à l'époque de l'Égypte ancienne, lors d'une semaine d'excursions. Admirez les Grandes Pyramides de Gizeh et le Sphinx, la Nécropole de Sakkara et l'ancienne capitale, Memphis. Il es...

Dans les profondeur de l'Egypte

Partir à la découverte des pyramides reste une émotion intense la première fois. Mais l'Egypte regorge par nature de sensations fortes. Une croisière en amoureux sur le Nil permet de découvrir l'Égypt...

Photos du CAIRE

Découvrir le CAIRE

Les plus du Caire

La plus grande ville d'Afrique et du Moyen-Orient

Plus de 19 millions d'habitants vivent au Caire et ses extensions d'Héliopolis, du 6-Octobre, de Maadi et de tant d'autres cités. Le résultat est un mouvement perpétuel, massif, à l'image du Nil qui traverse la ville. La diversité des habitants fait la richesse de la ville où beaucoup d'Etrangers trouvent leur compte, dans une civilisation où se mélangent les traditions ancestrales, les convictions religieuses, les rencontres avec l'Occident et ses apports. Le Caire est une ville aux mille surprises humaines.

Le delta du Nil, une terre encore inconnue

Région emblématique de l'Egypte qui lui donne la majeure partie de ses ressources alimentaires, le delta du Nil est peu connu. On le traverse rapidement pour se rendre à Alexandrie, en train, et l'on en voit alors des déclinaisons tout en vert que la nature fait pousser. Mais, au milieu des champs, plus d'une vingtaine de cités antiques aux noms d'Héliopolis, Pi Ramsès, Tanis et son fabuleux trésor exposé au Musée du Caire, méritent d'être découvertes. Le delta, c'est aussi un grand nombre de réserves naturelles, de lacs immenses que d'autres voyageurs, les oiseaux migrateurs, connaissent particulièrement bien.

Un patrimoine historique millénaire

Sept mille ans de civilisation ont façonné le pays, offrant à ses visiteurs modernes toutes ses richesses culturelles et traditionnelles, religieuses aussi. Entre les dynasties pharaoniques, la période hellénistique plus récente, le développement du christianisme, les fondations de l'islam, le voyageur est gâté. Au hasard de ses marches, il découvrira que l'Egypte multiplie les diversités, les contrastes, en les faisant cohabiter sans heurt, selon une certaine idée de la tolérance dont les habitants sont fiers.

Une population accueillante

L'accueil et le sens du service sont frappants en Egypte. Il n'est pas rare que, égaré au détour d'un chemin, dans une oasis ou un village, une cabane de gardien de temple, vous soyez invité à partager un thé à la menthe et que l'on s'enquière de vous avec un vif intérêt. Les effusions n'en seront que plus grandes lorsque vous prendrez congé de votre hôte improvisé. Même si vos chemins ne se recroisent jamais, vous garderez la saveur d'une complicité partagée le temps d'un instant.

La possibilité d'un week-end

" Et alors, ton dernier week-end au Caire ? " Une boutade, non, une escapade inouïe ! A quatre heures trente de vol de Paris sur tapis magique à bimoteur, c'est l'Orient tout proche. En deux ou trois jours, offrez à vos yeux les gigantesques pyramides millénaires, le fantastique trésor de Toutankhamon, les féeriques mosquées mameloukes, les étourdissants derviches tourneurs, les eaux tièdes de la Mer Rouge, l'herbe verte d'un golf au soleil, le grandiose canal de Suez, le vent qui gonfle les felouques du Nil. En prime, étonnez vos soirées dans les endroits les plus branchés du Caire, la ville qui ne dort jamais. Visitez, dansez, plongez, parce que c'est vraiment un week-end inattendu.

12.12 €
2011-09-07
360 pages

Nos bons plans séjours

  • Louxor : Croisière Sur le Nil Avec Excursions 5*

    Voyage initiatique en croisière sur le Nil 5*, en pension complète (repas inclus sur le bateau, hors boissons) qui vous permettra de découvrir l'Egypt...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Pension Complète
    Dès 499 TTC/pers.
    J'en profite
  • Louxor : Croisière Sur le Nil Avec Excursions 4*

    Voyage initiatique en croisière sur le Nil 4*, en pension complète (repas inclus sur le bateau, hors boissons) qui vous permettra de découvrir l'Egypt...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Pension Complète
    Dès 469 TTC/pers.
    J'en profite
  • Hurghada : Hôtel Stella Makadi Beach 5*

    Hurghada est la station balnéaire par excellence en bord de Mer Rouge. Autrefois un petit village de pêcheurs, la ville attire aujourd'hui les tourist...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : All Inclusive
    Dès 669 TTC/pers.
    J'en profite

Reportages & actualités du CAIRE

Ailleurs sur le web
Avis