Vaste oasis d'environ 4 000 km², elle était autrefois entièrement recouverte par les eaux dont le retrait progressif a laissé aux hommes des terres d'une extrême fertilité. Toute sa partie nord se trouve sous le niveau de la mer (45 m maximum). Cette dépression est encore occupée par un lac aux eaux saumâtres, le Birket Qaroun, alimenté par un bras du Nil long de 400 km, le Bahr Youssouf. Une excellente terre, un réseau d'irrigation très dense et bien entretenu, un ensoleillement maximal et des températures jamais excessives font du Fayoum une sorte d'éden, et de ses paysages un enchantement. A perte de vue, ce ne sont que vergers d'orangers, de citronniers, de manguiers et de goyaviers qui embaument l'air d'effluves enivrants à la période de floraison (de mars à mai).

D'immenses étendues de blés, d'où émergent des bosquets de palmiers d'un vert brillant, ondulent sous le vent. Au milieu de parcelles plantées de tomates, d'oignons, de concombres, de persil, ainsi que dans les rizières, s'active une population rurale où hommes et femmes se partagent le labeur (particularité de la région).

Vous ne pourrez que vous extasier devant cette explosion de couleurs dont se parent les femmes, à l'exception des plus âgées. Il faut croire que la luxuriance de la végétation et la richesse de leurs récoltes, ont incité les paysannes du Fayoum à adopter plus de légèreté et de fantaisie dans leurs coutumes vestimentaires. La population est franche, rustique et rieuse, ce qui peut déconcerter le visiteur fraîchement débarqué en Egypte et encore mal rodé à l'accueil bruyant et agité des villageois. Votre apparition déclenchera certainement un émoi considérable auprès des habitants (surtout des enfants), peu habitués à voir passer des touristes.

À voir / À faire à MÉDINAT EL-FAYOUM

Organiser son voyage à MÉDINAT EL-FAYOUM

Photos de MÉDINAT EL-FAYOUM

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

12.12 €
2011-09-07
360 pages
Avis