Tibériade (Tiberias) est une ville de près de 44 000 habitants marquée par la présence d'une importante communauté ultra-orthodoxe. Outre les nombreux sites bibliques autour du lac du même nom, la ville est parsemée de tombeaux de rabbins célèbres qui ont fait d'elle la quatrième ville sainte du judaïsme. Le tourisme est ici essentiellement religieux ou tourné vers la balnéothérapie, du fait de la présence de nombreuses sources d'eau chaude. Si les grands établissements offrent une animation continue, de jour comme de nuit, il existe peu d'endroits où sortir dans la ville le soir, notamment pendant Shabbat où la quasi-totalité des commerces et restaurants sont fermés. En saison, la ville est cependant envahie par de nombreux Israéliens qui viennent ici en villégiature. Attendez-vous à des prix très prohibitifs en juillet et août, mais aussi à l'occasion des grandes fêtes juives.

Histoire

Tibériade a été fondée en l'an 18 av. J.-C., par Hérode Antipas, fils d'Hérode le Grand, et qui l'a baptisée ainsi en l'honneur de l'empereur Tibère. Après la révolte contre les Romains, menée par Simon Bar Kokhba (132-135), les Juifs furent chassés de Jérusalem, et Tibériade devient alors le centre de la vie juive en Terre sainte. C'est ici que s'installa le Sanhédrin - la plus haute autorité religieuse - et que fut en grande partie rédigé le Talmud. Tibériade restera la véritable capitale du judaïsme jusqu'à la conquête arabe : avant cette dernière, la population de la ville atteignait 40 000 habitants, ce qui en faisait une cité aussi étendue qu'à l'heure actuelle. Les croisés prirent la ville en 1099 et y construisirent une forteresse. Saladin s'en empara en 1187, après la défaite des croisés à Hattin, près du lac de Tibériade. La ville commença alors à décliner et subit plusieurs tremblements de terre. Au XVIe siècle, pendant la période ottomane, Doña Gracia, une marrane (juive espagnole convertie au catholicisme), reçut Tibériade et les villages avoisinants en cadeau de l'empereur Suleyman le Magnifique. Elle fit restaurer la ville, y construisit une yeshiva (école talmudique) et encouragea les Juifs espagnols fuyant l'Inquisition à s'y installer. Son neveu, Jospeh Nassi (1524 -1579), qui gouverna la ville en 1561, deviendra l'un des précurseurs du sionisme. Aux XVIIIe et XIXe siècles, de nombreux rabbins vivaient à Tibériade devenu un important centre d'enseignement juif. Mais en 1837, la ville fut à nouveau démolie par un violent tremblement de terre. Reconstruite, Tibériade commença à attirer les immigrants sionistes. En 1948, lorsque le mandat britannique prit fin, la ville était majoritairement juive. A l'issue de la guerre d'Indépendance, elle sera intégrée à l'Etat d'Israël, tandis que l'autre rive du lac restera syrienne jusqu'en 1967.

Que visiter à TIBERIAS ?

Adresses Futées de TIBERIAS

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à TIBERIAS

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Echange de logement
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de TIBERIAS

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

4.95 €
2020-02-12
144 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour dans le Calvados avec Gîtes de France !

Un bon cadeau d'une valeur de 700€ pour votre prochain séjour dans le Calvados avec Gîtes de France !