Boucan-Canot, L'Ermitage, Saint-Gilles-les-Bains et les-Hauts... Le territoire communal de Saint-Paul, juste un peu plus grand que celui de Marseille, englobe toutes ces villes balnéaires, ainsi que de nombreux villages des Hauts et une partie du cirque de Mafate.

Deuxième commune la plus peuplée de l'île, La majorité de la population réside soit dans les Hauts de l'immense territoire communal, soit dans la région des Plages. Des mondes à part, mais qui se relient aujourd'hui facilement : on s'envole désormais en quelques secondes dans les Hauts par la route des Tamarins, et l'on rejoint aisément la région des Plages par le cap La Houssaye, libéré des embouteillages.
Résidentiel et commerçant, le vieux Saint-Paul est agréable à visiter, surtout les jours de marché forain, une visite incontournable de l'île le vendredi toute la journée et le samedi matin. Berceau du peuplement, Saint-Paul conserve quelques beaux monuments en pierre basaltique, comme la mairie, l'hôtel Lacay et quelques belles bâtisses créoles, comme la villa Rivière ou la villa Verguin. De l'époque de la Compagnie des Indes ne subsiste guère que la mairie construite en 1732 en remplacement du grand magasin en bois ayant brûlé lors d'un incendie.

Si la baignade est interdite en baie de Saint-Paul, on apprécie néanmoins son immense plage, ses matchs de foot et ses parties de pêche traditionnelles qui contribuent à préserver le charme créole de cette ville indolente.

Parenthèse historique. Entre la pointe des Aigrettes et le cap de La Houssaye, le 29 juin 1642 débarquent les premiers arrivants sur cette île déserte, nommant la baie et le site par la même occasion du nom du saint du jour. La prise de possession officielle de l'île par le roi de France s'est faite à quelques kilomètres de là, à La Possession.

Il faut attendre 1663 pour voir la première tentative d'installation sur l'île : deux Français de Madagascar et dix Malgaches. Ils s'installent à proximité de la caverne. En 1665, Etienne Régnault, le premier gouverneur de Bourbon, et vingt autres colons, s'établissent près du bassin Vital et créent le quartier du Vieux Saint-Paul. La commune reste le chef-lieu de l'île jusqu'en 1738. Commune en 1790, Saint-Paul conserve les fonctions judiciaires de l'île jusqu'en 1833, avant de laisser sa place à Saint-Denis.

C'est la culture du café dont les plants ont été importés de Moka qui permet à la ville de se développer au XVIIIe siècle. Au XIXe siècle, l'exploitation de la canne à sucre structure le territoire autour des usines sucrières et forme de nouveaux quartiers : Grand Fond, Vue-Belle, Savannah... Mais la livraison du port à la pointe des Galets en 1886 entraîne le départ des marines de Saint-Paul et la disparition de son activité commerciale et maritime.

À voir / À faire à SAINT-PAUL

Organiser son voyage à SAINT-PAUL

Photos de SAINT-PAUL

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

LA RÉUNION

Guide LA RÉUNION

LA RÉUNION 2020

12.95 €
2019-10-09
552 pages
Avis