Villefranche porte dans son nom ses origines. En effet afin d'attirer des habitants, le sire de Beaujeu accorde une série de privilèges, les franchises, à ceux qui s'installeraient dans la nouvelle ville. D'abord orales, ces franchises seront consignées en 71 articles en 1260, puis élargies plusieurs fois jusqu'en 1400, accordant par exemple le droit à la ville de désigner ses échevins, véritable contre-pouvoir face au seigneur. Les premières franchises concédées étaient déjà fort attrayantes : tout nouvel arrivant se voyait offrir une parcelle de terrain ; au bout d'un certain temps de résidence, les serfs devenaient libres et, après un autre laps de temps, pouvaient accéder à la jouissance des droits municipaux. Le projet réussit et assez rapidement la ville se développe, au point que dès le XVe siècle, Villefranche est devenue la capitale économique du Beaujolais, supplantant Beaujeu, trop excentrée, avant de lui rafler la capitale politique en 1532. Bien que ceinte de remparts, Villefranche est surtout une ville-marché, ce qui explique sa configuration, dont le centre-ville témoigne encore aujourd'hui : dès l'origine, une rue orientée nord-sud en constitue l'axe principal, large pour l'époque car occupée par un marché. Cette rue centrale, débaptisée plusieurs fois au cours des siècles pour devenir la Rue Nationale - Rue Nat' pour les habitants -, est encore le pouls de la ville et c'est autour d'elle que la découverte s'articule. Ne soyez pas surpris de rencontrer souvent l'adjectif " caladois " dans vos pérégrinations : c'est le nom des habitants de la ville ! On s'accorde sur deux hypothèses quant à l'origine de ce mot. Les abords de la collégiale étant très marécageux, on les fit paver de dalles de pierre, les " calades " ; comme le marché se tenait tout autour, l'expression " aller à la calade " remplaça bientôt " aller au marché ", puis " aller en ville ". L'autre origine viendrait du Moyen Âge, où le mot " calade " désignait une pente où l'on exerçait les chevaux à courir ; la grande rue étant en pente, on l'aurait surnommée la " calade ", et ses habitants les " caladois ".

À voir / À faire à Villefranche-sur-Saône

Les établissements à la une

La sélection du Petit Futé

Photos de Villefranche-sur-Saône

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

BEST OF LYON

Guide BEST OF LYON

BEST OF LYON 2018

Made for English-speaking people looking for good tips and good addresses in Lyon, “Best of Lyon” by Petit Futé is an essential how-to guide ...

Extrait gratuit
Acheter le guide

6.95 €

216 pages

Reportages & actualités de Villefranche-sur-Saône

Ailleurs sur le web
Avis