Le Centre Pompidou-Metzconsacre une exposition de grande ampleur au thème de la nuit dans la peinture moderne et contemporaine, accompagnée d'une publication et d'une riche programmation d'événements associés.

La nuit se retrouve au coeur de débats actuels, qu'ils soient sociétaux (faut-il ouvrir les magasins la nuit ou la consacrer au sommeil ?), écologiques (comment limiter la pollution lumineuse qui nous empêche de voir les étoiles ou qui dérègle la vie animale ?), politiques (nuit debout, traversées clandestines de frontières) ou scientifiques (on repousse sans cesse notre connaissance de la nuit). Ce monde de la nuit, avec tous ses questionnements, est omniprésent chez les artistes, notamment depuis la fin du XIXe siècle. 

Source d'inspiration majeure de l'histoire de l'art, la nuit demeure aujourd'hui encore un terrain d'expériences fécond. Revenir à un sujet aussi vaste que la nuit permet de poser des questions essentielles sur notre condition et notre place dans l'univers, comme sur le rôle de l'art. À travers une approche liée à la perception de la nuit plutôt qu'à son iconographie, l'exposition se présente elle-même comme une expérience nocturne, une déambulation qui transforme le visiteur en noctambule, et qui transmet ce vertige que procure la nuit : vertige des sens, vertige intérieur, vertige cosmique. On avance dans l'exposition comme on avance dans la nuit. 

Fidèle à l'esprit des expositions du Centre Pompidou-Metz, l'exposition ne se limite pas de manière exclusive à la peinture, bien que centrale, mais offre résonances et parallèles avec la musique la littérature, la vidéo et la photographie. Elle rassemble une centaine d'artistes, de figures historiques et d'artistes contemporains ainsi que de spectaculaires installations dont certaines sont conçues spécialement pour ce projet.

Plus de renseignements