Laureth Sulfate propose une approche engagée en opposition à la nouvelle religion de l’imposture et de la servitude volontaire.
Il y a une vulnérabilité de l'humain qui lui fait admettre certaines soumissions, par ignorance, par facilité, mais aussi par compassion, courage, amour et fidélité ...

L’humain transformé en marchandise en arrive à se contempler lui-même derrière le masque de paillasse.
Laureth Sulfate utilise cette imposture pour dénoncer le pouvoir et la norme en essayant de réintroduire la beauté.

Ses femmes sont conscientes et retournent l’artifice : le voile, le masque et les accessoires montrent plus qu’ils ne cachent, comme s’ils avaient la fonction primaire d'attirer le regard, laissant le soin à l’imaginaire de trouver l’essentiel.

La frontière entre souci de pudeur et désir de d'être vu est parfois mince… toute l'ambivalence d'une situation... le pantin n 'est pas celui qu'on pense.
Nous vous invitons à venir découvrir cette artiste.
Site : http://www.laureth-sulfate.com