La naissance du village de La Celle-Saint-Cloud remonte vraisemblablement à 550, époque où Clodoald, petit-fils de Clovis, y bâtit un monastère pour y vivre en exil. Le lieu tire étymologiquement son nom du mot cella signifiant " cellule " ou " petite maison ". Possession de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés depuis le milieu du VIe siècle, le territoire fut victime des invasions normandes en 846, et se retrouva divisé en deux parties, formant d'un côté le fief de Louveciennes, de l'autre celui du Chesnay. Le domaine fut difficilement entretenu durant la guerre de Cent Ans, puis vendu au début du XVIIe siècle aux Sandras - qui y construisirent un château acquis par la suite par Louis XIV. Un bassin de pompage fut installé par Jean-Baptiste Colbert et relié au complexe système d'approvisionnement en eaux du parc du château de Versailles. Territoire de chasse sous Louis XV qui y bâtit le pavillon du Butard, le domaine fut doté d'un second château grâce aux familles du Val et de Paris, qui achetèrent les terres de Beauregard. La commune ne subit que très peu de dommages pendant la Révolution. Connaissant un véritable essor au XIXe siècle, le village fit l'objet de nombreux aménagements, parmi lesquels la construction d'une route conduisant à Bougival, d'une mairie, d'une école de filles et de garçons et d'un petit hospice. La commune se distingue aujourd'hui pour avoir accueilli des personnages littéraires connus (Pigault-Lebrun, Émile Augier et Paul Déroulède), ainsi que pour être le lieu d'importantes visites officielles grâce au château de La Celle-Saint-Cloud, devenu propriété du ministère des Affaires étrangères.

À voir / À faire à La Celle-Saint-Cloud

Organiser son voyage à La Celle-Saint-Cloud

Photos de La Celle-Saint-Cloud

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2018-10-17
312 pages
Avis