Guide d'Ecosse : Survol du pays

L'Ecosse est un pays exceptionnellement préservé. On ne trouve guère en Europe d'équivalent de ses vastes étendues restées sauvages, si ce n'est en Scandinavie. Des montagnes, des forêts, qui semblent encore vierges, des glens d'émeraude, et des lochs miroitants. Personne ici ne viendra troubler le cours de vos émotions et, en toute saison, les paysages écossais se parent de coloris subtils. Les visiteurs qui parcourent le pays ne manquent pas d'être frappés par son étonnante lumière, ses arcs-en-ciel grandioses, ses contrastes climatiques si rapides qui feront de magnifiques clichés. Par beau temps, à la fin de l'été et aux prémices de l'automne, les Highlands irradient d'extraordinaires panoramas dont la magnificence semble venue du fond des âges. Où que vous alliez, vous pourrez à loisir randonner en montagne, méditer en face de mystérieuses falaises, assister aux brames des cerfs, vous émerveiller d'une vue imprenable sur un château, taquiner le brochet ou parcourir des kilomètres de green. Le soir, grisé de grand air, vous pourrez savourer dans un vieux pub un single malt ou une real ale.

On découvre en Ecosse un peuple accueillant et toujours soucieux de savoir si leurs hôtes se plaisent dans leur pays. Ne soyez pas surpris que l'on vous accoste si facilement. Le calendrier national est également riche en fêtes et festivals où l'on se réunit avec ferveur pour boire et danser. A Edimbourg, la période estivale est un moment fort à la renommée mondiale. Vous serez séduit enfin par les îles nombreuses et indomptées que possède le pays. Il y en a près de 800, mais uniquement une centaine sont habitées. Une expérience plus proche des éléments, plus rude, vous attend y attend : au bout de l'Europe, voire du monde, comme certains se plaisent à le dire.

Géographie

On divise traditionnellement l'Ecosse en deux zones : les Highlands et les Lowlands, démarquées par une ligne allant du Firth of Forth au Moray Firth, qui passe au nord de Stirling et de Perth, à l'ouest d'Aberdeen et dans la vallée de la Spey.

Les différentes régions

Pour être un peu plus complet, il faudrait classer le pays en plusieurs régions :

Les Southern Uplands, au sud, qui regroupent les Borders, Dumfries & Galloways et qui sont très vallonnées, à l'image du nord de l'Angleterre.

Les Central Lowlands, qui regroupent les agglomérations d'Edimbourg, de Glasgow, de Perth, Dundee et Stirling, d'une côte à une autre : très plates et densément peuplées.

Les Grampian Mountains, jusqu'à la faille géologique du Great Glen (Loch Ness), où se regroupent les plus hautes montagnes du pays, entre Ben Nevis et les Cairngorms.

Les Northern Highlands, au nord du Great Glen, dans ce qui est en fait la région administrative et officielle des Highlands.

Et, enfin, les différentes îles : Hébrides Intérieures, Hébrides Extérieures et Northern Isles : Orcades et Shetland.

Les différentes montagnes

Les montagnes elles-mêmes sont séparées selon leurs hauteurs. On parle de Munros (plus de 3 000 pieds - 914,4 m), de Corbetts (entre 2 500 et 3 000 pieds - 762-914,4 m), de Grahams (entre 2 000 et 2 500 pieds - 609,6-762 m), de Donalds (plus de 2 000 pieds, mais uniquement dans les Lowlands) et de Marilyns (plus de 150 m).

Ben Nevis est le toit des îles britanniques (1 344 m) mais l'ensemble territorial le plus élevé de Grande-Bretagne se situe dans les Cairngorms, où l'on trouve tous les plus hauts sommets suivants.

Climat

Autant ne pas le cacher, le climat de l'Ecosse n'est pas des plus cléments. Une chose est sûre, rien n'est jamais sûr ! En effet, la météo change sans arrêt et c'est là aussi l'un des charmes du pays. Même s'il pleut le matin, le soleil n'est jamais loin. Sachez qu'il fait moins froid sur la côte ouest, le courant du Gulf Stream réchauffant un petit peu l'atmosphère. Mais la côte est est en revanche moins humide. L'été, les températures s'échelonnent de 17 à 22 °C et la pluie n'est pas omniprésente, même s'il convient de toujours emporter avec soi un bon K-way. Attention aux midges cependant (des moustiques particulièrement agressifs) surtout près des lochs. L'automne est très pluvieux et les températures vont de 6 à 10 °C. L'hiver est très froid, surtout dans le nord, et les températures dépassent rarement les 5 °C. Des vents glacials arrivent tout droit du pôle Nord. Quant au printemps, c'est une belle saison, avec des températures équivalentes à celles de l'automne et le taux de précipitation le plus bas de l'année.

Environnement – Écologie

Assez soucieuse de son environnement et de sa préservation, l'Ecosse a déjà prouvé son engagement dans la préservation de ses paysages et le maintien de ses zones sauvages. Mais c'est dans le domaine des énergies que le pays s'est récemment fixé des objectifs ambitieux. Rien que pour l'électricité, l'objectif du 100 % renouvelable d'ici à 2020 a été choisi comme cap et semble en bonne voie pour être tenu. En 2015, le chiffre de 59 % avait déjà été atteint, dépassant l'objectif palier qui était de 50 %. Cela est possible grâce à la présence relativement ancienne des barrages hydrauliques, mais aussi à la construction de champs d'éoliennes sur terre et off-shore, ou à l'exploitation des énergies houlomotrices et marémotrices. Fin 2017, Hywind, première ferme d'éoliennes flottantes au monde, a été inaugurée en mer du Nord et, à terme, pourra alimenter 20 000 foyers. Mais les ambitions nationales se s'arrêtent pas là et, au delà de l'électricité, l'Ecosse a fait savoir qu'elle entendait inclure 50 % de renouvelable dans sa consommation totale d'énergie (transport inclus) d'ici 2030 et visait également une réduction de 66 % de ses émission de CO2 sur la période 1990-2032. Cela signifiera, bien entendu, un recul important de sa dépendance envers le pétrole de la mer du Nord et des gaz importés. Si des sondages ont montré que la population était favorable à de tels objectifs, les évolutions ne se font pas toujours sans heurt. La RSPB (association protectrice des oiseaux) s'oppose ainsi farouchement au projet d'installation de 355 éoliennes off-shore dans le Firth of Tay et le Firth of Forth. Ses militants craignent l'impact possible sur les colonies d'oiseaux vivant dans la région, notamment pour le site de Bass Rock qui accueillent 110 000 fous de Bassan.

Parcs nationaux

Il y a deux parcs nationaux en Ecosse : le Loch Lomond & the Trossachs National Park et le Cairngorms National Park. Ce dernier est le plus grand du Royaume-Uni et le plus intéressant au niveau de la sauvegarde des paysages, de la faune et de la flore. Il y a également de nombreuses zones protégées par d'autres organismes, comme la Forestry Commission, qui gère plusieurs forêts (scotland.forestry.gov.uk), telle que l'immense Galloway Forest Park ; le National Trust of Scotland, qui préserve des zones de grand intérêts paysagers et touristiques (www.nts.org.uk), le RSPB qui protège particulièrement l'habitat des animaux et surtout, des oiseaux (www.rspb.org.uk) ; et enfin, le NNR, qui chapeaute les réserves naturelles nationales (www.nnr-scotland.org.uk). D'autres plus petites structures, sont également présentes, à l'image de la John Muir Trust (www.johnmuirtrust.org) du nom du célèbre naturaliste écossais, précurseur des parcs nationaux aux Etats-Unis.

Faune et flore
<p>Au Mur d'Hadrien, les moutons ont remplacé les Romains.</p>

Au Mur d'Hadrien, les moutons ont remplacé les Romains.

Faune

Les milliers de kilomètres de littoral écossais permettent d'observer facilement la faune à l'état sauvage. Sur les rochers élevés des Shetland ou de l'île de Handa, on trouve le plus grand nombre d'oiseaux marins au monde. Macareux, guillemots, mouettes tridactyles et petits pingouins s'y ébattent en toute tranquillité. Des fous de Bassan habitent près de l'embouchure de la Forth, situé à une heure d'Édimbourg.
Les Northern Isles sont probablement le site le plus fréquenté par les ornithologues. Le célèbre observatoire de Fair Isle comme la réserve de North Hoy, dans les Orcades, sont des lieux d'observation privilégiée des mouettes pillardes. La Hermaness National Nature Reserve, dans les Shetlands, sert d'habitat à 50 000 macareux.
Baleines et dauphins s'observent aisément dans le Moray Firth où s'organisent des excursions en mer. On y croise aussi phoques et marsouins. Les eaux de la côte ouest et des îles Orcades et Shetland sont peuplées d'environ vingt espèces de baleines dont la baleine à bosse et le cachalot.
Dans les collines et les glens vivent le chat sauvage et la martre des pins. Lièvres et lagopèdes des Alpes dévalent quant à eux les vallées des Highlands. Au nord, les régions tourbeuses sont émaillées de petites mares qui servent d'habitat à une grande variété d'oiseaux aux noms poétiques  : lummes, catmarins, chevaliers aboyeurs, pluviers dorés, bécasseaux variables et busards saint-martin.

Flore

Les régions de Galloway, d'Argyll et du West Lochaber sont couvertes de forêts de chênes, de frênes, de bouleaux et de sorbiers. Riches en lichens, fougères et mousses rares, elles se tapissent au printemps de jacinthes des bois.
A Strathspey, dans le Glen Affric et le Royal Deesideles, vestiges de l'immense pinède calédonienne, les pins indigènes accueillent l'écureuil roux, le grand tétras, le bec croisé écossais, la mésange huppée et la martre des pins.
Le Glenmore Forest Park, près d'Aviemore, oeuvre à la régénération naturelle des espèces locales. Le Landmark Forest Heritage Park se compose d'une pinède de 10 000 ans où l'on peut découvrir la forêt. Les 3 000 ha du domaine de Rothiermurchus présentent le plus grand vestige de la forêt calédonienne. On y dénombre 300 espèces de plantes à fleurs et 20 espèces de mammifères.

Adresses Futées d'Ecosse

Où ?
Quoi ?
Avis