Sa culture, riche et unique, fait de la Corse une région à part : il suffit d'écouter la beauté de ses chants traditionnels ou de parler avec un habitant pour comprendre combien cette terre se veut captivante. Au coeur de la Méditerranée, l'île de Beauté se rejoint aisément en avion ou en quelques heures de ferry depuis le sud de la France. Elle concentre parmi les plus belles plages du pays, mais pas seulement : les trésors naturels y sont innombrables ! Du cap Corse aux îles Lavezzila Corse est la région idéale pour un voyage itinérant. Que vous louiez une voiture ou que vous partiez sac au dos, ses paysages, sauvages et accueillants, qui évoluent au fil des kilomètres n'auront de cesse de vous charmer. Pour découvrir cette île plurielle, voici nos vingt étapes incontournables en Corse. 

Saleccia© mattei1

Sartène, la Corse en plein coeur

Au sud de l'île, Sartène est une ville chargée d'histoire où la culture corse se vit pleinement. Mérimée l'avait d'ailleurs désignée " la plus corse des villes corses ". Dans les terres, Sartène est à l'abri de la foule estivale du littoral. Ses ruelles pavées, ses maisons à flanc de collines et son échauguette, une tour génoise du XVIe siècle, forment un centre historique charmant. Dans les environs, les nombreux menhirs ou dolmens témoignent de son histoire préhistorique. 

Sartène© evannovostro - stockadobe.com

Calvi, capitale de la Balagne

Sur la côte nord-ouest de la Corse, Calvi surplombe la Méditerranée. Il faut prendre le temps de se perdre dans les ruelles pavées de sa citadelle, comme un voyage dans le temps. Depuis ses remparts, la vue sur la mer est imprenable et donne un avant-goût des plages et criques qui entourent la ville. Calvi est accessible en train grâce au Chemin de Fer de la Corse. La ligne l'Île-Rousse - Calvi zigzague le long du littoral et dépose les voyageurs directement sur la plage ! 
Calvi© Naeblys - stock.adobe.com

Ajaccio, sur les traces de Napoléon

Ajaccio, capitale de la Corse, fait souvent office d'étape lors d'un séjour sur l'île de la Beauté, particulièrement pour se rendre dans les îles Sanguinaires. Il ne faut pourtant pas hésiter à s'y attarder : la ville possède une riche histoire que l'on découvre par exemple dans son musée Bonaparte où naquit Napoléon. De belles balades sont aussi à faire, notamment le long du chemin des crêtes qui offre une vue superbe sur tout le golfe. 

Ajaccio© efesenko -stock.adobe.com

Porto-Vecchio, dynamique et surprenante

Porto-Vecchio est l'une des principales stations balnéaires de Corse-du-Sud. Outre son centre-ville charmant, Porto-Vecchio est entourée de plages souvent comptées parmi les plus belles de l'île, Palombaggia et Santa Giulia en tête. Pour éviter les foules, préférez l'arrière-saison et son climat toujours très doux même si l'été est la période la plus festive. Le 23 juin, la festa di San Ghjuvà, saint patron de la ville, donne le coup d'envoi de la saison estivale. 
Plage de Palombaggia© gevisions - stock.adobe.com

Corte, une destination authentique

Au centre de l'île, Corte donne à voir une autre Corse, loin de son littoral très fréquenté durant la haute-saison. En plein coeur du Parc naturel régional de Corse, Corte a su mettre en valeur son territoire montagneux et offre de belles possibilités de randonnées. Les amoureux de la Corse, ceux qui délaisseront ses plages pour découvrir sa mémoire et sa culture, apprécieront notamment la visite de son musée de la Corse. Corte est aussi une ville animée tout au long de l'année : on y trouve l'université de Corse Pascal Paoli. 
Corte© fannyes

Bonifacio, l'extrême sud

Du haut de ses falaises blanches, Bonifacio semble admirer la Sardaigne, à seulement quelques kilomètres de distance. Sa ville haute à laquelle on accède grâce à la montée de Saint-Roch offre d'ailleurs un panorama sublime sur l'île italienne. De nombreuses excursions en mer sont possibles depuis son port, elles permettent de découvrir notamment les îles Lavezzi ou l'île de Carvallo. On trouve à Bonifacio de nombreuses plages très agréables comme Sperone ou la baie de Rondinara. 
Bonifacio© PKazmierczak - stock.adobe.com

Le cap Corse, beauté sauvage

À l'extrême nord de l'île, le cap Corse s'étend de Bastia à Barcaggio, comme une langue de terre dans la Méditerranée. Son relief déchiqueté parsemé d'étonnantes tours génoises est encore préservé et offre un paysage somptueux. Plusieurs villages sont à voir, parmi eux Erbalunga qui accueille chaque été un festival de musique ou bien Nonza et sa plage de pierres grises. Il est possible de faire le tour du cap Corse en une journée si on est véhiculé, pensez toutefois à vous arrêter sur la route pour profiter des nombreux points de vue sur la côte ! 
Erbalunga© PKazmierczak - stock.adobe.com

Piana, des calanquesféériques

Les calanques de Piana forment un paysage minéral d'exception, sculpté par l'érosion. Les formes impressionnantes de la roche creusée laissent les voyageurs rêveurs, tant et si bien que certains y voient parfois une tête de chien, un coeur ou bien un château fort. Au coucher du soleil, le spectacle en devient presque surréaliste tant le granit prend des teintes rouge incandescent. Il est possible de découvrir les calanques de Piana à pied, en bateau ou bien en voiture le long de la fameuse D81 qui offre de très beaux points de vue. 

Les calanques de Piana© evvannovostro - stock.adobe.com

Les îles Lavezzi, un paysage lunaire

Au large de Bonifacio, en Corse-du-Sud, les 23 îles et îlots Lavezzi sont des réservoirs de biodiversité. De nombreuses espèces d'oiseaux sont recensées dans cet archipel et les fonds marins sont d'une richesse rare : les plongeurs pourront croiser tortues, dauphins et mérous en nombre. On accède à Lavezzo, l'îlot principal, en bateau depuis Bonifacio en 30 minutes. Comptez au moins une journée pour profiter des criques sauvages et de l'eau cristalline de l'archipel. 

Réserve naturelle des îles Lavezzi© Punto Studio Foto AG

Porto et son golfe

À l'est de la Corse, entre Calvi et Ajaccio, Porto se dévoile juste après les calanques de Piana. Difficile de rivaliser avec ces dernières, mais Porto possède un charme indéniable, entre mer et montagne. Du haut de sa tour carrée, symbole de la ville, la vue sur le golfe est splendide et permet d'envisager les prochaines visites : réserve de Scandola ? Port de Girolata ? Porto se situe au carrefour de tous ces sites d'intérêt, c'est un point de chute idéal lors d'un voyage itinérant en Corse. 
Porto© Martin - stock.adobe.com

La réserve naturelle de Scandola, entre terre et mer

La réserve naturelle de Scandola s'étend sur 2 000 ha partagés entre terre et mer. Depuis la presqu'île de Capo Rosso jusqu'à Galéria, les roches rouges semblent plonger dans le bleu de la mer Méditerranée, offrant un paysage unique. La visite en bateau permet d'avoir un panorama exceptionnel sur ce site protégé au niveau européen. Les fonds marins sont riches en algues et en coraux, la plongée est ainsi réglementée pour préserver les espèces. Côté terre, une faune rare composée de balbuzards et de faucons pèlerins est à découvrir. 

Capo Rosso© serkat Photography

Bastia, une étape culturelle

C'est bien souvent à Bastia que les voyageurs débarquent lors d'un séjour en Corse : son port accueille chaque jour de nombreux ferries venus d'Italie ou du continent. Loin d'être uniquement une ville portuaire, Bastia possède un centre historique charmant qui se découvre au gré de ses ruelles tortueuses. Pour prendre le pouls de la ville, c'est sur la place Saint-Nicolas qu'il faut flâner et boire un verre en terrasse avant d'admirer le coucher de soleil depuis la citadelle Terra Nova. Comme figée dans le temps, elle témoigne de l'histoire corse et offre une vue imprenable sur le port. 

Bastia - place Saint-Nicolas© Efesenko

Patrimonio, entre vigne et guitare

Au nord de la Corse, dans la région du Nebbio, Patrimonio est réputée pour ses vignobles produisant un vin de qualité. Le village est charmant, complètement immergé dans les vignes, et offre de belles possibilités de balades notamment le long de sa Route des vins. À Patrimonio, amateurs de bons vins et mélomanes se rejoignent puisque le village accueille au mois d'août " Les nuits de la guitare ", un festival de guitare renommé où se produisent les plus grands. 

Vignobles de Patrimonio© joningall1 - stock.adobe.com

La vallée de la Restonica, la Corse grandeur nature

Non loin de Corte, la vallée de la Restonica est l'un des sites naturels les plus visités de Corse. Pour cause, c'est un véritable écrin de verdure encore préservé. Les lacs de Melo et Capitello, sites les plus courus de la vallée, sont accessibles depuis les bergeries de Grotelle en 3h30 de randonnée. Le paysage est somptueux, mais ne comptez pas vous y baigner : ce sont des lacs d'origine glaciaire. Vous croiserez par contre de nombreuses piscines naturelles issues de la rivière Restonica.  
Les gorges de la Restonica© joningall1

Les îles Sanguinaires, joyaux corses

Ces quatre îlots situés à l'entrée du golfe d'Ajaccio se donnent en spectacle lorsque le soleil se couche : le rouge du porphyre dont ils sont composés devient flamboyant formant l'un des plus beaux paysages du sud de la Corse. Pour rejoindre les îles Sanguinaires, on embarque dans les bateaux du port d'Ajaccio qui conduisent jusqu'à Mezzu Mare, l'île principale, en longeant la côte où se trouvent notamment la maison de Tino Rossi, la citadelle et la presqu'île de Parata. Cette dernière offre une belle vue sur les îles Sanguinaires. 
Tour de la Parata, îles Sanguinaires© sasha64f - stock.adobe.com

Aléria, cité archéologique

La région du Fiumorbo, sur la côte orientale corse, est à découvrir pour ses villages pittoresques qui revêtent bien souvent un intérêt culturel. C'est le cas d'Aléria, fondée par les Phocéens et baptisée par les Romains. Son histoire se lit dans les vestiges de son ancienne cité romaine aujourd'hui mise à jour dans le site antique. Forum, temples, maisons et boutiques ont été découverts lors de fouilles et constituent aujourd'hui l'un des plus importants sites archéologiques de Corse. 
Site archéologique d'Aléria© fotoember - stock.adobe.com

Les spécialités corses, savoureuses et généreuses

La Corse est un paradis pour les gourmands ! Sa charcuterie est succulente : coppa, lonzu ou figatellu se dégustent accompagnés d'un verre de vin de Patrimonio. Côté sucré, on fond pour son fiadone, un gâteau au fromage (le brocciu) et au citron. Les canistrelli, des biscuits secs au vin blanc, se dévorent au goûter ou après le repas accompagnés d'un muscat du Cap Corse. La châtaigne est aussi très consommée sur l'île, on la trouve notamment dans la pulenta ou bien la Pietra, bière locale.

Charcuterie corse© JPC - PROD - stock.adobe.com

L'Île-Rousse, cité paoline

En Balagne, L'Île-Rousse doit son nom à la couleur de ses roches qui se mêle au bleu de la mer. Ses plages sont très fréquentées en été, notamment la Marinella qui ne perd en rien de son charme tant son sable blanc et ses eaux turquoise lui donnent des airs de lagon. L'Île-Rousse a été fondée par Pasquale Paoli, homme politique souvent vu comme le père de l'identité corse : une statue lui rend hommage sur la grande place. C'est une ville à vivre, un lieu où le temps semble s'arrêter lorsqu'on prend le temps de flâner dans ses ruelles.  

Phare de l'île-Rousse© legabatch - stock.adobe.com

Les aiguilles de Bavella, un site majestueux

Au sud de Solenzara, les aiguilles de Bavella - ou tours d'Asinau - sont sept impressionnants pics déchiquetés qui dominent le col de Bavella. Pour les admirer, de nombreux sentiers de randonnée partent de ce même col, le fameux GR20 passe d'ailleurs au pied des aiguilles. Une promenade jusqu'au " trou de la bombe ", une faille de plus de 8 m provoquée par l'érosion, est aussi envisageable. Le sentier débute à côté de l'auberge du col de Bavella.  

L'Agriate, paradis corse

Entre la Balagne et le Nebbio, l'Agriate s'étend comme l'un des rares déserts européens. Cerné par un maquis sauvage, l'Agriate abrite parmi les plus belles plages de Corse. La plupart des navettes déposent sur la plage du Lotu, au départ de Saint-Florent. La plage de Saleccia au petit matin, lorsque les vaches corses se reposent sur son sable blanc, a des allures de paradis. Pour les randonneurs, le sentier des Douaniers permet de rejoindre Ostriconi en longeant la mer. 
Saleccia© mattei1