Ses ruelles bordées de maisons hautes sont chargées d'histoire. De son passé génois, Sartène n'a gardé que quelques vestiges, comme la tour de l'échauguette et l'hôtel de ville. Le passage de Bradi mène à la vieille ville, faite de petites ruelles, de passages voûtés et de hautes maisons. Au sud du village, on peut encore voir le couvent San-Damianu, où va s'isoler le Catenacciu. Les environs de Sartène sont, eux aussi, riches en découvertes et chargés d'histoire. Le sud-est est occupé depuis la Préhistoire, comme en attestent les mégalithes que l'on peut trouver un peu partout dans la région. Sur le plateau de Cauria, à Fontanaccia au sud de la ville, on trouve un dolmen majestueux, que les villageois appelaient autrefois avec crainte la forge du Diable (A Stazzona di u Diavulu). Il est entouré de vingt-cinq menhirs, qui seraient les victimes du Malin. On ne peut plus désormais aller voir le site de Palaggiu, (sur un terrain privé dont le propriétaire interdit l'accès) et ses 258 monolithes que les anciens tenaient pour le palais de quelque civilisation disparue. On le surnomme aussi " le cimetière des Turcs ". Le nom vient de l'époque des raids barbaresques, particulièrement importants dans cette partie de la Corse.

Les lieux incontournables de Sartène

Comment partir à Sartène ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à Sartène

Photos de Sartène

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2019-02-13
480 pages
Ailleurs sur le web
Avis