Découvrir le Cambodge, la Thaïlande ou la Tunisie depuis son canapé est bel et bien possible ! Certains films sont, en effet, de véritables aventures et vous transportent dans des contrées lointaines et méconnues. Si l'envie de boucler vos valises se fait sentir, n'hésitez donc pas à (re)visionner ces classiques pour patienter !

©

L'Espagne de Pedro Almodóvar

Almodóvar c'est la nouvelle vague espagnole. Sa filmographie très éclectique, entre farce et tragédie, propose une vision de l'Espagne populaire sans zone d'ombre. Bien plus qu'à un voyage, le réalisateur vous invite à partager son univers si particulier. Une plongée dans l'Espagne underground toujours très plaisante.

 

Bonus : pour une découverte du pays sous un autre angle, n'oubliez pas que l'Andalousie a été le lieu de tournage de la majorité des « westerns spaghetti » comme le fameux Le bon, la brute et le truand de Sergio Leone.

©

Deux Frères au Cambodge

Le film Deux Frères de Jean-Jacques Annaud a été tourné sur le site d'Angkor, classé au Patrimoine de l'UNESCO. Le réalisateur a dû négocier très longuement afin d'obtenir l'autorisation de tourner avec des fauves sur ce site très touristique, mais aussi sacré. Les images sont époustouflantes de beauté et de réalisme...

Le Cambodge est aussi à admirer dans d'autres productions beaucoup plus hollywoodiennes comme Lara Croft : Tomb Raider de Simon West. Les aventures de la jeune archéologue ont notamment été tournées dans le temple Ta Prohm.  

©

Le Seigneur des anneaux en Nouvelle-Zélande

En manque de grands espaces ? Visionnez la saga du Seigneur des anneaux ! Saviez-vous que c'est en Nouvelle-Zélande que se trouve la Terre du milieu ?  

En effet, le Néo-Zélandais Peter Jackson a choisi de tourner ses films dans son pays d'origine. Des montagnes enneigées aux campagnes verdoyantes, ce sont au total plus de 150 sites différents qui ont été exploités. La saga a contribué au développement du tourisme dans le pays qui charme dorénavant beaucoup de voyageurs. Pour les plus passionnés, il est même possible de visiter le village des Hobbits situé près de Matamata. Le décor du film a été conservé et est ouvert aux visiteurs.

©

Lost in Translation au Japon

Dans Lost in Translation, on retrouve Scarlett Johansson et Bill Muray, deux Américains perdus dans la jungle urbaine de Tokyo. Le film, récompensé par de nombreux prix, dépeint à merveille l'ambiance et les us et coutumes du Japon. Sofia Coppola est une grande amoureuse de ce pays et réussit à rendre parfaitement le choc culturel ressenti par un expatrié lorsqu'il le découvre pour la première fois. Les images sont maîtrisées à la perfection et le scénario parfaitement ficelé. Les amoureux du Japon s'y retrouveront... Les autres découvriront avec joie cette culture unique ! 

©

La Plage en Thaïlande

Dans La Plage, Virginie Ledoyen, Leonardo DiCaprio et Guillaume Canet partent à la recherche d'une île paradisiaque perdue. L'aventure se termine mal pour les trois voyageurs, mais les paysages présentés comptent parmi les plus beaux du cinéma ! De nombreuses scènes ont été tournées à Maya Beach sur l'île de Koh Phi Phi en Thaïlande. Plusieurs boat-trips d'une journée propose l'excursion depuis le film. L'endroit est alors bien moins désertique, mais beaucoup plus facilement joignable ! Pour une immersion totale, on vous conseille le livre d'Alex Garland dont est tiré le film. 

©

L'Italie de Nanni Moretti

C'est dans le cinéma contemporain que l'on trouve l'une des plus belles invitations à la dolce vita. Nanni Moretti dans son Journal Intime propose une véritable excursion à Rome et aux îles Éoliennes. Il parcourt les rues de la « Ville Éternelle » au guidon de sa Vespa d'où il engage un véritable discours sur la beauté du paysage et sa complexité urbanistique. L'escapade romaine se conclut sur la fameuse plage d'Ostia, en hommage à Pier Paolo Pasolini, emblème du cinéma italien. On embarque ensuite pour les îles Éoliennes pour fuir la frénésie citadine de la capitale... Si après ça vous ne succombez pas aux charmes de l'Italie, on ne comprend plus ! Pour une vision plus historique et sociale, sachez que le cinéma italien a connu son heure de gloire dans les années 50 avec le néoréalisme. N'hésitez donc pas à revisionner les grands classiques comme Le Voleur de bicyclette de De Sica ou Rome, ville ouverte de Rossellini.   

©

Into the wild en Amérique

Into the wild de Sean Penn est le film des backpackers par excellence. Tiré d'une histoire vraie, il raconte l'histoire de Christopher McCandless, jeune étudiant américain, qui rejette les principes de la société moderne et décide de les fuir en partant à la découverte de l'Amérique, sac au dos. Arizona, Dakota, Californie, frontière mexicaine et finalement Alaska : c'est un magnifique panorama du territoire américain que l'on découvre. Une belle leçon de vie aussi : « Happiness only real when shared ». 

©

Seul au monde dans les îles Fidji 

La production du film Seul au monde a exploré de nombreuses pistes avant de découvrir l'île volcanique de Monuriki. Située dans l'archipel Mamanuca aux îles Fidji, elle accueille une faune et une flore impressionnantes ainsi qu'une plage de sable fin qui en ont fait un lieu idéal pour le tournage. Zemeckis met en scène Tom Hanks, Robinson Crusoé échoué sur une île après le crash de son avion. Une belle réflexion sur le sens de la vie et des images époustouflantes d'une nature parfois cruelle. 

©

Star Wars en Tunisie

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine... La planète Tatooine accueillait Luke et ses compères. Mais où se trouve cette fameuse planète ? Georges Lucas s'est inspiré d'une ville du sud-est de la Tunisie renommée pour ses habitations troglodytes : Tataouine. Elle n'a toutefois été que très peu filmée par le réalisateur. Le tournage a eu lieu au sud du pays : autour de Tozeur, Tataouine et sur l'île de Djerba. Certains décors sont encore en place et peuvent être visités. C'est le cas, par exemple, d'une partie entière de la ville de Mos Espa (Star Wars épisode I). Situé dans le chott el-Gharsa, le décor monté il y a plusieurs années pour le film est accessible seulement en 4x4. À Tozeur, de nombreuses agences proposent l'excursion avec une nuit dans le désert pour encore plus de sensations ! 

Si vous êtes plus intéressés par les paysages naturels, rendez-vous à Ksar Medenine et Ksar Ouled Soltane pour voir les véritables habitations troglodytes qui ont servi d'arrière-plan à plusieurs séquences de l'épisode I. Bien plus qu'une plongée dans l'univers du film, cette visite sera l'occasion d'une découverte culturelle très intéressante. 

Retrouvez également les 10 lieux de tournage de Star Wars les plus appréciés par les fans.

©

Carnets de Voyage en Amérique latine

Pour une découverte des paysages et de la culture de l'Amérique du Sud, Carnets de Voyage de Walter Salles est un must. Il raconte le périple à moto entrepris par Che Guevara et son meilleur ami à la fin de leurs études. Ce voyage a transformé Ernesto Guevara en le confrontant aux injustices sociales et à la misère. Le film est une succession de paysages somptueux et de rencontres avec les populations locales, essence même du voyage. Carnets de Voyage est tiré du livre du Che : Voyage à motocyclette, un incontournable en matière de littérature de voyage.  

©

Mange, prie, aime, de l'Italie à Bali en passant par l'Inde

Adapté du livre d'Elizabeth Gilbert par Ryan Murphy, Mange, Prie, Aime débute à New York. La protagoniste (Julia Roberts), décide de remettre sa vie, dans laquelle elle ne s'épanouit plus, en question. Elle abandonne alors tout pour partir à Rome (première partie de son voyage, nommée mange). Puis, elle passe quatre mois de retraite spirituelle en Inde à prier et, enfin, elle se rend à Bali à la recherche de l'amour. Une vraie bouffée d'air frais ! 

©

Call me by your name, un été italien

Adapté du roman Plus tard ou jamais d'André Aciman, Call me by your name de Luca Guadagnino nous emmène en Italie du Nord, dans la province de Crémone, en plein été. Dans ce paysage bucolique à souhait, le jeune Elio vit une relation charnelle et passionnelle avec Oliver, un étudiant américain que ses parents accueillent dans leur villa de vacances. La campagne lombarde baignée par le soleil offre un cadre unique à ce film. 

©

Forrest Gump, un tour des USA

Forrest Gump de Robert Zemeckis est un tableau des différents événements qui marquèrent les États-Unis des années 1950 à 1980, vus par un personnage candide et attachant. Tout débute sur un banc à Savannah, en Géorgie, dans le Choppewa Square où Forrest commence à raconter son enfance à Greenbow. Ne cherchez pas ce village qui n'existe pas, les scènes ont été tournées à Varnville, en Caroline du Sud ! Puis, tout au long du film, Forrest Gump traverse l'Amérique, notamment lors de sa fameuse course à pied. Un chef-d’œuvre, à voir et à revoir. 

©

L'Auberge espagnole, à nos années étudiantes ! 

Film mythique de la génération Erasmus, l'Auberge espagnole nous emmène à Barcelone en compagnie de Xavier (Romain Duris), un étudiant français. Ce dernier s'installe dans une maison où vivent d'autres Européens, tous originaires d'un pays différent. Un véritable jeu s'engage alors sur les différences culturelles des colocataires (parfois caricaturales), dans une comédie tout de même réjouissante. La suite des aventures de Xavier est à voir dans Les Poupées russes et Casse-tête chinois. 

©

Thelma et Louise, road-trip cinématographique

Hymne à la liberté et à l'amitié, Thelma et Louise est un culte. Thelma, femme au foyer soumise à son mari, et sa meilleure amie, Louise, décident de partir toutes les deux en week-end. Elles traversent, cheveux au vent, les grands espaces du sud-ouest des États-Unis, avant que leur escapade de quelques jours ne se transforme en véritable cavale... Pas de spoiler, mais la fin du film est une scène d'anthologie !

©