Se rendre en Tanzanie, c'est réaliser au moins un de ses rêves les plus fous... Faire l'ascension du mythique Kilimanjaro, profiter des plages paradisiaques de Zanzibar, prendre parti à un safari pour observer les Big five et arpenter ces paysages sauvages qui peuplent nos imaginaires. La savane, les plaines désertiques, des forêts si denses aux champs de baobabs, de vertigineux cratères aux rives de l'Océan Indien en passant par les lacs, marais et rivières: ce pays, deux fois plus grand, que la France arbore toutes les richesses naturelles dans lesquelles évolue une faune légendaire. 

© Curioso - Shutterstock.com

Le Kilimanjaro

Culminant à 5 895 mètres d'altitude, le Kilimanjaro est le plus haut sommet d'Afrique et l'un des plus grands au monde. Il est formé par trois volcans endormis: Shira, Mawenzi et ce sommet que l'on voit souvent enneigé, Kibo. De nombreuses randonnées sont organisées pour gravir ce mont mythique au travers de 6 itinéraires, plus ou moins difficiles mais accessibles au plus grand nombre. Pour atteindre ses cimes, on traverse 5 écosystèmes différents et le thermomètre peut faire des bonds entre zéro et 37°, de la nuit à la journée. Son ascension se fait sur 5 à 6 jours, sauf si vous voulez battre le record de 5 h 23 min détenu par un jeune Espagnol.

© WLDavies - iStockphoto

Serengeti

Etendu sur plus de 15 000 km², le parc national de Serengeti est la réserve la plus prisée du pays par les amateurs de safaris. Chaque année, il offre le spectacle incroyable de la grande migration durant laquelle défilent des centaines de milliers d'animaux, essentiellement des gnous, des zèbres et des gazelles. En outre, Serengeti abrite de nombreuses espèces iconiques : éléphants, girafes, lions, léopards et guépards, buffles, hippopotames, crocodiles, antilopes, chacals, hyènes et plus de 500 espèces d'oiseaux... Il est fort à parier que vous y prendrez vos plus beaux clichés.

© HP Huber

Zanzibar

Un nom qui fait rêver et des paysages parmi les plus paradisiaques d'Afrique : l'île de Zanzibar déplie ses plages infinies en plein coeur de l'Océan Indien. Ses eaux translucides, ses immenses cocotiers, les plantations d'épices et arbres tropicaux tissent un magnifique décor dans lequel s'est installée une hôtellerie de standing. Terre d'explorateurs, Zanzibar dévoile une culture aux multiples influences perceptibles dans l'architecture, la musique, la danse et la nourriture, teintées de courant bantou, indien, anglais, arabe, portugais et chinois. La plupart des voyageurs consacrent un temps de farniente à Zanzibar avant d'aller découvrir les richesses des parcs nationaux.

© Rchphoto - iStockphoto

Le Parc national de Tarangire

De tous les parcs de Tanzanie, Tarangire se distingue par sa modeste superficie et son côté plus authentique -ou moins exploité- que ses confrères. Connu pour ses champs de baobabs sauvages, il est traversé par la rivière éponyme qui abreuve les animaux à l'année: on est donc sûr d'y croiser nombre d'éléphants, surtout à la saison sèche allant de juin à septembre. Ce point d'eau attire également des buffles, des girafes, des zèbres, des gnous et différents prédateurs. Ses nombreux marais font le bonheur des ornithologiques venus observer les 550 variétés d'oiseaux de passage dans le parc.

© Steve Lagreca _ Shutterstock.com

Le Ngorongoro

Inscrit au patrimoine de l'UNESCO depuis 1979, Ngorongoro forme la plus grande caldeira intacte volcanique au monde avec ses 260 km² et son diamètre d'environ 18 km. Le fond du cratère est tapissé de différents écosystèmes qui forment un véritable jardin d'Eden pour la faune locale. D'ailleurs, il abrite une étonnante concentration animale avec plus de 25 000 mammifères de 55 espèces différentes qui restent confinées au sein de ses remparts naturels. Surnommé " la huitième merveille du monde ", Ngorongoro reste un point fort du voyage.

© Delbars

Le lac Natron

Le lac Natron est au plus bas de la vallée du Rift, ses eaux se caractérisent par une forte concentration de sodium et de soufre ainsi qu'une température très élevée (jusqu'à 50 °C). Cette étendue alcaline offre des dégradés de couleurs parfois surréalistes, c'est un lieu privilégié pour observer des centaines de milliers de flamants roses nains. Pour le reste, cet étang présente une spécificité morbide : il transforme les animaux en statues de pierre en raison de la présence de tous les éléments chimiques. Durant la saison sèche, le lac Natron apparaît donc comme un cabinet de curiosités, rempli de carcasses figées et desséchées.

© iStockphoto.com_sburel

Le parc national de Rhuaha

Hors des sentiers battus, Ruaha est à ce jour le plus grand parc national de Tanzanie et le plus préservé du tourisme. Sa topographie est dessinée par des reliefs allant de 500 m à 1 900 m abritant des paysages très variés: plaines frangées de baobabs, collines rocheuses, denses forêts... La vie animale se concentre autour des cours d'eau, et principalement aux alentours de la Grande Rivière Ruaha et la rivière Mzumbe. Les éléphants et les lions y sont très nombreux aux côtés des crocodiles, des zèbres, des girafes, des koudous, des chacals, etc. Avec un peu de chance, vous croiserez une espèce extrêmement rare, le lycaon.

© dsukhov - iStockphoto.com

La réserve de Selous

Selous ne fait pas partie des parcs nationaux, c'est néanmoins la plus grande zone conservée d'Afrique. Traversé par la rivière Rufiji, cet immense sanctuaire est scindé en deux parties : la zone nord réservée aux safaris photo et la zone Sud pour la chasse. Il offre un panel de paysages variés alliant savanes, plaines verdoyantes, forêts et massifs montagneux. Dans cet espace préservé évolue la faune typique de Tanzanie : éléphants, guépards, rhinocéros noirs, girafes, hippopotames, crocodiles... La meilleure période pour visiter Selous se situe entre juin et octobre.

© Alexandra Giese _ Shutterstock.com

Le parc national du lac Manyara

Le parc Manyara couvre une superficie de 330 km², dont 200 km² sont occupés par le lac. Malgré sa relative petite taille, il est le royaume d'une faune variée et sa forêt tropicale loge la plus grande concentration de singes au monde, parmi lesquels des babouins et des singes bleus. Levez les yeux durant vos balades, le parc est réputé pour ses lions perchés à la cime des acacias ! Aux abords du lac, vous croiserez certainement des hippopotames, des pélicans, cigognes et flamants roses. Cette étendue d'eau est considérée par Hemingway comme " le plus beau joyau jamais vu ".

© Curioso - Shutterstock.com

La culture Masaï

Originaire de l'ouest de l'Ethiopie et du sud Soudan, l'ethnie Masaï vit en partie dans les territoires nord de Tanzanie. Peuple semi-nomade d'éleveurs et de guerriers, les Masaï installent leurs camps dans des villages appelés " boma ". Pour la plupart, ils ont gardé leur mode de vie ancestrale patrilinéaire qu'ils nous invitent à découvrir moyennant finance, afin de garder une certaine autonomie. Les plus jeunes se sont laissés charmer par la modernité, on les croise en saison à Zanzibar, toujours parés de leur grande étoffe mais avec un téléphone portable dans la main !

© ranplett

L'île de Mafia

Au sud de Dar Es Salaam, l'île de Mafia est le paradis des plongeurs. On y trouve la plus grande zone marine protégée de l'océan Indien, la Mafia Island Marine, qui s'étend sur 882 km². La richesse des fonds marins de Mafia n'est plus à prouver : plus de 50 types de coraux et 400 espèces de poissons vivent dans ses eaux. Parmi les stars locales, on retrouve le barracuda, le requin, le maquereau, mais aussi le dugong surnommé la vache des mers, un mammifère unique qui évolue dans le détroit. 

L'île de Mafia© byakkaya

Le parc national d'Arusha

Au nord de la Tanzanie, non loin du centre-ville d'Arusha, le parc national du même nom est un trésor naturel qui abrite notamment le cratère de Ngurdoto, petit frère du Ngorongoro, sur le volcan Meru. Le parc est réputé pour sa forêt dense et son grand intérêt ornithologique : de nombreuses espèces d'oiseaux y ont été recensées comme le flamant rose, le pélican ou l'ibis. Outre ces volatiles, les géants du pays comme girafes, buffles, éléphants ou hippopotames sont aussi bel et bien présents. De nombreux treks sont à prévoir à Arusha, notamment l'ascension du volcan Meru. 

Le lac Tanganyika

Encaissé dans les montagnes, le Tanganyika est l'un des plus grands lacs d'Afrique : sa surface approche des 32 000 km². C'est aussi le deuxième lac le plus profond du monde. Majestueux, il apparaît comme une impressionnante étendue d'eau douce où les éléments se déchaînent fréquemment, provoquant de véritables tempêtes. Ses eaux poissonneuses sont particulièrement exploitées par les pêcheurs des environs qui travaillent la nuit pour capturer sardines dagaas et perches du Nil. La baignade est possible dans le lac en s'éloignant au maximum des embouchures où vous risqueriez de croiser un crocodile ou un hippopotame ! 

Bateau de pêche sur le lac Tanganyika© Guenterguni - iStockphoto

Dar Es-Salaam

Capitale économique du pays, la capitale officielle étant Dodoma, Dar Es-Salaam fait partie des escales immanquables d'un voyage en Tanzanie, ne serait-ce que pour son aéroport. Pourtant, il ne faut pas sous-estimer Dar Es-Salaam. Ville cosmopolite, parfois chaotique, elle est à l'image de la Tanzanie : en développement permanent. On apprécie sa culture culinaire, chargée de différentes influences internationales, et la proximité de plages comme Kigamboni ou de l'île préservée de Bongoyo. 

Dar-Es-Salaam© Igor Grochev

Le parc national de Katavi

Hors des sentiers battus, le parc national de Katavi est encore peu visité puisque son accès est assez complexe et onéreux : l'avion-taxi est l'une des principales solutions pour le rejoindre. De ce fait, il s'agit certainement de l'un des parcs les plus sauvages du pays, abritant une faune riche composée de nombreux oiseaux marécageux, d'éléphants, de lions ou d'hippopotames. La rivière de Katuma, une immense zone marécageuse, domine le territoire du parc. La savane est aussi très présente. 

Le parc national de Katavi© Palo Gajdos - Shutterstock.com

Stone Town

Classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, la vieille-ville de Zanzibar Town, Stone Town, est un précieux témoignage du passé. Son architecture semble s'être figée au XIIIe siècle, dévoilant de sublimes édifices en pierre de corail aujourd'hui soigneusement restaurés. Des portes aux façades en passant par l'encadrement des fenêtres, chaque détail des demeures se succédant dans les ruelles de Stone Town est somptueux. C'est certainement ici que l'on découvre au mieux la beauté de Zanzibar et l'accueil chaleureux de ses habitants. Un bijou ! 

Stone Town© LMspencer - Shutterstock.com

Le parc national Mahale Mountains

Les montagnes de Mahale forment la frontière occidentale du lac Tanganyika, le long de ces dernières se trouve un parc national de toute beauté auquel on accède essentiellement par voie lacustre. Situé dans une région plutôt aride et isolée, le Mahala Mountains National Park possède pourtant de grandes parcelles de forêt pluviale caractéristique de sa chaîne de montagnes qui retient particulièrement les pluies dans ses vallées. La végétation est luxuriante et la faune constituée de chimpanzés, de phacochères ou de girafes est remarquable. 

Le parc national Mahale Mountains© Simonetta - stock.adobe.com

Les ruines de Kilwa Kisiwani

L'île de Kilwa Kisiwani est séparée du reste du pays par un détroit de 3 km. Encore peu visitée, elle abrite pourtant des vestiges classés au patrimoine mondial de l'UNESCO comptant parmi les plus importants d'Afrique de l'Est. Kilwa Kisiwani était, en effet, un important port marchand du XIIIe au XVIe siècle. Les ruines qui s'étendent sur une très grande partie de l'île témoignent de la culture swahilie, mais aussi de la prospérité du commerce maritime médiéval. Les ruines de Songo Mnara, une petite île proche de Kilwa Kisiwani, sont à voir aussi. 

Les ruines de Kilwi Kisiwani© travelview - Shutterstock.com

Le parc national de Gombe Stream

Gombe Stream est le parc national le plus fréquenté de Tanzanie, et pour cause : les chimpanzés y sont observables tout au long de l'année, pour le plus grand bonheur des visiteurs ! Situé dans la réserve de biosphère de Gombe Masito Ugalla, le parc national Gombe Stream s'étend sur 52 km², le long du lac Tanganyika, offrant un cadre propice à la découverte de ces chers primates anthropomorphes et autres babouins ou colobes. La taxe d'entrée est la plus chère des parcs tanzaniens, mais la visite est exceptionnelle. 

Le parc national de Gombe Stream© MOIZ - stock.adobe.com

Mbeya 

Au sud-ouest de la Tanzanie, Mbeya est l'une des principales terres agricoles du pays. Située à plus de 1 700 m d'altitude, au pied des montagnes, la ville acquit sa notoriété dans les années 1920 lors de la ruée vers l'or. Aujourd'hui, c'est d'une autre précieuse production que la ville vit : la région de Mbeya est la seconde terre de production de café en Tanzanie, et on raconte qu'il est le meilleur du pays. Outre ses nombreuses plantations de café, la région de Mbeya possède aussi un territoire naturel impressionnant, sculpté au gré de son activité sismique et volcanique. 

Plantation de café, Mbeya© gudkovandrey - stock.adobe.com