Le guide touristique Suisse du Petit Futé

Éditorial

La Suisse évoque tout ce que l'on aime ! Le chocolat, les montagnes étincelantes, les lacs où elles se reflètent, les bains thermaux avec leurs espaces wellness, les chalets de bois sombre ornés de géraniums, les vaches dans les prés... Et tant d'autres " spécialités " ! La " vraie " fondue et le "vrai" gruyère à déguster à la source. Sans oublier les souvenirs : coucous, couteaux et dentelles, montres et petites vaches sculptées dans le bois, vins du pays et viande des Grisons.

Séjournant en Suisse, vous côtoyez des personnages légendaires dont la gentille petite Heidi des alpages et le très courageux Guillaume Tell, vous découvrez d'admirables cités médiévales, des châteaux, des monastères et surtout, surtout, des vallées sauvages aux sommets mythiques. L'offre touristique est très variée et bien rodée : patiner sur un lac gelé, parcourir un village de l'Oberland en traîneau à cheval, dévaler une piste de luge de nuit avec lampe frontale, cuisiner le chocolat, régater sur le lac, voyager dans le train des neiges...

Vous apprécierez que la Suisse soit une confédération de cantons très citoyenne et que les Suisses soient courtois et rigoureux. Un vrai plaisir ! Leur engagement en matière d'écologie est aussi admirable, du tri scrupuleux des déchets au réseau de transports en commun jusqu'aux villages les plus reculés, sans compter les fondations suisses qui soutiennent des programmes de sauvegarde de la biodiversité à travers le monde.

Le seul bémol de cette destination, finalement : son coût. Et ce qui n'arrange rien, le franc suisse vient de s'aligner sur l'euro. Cela réjouit les frontaliers français salariés en Suisse, mais pas les touristes ! Si votre budget n'a pas de limite, vous avez le choix des hôtels de grand luxe et des restaurants gastronomiques, des loisirs onéreux et des boutiques griffées. Sinon, préférez les villages perdus aux stations huppées, dormez dans une auberge de jeunesse, un refuge ou un camping et, sans bourse délier, parcourez le pays en vélo ou en marchant, et admirez les monuments historiques et les sites naturels classés par l'UNESCO. On apprécie que le petit déjeuner (très copieux généralement) soit presque toujours compris dans le prix de la chambre, mais moins que certains restaurants facturent la carafe d'eau. Mais les Français sont des râleurs, c'est bien connu ! Cerise sur la fondue : la Suisse est un pays où l'on prend son temps. Et ça, c'est précieux !

L'équipe de rédaction

Les principales destinations Suisse

Galerie photo Suisse

Idées de séjour Suisse

A l'image de sa population et de son multilinguisme, la Suisse regorge de paysages d'une grande variété et qui autorisent un large choix d'activités sportives. S'ajoute un riche patrimoine et de nombreuses options culturelles. Ainsi vaut-il mieux prévoir un séjour sur place d'au moins une semaine.

Séjour courtHaut de page
Week-end de 3 jours à Genève, Lausanne et dans le vignoble de LavauxHaut de page

Jour 1 : connue pour être " la plus petite métropole du monde " ou encore " la ville de la paix ", Genève est une cité internationale. Commencez la visite par une balade au bord du lac - avec son célèbre jet d'eau - puis dans les ruelles de la vieille ville en vous arrêtant notamment devant la cathédrale Saint-Pierre et le Mur des Réformateurs. Humez le charme international de la ville en visitant le siège de l'ONU (Palais des Nations) et bénéficiez de son tempérament latin en découvrant une gastronomie et des vins renommés.

Jour 2 : prenez un train de Genève pour Lausanne (de 30 à 45 minutes). Le matin, visite de la cité médiévale de Lausanne, sa cathédrale et ses ruelles escarpées, notamment le samedi quand s'y tient un marché animé. Après avoir déjeuné dans le centre, deux possibilités : les amateurs d'art pourront monter sur les hauteurs de Lausanne pour visiter la Fondation de l'Hermitage, qui propose toujours de très belles expositions temporaires, tandis que les sportifs ou ceux qui voyagent en famille pourront descendre sur les quais d'Ouchy et visiter le Musée olympique. Le soir, sortie dans l'un des endroits branchés du Flon.

Jour 3 : descendez au port d'Ouchy et embarquez-vous à bord d'un bateau de la CGN (Compagnie générale de navigation) pour une croisière sur le lac jusqu'à Chillon. Visitez le château, puis reprenez le bateau (ou le bus VMCV 1) jusqu'à Vevey. Après un déjeuner à Vevey, prenez le train des vignes jusqu'à Chexbres, très joli village. Balade à travers les vignobles de Lavaux, soit vers Saint-Saphorin (30 minutes), soit vers Cully (2 heures). Prenez ensuite un train CFF pour Lausanne/Genève depuis l'un ou l'autre de ces villages.

Séjour longHaut de page
Le grand tour de la Suisse en 12 joursHaut de page

Bien sûr, visiter la Suisse en 12 jours est bien ambitieux et vous passerez beaucoup de temps dans les trains. Mais ces derniers sont très confortables et vous traverserez des paysages magiques. Par ailleurs, rien ne vous empêche de prendre ce circuit comme base mais en séjournant dans chaque endroit plus longtemps, et en visitant également les points d'intérêt situés entre les principales villes indiquées.

Jours 1 et 2 : Genève, Lausanne et Lavaux : voir ci-dessus, en réservant le château de Chillon pour le troisième jour.

Jour 3 : visite de Montreux, la " perle de la Riviera ", surtout à l'occasion du Festival de jazz en juillet (mais réservez un hôtel longtemps à l'avance !). A pied ou en vélo (en prêt à Lausanne et Vevey), suivez la promenade qui longe le lac jusqu'au château de Chillon. Le soir, prenez un train pour Fribourg (le trajet dure 1 heure 10) et passez la soirée dans un bar animé.

Jour 4 : Fribourg, l'une des plus belles villes médiévales d'Europe et des plus animées de Suisse grâce à ses nombreux étudiants. En début d'après-midi, prenez un train (environ 25 minutes) pour Berne (patrimoine mondial de l'Unesco) et ses 6 km d'arcades qui permettent de la visiter aisément même par temps de pluie !

Jour 5 : tôt le matin, prenez un train pour Interlaken (environ 1 heure), située entre le lac de Thoune et le lac de Brienz. La ville n'a pas beaucoup d'intérêt en soi mais constitue un excellent point de départ de randonnée ou d'excursion, notamment vers la Jungfraujoch, la plus haute gare ferroviaire d'Europe (3 454 m), d'où l'on mesure l'imposante silhouette du grand glacier d'Aletsch.

Jour 6 : quittez Interlaken pour Ascona, un long voyage de 4 heures 10 environ.

Jour 7 : surnommée la perle du lac Majeur, Ascona est une invitation à revenir dans le Tessin, pour explorer les autres villages qui bordent le lac. Savourez une cuisine italienne raffinée ou, tout simplement, bronzez sur un pédalo...

Jour 8 : encore un long trajet en train de 5 heures 30 mais pour une destination incontournable : les Grisons.

Jour 9 : détendez-vous au sein de la station huppée mais à l'ambiance néanmoins familiale de Saint-Moritz, avec au choix ski l'hiver ou randonnée l'été, notamment autour du lac de Saint-Moritz (1 heure).

Jour 10 : Appenzel (4 heures de train en moyenne depuis St-Moritz). Petite ville au sud du lac de Constance et aux coutumes encore très présentes. Admirez les façades pittoresques des maisons. Le soir, poursuivez le voyage jusqu'à Zürich (1 heure 40).

Jour 11 : à Zürich, baladez-vous dans les ruelles de la vieille ville et sur les rives du lac, sans oublier une parenthèse shopping dans la très chic Bahnhofstrasse. Visitez le musée des Beaux-Arts : le Kunsthaus. Le soir, prenez un train pour Lucerne (4 heures 30).

Jour 12 : le matin, visite de la vieille ville de Lucerne (et croisière sur le lac des Quatre-Cantons si vous avez le temps). Puis rendez-vous à Bâle (1 heure 10 depuis Lucerne). Promenez-vous dans les ruelles pittoresques de cette ville de culture et d'histoire, posée sur les bords du Rhin. Admirez l'hôtel de ville, et la cathédrale connue pour abriter la tombe d'Erasme.

Séjour thématiqueHaut de page
Séjour de 9 jours " La Suisse à vélo "Haut de page

Parcours sur " la route des lacs ", avec degré de difficulté croissant. Mais les gares sont nombreuses et il est toujours possible de relier les différentes étapes en train (les vélos sont acceptés à bord à condition de payer un supplément) ! Pour plus de renseignements : www.veloland.ch

Jour 1 : Lausanne-Vevey (28 km). Visitez Lausanne puis roulez jusqu'à Vevey. Le trajet n'est pas très agréable, les voitures ne faisant pas attention aux cyclistes, mais les vues sur les vignobles de Lavaux et le lac sont apaisantes.

Jour 2 : Vevey-Gruyères (45 km). Longez le lac Léman puis empruntez la Route des fromages jusqu'à Gruyères, jolie ville médiévale en hauteur.

Jour 3 : Gruyères-Boltigen (64 km). Agréable parcours au milieu des pâturages et des vaches, mais sportif ! Surtout pour atteindre Saanenmöser.

Jour 4 : Boltigen-Meiringen (71 km). Magnifique panorama sur les Alpes bernoises depuis les lacs de Thoune et de Brienz.

Jour 5 : Meiringen-Lucerne (58 km). Pour éviter de trop s'essouffler sur le col du Brünig, il est possible de prendre le téléphérique jusqu'à Hasliberg. Jouissez ensuite de la descente le long des lacs de Lungern et de Sarnen !

Jour 6 : Lucerne-Zoug (50 km). Baladez-vous dans Lucerne et autour des lacs de Zoug et Aegeri.

Jour 7 : Zoug-Rapperswil-Jona (53 km). Parcours au milieu de paysages splendides.

Jour 8 : Rapperswil-Jona-Buchs (82 km). Etape longue mais plate qui mène le long du lac de Zürich et du lac Walensee - situé au beau milieu de parois rocheuses - à Sargans, où la Route des lacs aboutit à la vallée du Rhin. De là, vous rejoignez rapidement les berges du Rhin et Buchs en passant par le Liechtenstein.

Jour 9 : Buchs-Rorschach (69 km). Route agréable et plutôt facile le long du Rhin vers le lac de Constance. Reprenez un train depuis Rorschach vers Lausanne (comptez 4 heures).

Au pied des montagnesHaut de page

La région qui est de loin considérée comme la plus belle et certainement la plus envoûtante est celle des Grisons, à l'extrémité est de la Suisse, où l'on dit que le soleil brille toujours. Une excursion dans cette partie de la Suisse, où l'on parle le romanche et, bien sûr, les autres langues officielles, offre des panoramas à couper le souffle, depuis le haut des sommets ou tout simplement les pieds dans l'eau des lacs de l'Engadin. Le trajet ne sera que plus agréable en train, car c'est le meilleur moyen de se déplacer en Suisse : la plupart des villes sont desservies et, contrairement aux trains français, ils sont très rarement, voire jamais, en retard.

Jour 1 : Coire (Chur), capitale du canton. Cette ville offre de nombreux lieux de cure et la plus grande variété de spécialités gastronomiques du pays. Relaxez-vous et dégustez-les au coeur d'un paysage époustouflant.

Jour 2 : départ de Coire (Chur) pour Bergun (1 heure 15 en train). Activité luge ou luge carving.

Jour 3 : départ de Bergun pour Preda, en train touristique, un parcours pédagogique de 8 km contant l'histoire du chemin de fer entre Bergun et Preda, spécialement celle de la légendaire ligne alpine de l'Albula.

Jour 4 : départ de Preda pour Silvaplana (50 minutes en train). Au milieu des lacs de l'Engadin, la ville de Silvaplana permet de profiter pleinement du paysage montagneux. Profitez des activités du kitesailing (adaptation de cerfs-volants comme moyen de propulsion des bateaux) sur le lac ou même du toboggan de 1 km.

Jour 5 : départ pour Scuol (1 heure 45 en train). Visitez la ville de Scuol, qui se revendique le lieu du bien-être par excellence avec son " Engadin Bad Scuol ", premier bain romain-irlandais de la Suisse, sans oublier ses maisons typiques et sa culture authentique.

Jour 6 : départ pour Davos (1 heure 15 en train). Culminant à 1 560 m, la ville de Davos est la plus haute ville d'Europe. Cette station parvient à combiner les activités urbaines - cinéma, night clubs, musées - et les joies de la montagne. Deux jours dans les environs, plus charmants que Davos (Klosters), ne seront pas de trop.

Jour 7 : villages voisins de Davos.

La Suisse en train panoramiqueHaut de page

Pour ne rien manquer de la beauté des paysages suisses, rien de mieux que de monter à bord du " GoldenPass Panoramic ". Ce train, équipé de larges fenêtres, quitte le lac Léman à partir de Montreux pour s'engouffrer dans un tunnel et continuer vers Château d'Oex et Gstaad, avant d'arriver à Zweisimmen. Cette ligne, qui a été inaugurée en 1901, a fortement contribué à l'essor du tourisme en Suisse. Il est aussi possible de poursuivre vers Interlaken et Lucerne. Certains trains proposent même des places VIP à l'avant. Les plus nostalgiques apprécieront le GoldenPass Classic, aux allures d'Orient Express. Il suit le même trajet que le Panoramic, mais dans une ambiance Belle Epoque...

Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses Suisse

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté