Guide de Bavière : Survol de la Bavière

Géographie
<p>Paysage bavarois</p>

Paysage bavarois

La Bavière, avec ses 70 550 km² de superficie, est le plus grand Land d'Allemagne. Elle possède des frontières communes avec la République tchèque à l'est et l'Autriche au sud ainsi qu'avec les Länder de Bade-Wurtemberg, à l'ouest, la Hesse au nord-ouest, la Thuringe et la Saxe au nord. Le sommet le plus haut de Bavière et du pays est le Zugspitze, qui appartient à la chaîne alpine, au sud. Il culmine à 2 962 m. Du sud au nord, le relief s'adoucit et l'on passe abruptement des hautes montagnes, à un paysage plus vallonné puis tout à fait plat. La région possède de nombreux lacs et rivières. Le Danube (Donau), le plus long fleuve d'Europe occidentale, avec une longeur totale d'environ 2 850 km, la traverse sur 380 km d'ouest en est. Le Main, d'une longueur totale de 527 km, traverse la Bavière sur 406 km. Il est donc la plus grande rivière du Land. Dans la ville de Passau, au sud-est, à proximité de la frontière autrichienne, se rejoignent l'Inn, l'Ilz et le Danube.

Climat

La Bavière possède un climat tempéré, en transition entre le climat maritime de l'Europe occidentale et le climat continental de l'Europe orientale. Les hivers sont froids et rigoureux, souvent accompagnés de neige ; les étés chauds et ensoleillés. Mais les différences d'altitude induisent des variations climatiques. Etant donné la superficie imposante du Land ainsi que sa variété de reliefs, de nombreux facteurs rendent les conditions météorologiques tout à fait différentes d'un endroit à un autre en Bavière. Le temps peut aussi changer très rapidement. Tout dépend également de l'altitude, si on se trouve en ville ou plutôt à la campagne... Le climat se révèle plus capricieux à mesure qu'on avance vers le sud du Land et donc de la chaîne alpine. Au sud du Land, les rayons du soleil sont les plus généreux, comme dans la région du Chiemgau, au sud-est de la Haute-Bavière, avec 1 776 heures de soleil par an à Traunstein et 1 726 à Chieming. Mais c'est aussi dans cette partie de la Bavière que le foehn, vent chaud et sec des montagnes, souffle. Certains affirment qu'il peut rendre fou et il est accusé de déclencher des maux de tête et d'avoir des conséquences sur le comportement...

Environnement – écologie

Les Bavarois font figure de pionniers dans ce domaine puisque, depuis 1984, la protection de l'environnement fait partie de la Constitution du Land. Elle se traduit par un réel effort collectif, de pédagogie, d'incitation auprès des groupes industriels à contrôler et à faire en sorte de réduire leurs émissions de gaz et la pollution occasionnée.
De nombreux messages invitent régulièrement les habitants à trier leurs déchets. La Bavière offre aujourd'hui le visage d'une région qui vit en harmonie avec sa nature. Autre particularité, les Allemands payent une sorte de taxe écologique sur le carburant, destinée à promouvoir l'utilisation des transports en commun. Afin de limiter des émissions des particules fines, il y a des zones écologiques dans quelques villes et communautés de communes. En Bavière, ce sont les centres-villes de Munich, Augsburg et Neu-Ulm. Tout véhicule à deux essieux, allemand ou étranger, qui souhaite y circuler ou se garer est obligé d'avoir une éco-pastille allemande. Autrement, on risque une amende.

En 2015, la consommation d'énergie primaire nucléaire était de 20,4 % en Bavière. En parallèle, le gouvernement fédéral accorde une grande importance à la recherche dans le domaine des énergies renouvelables et le Land compte de nombreuses éoliennes sur son territoire et fait preuve de modèle à l'échelle nationale. Une somme de 214,2 millions d'euros était prévue dans le budget 2016 du gouvernement de la Bavière pour la protection de l'environnement et de la nature.

Parcs nationaux

L'Allemagne compte 14 parcs nationaux au total. Deux d'entre eux se situent en Bavière. Le parc national de la Forêt bavaroise (Nationalpark Bayerischer Wald) est proche de la frontière avec la République tchèque. Plus au sud, se trouve le parc national de Berchtesgaden. L'altitude la plus élevée y avoisine les 2 713 m et c'est le lieu idéal pour découvrir la faune et la flore sauvages de Bavière. A côté de ces grands parcs nationaux, 18 parcs naturels dont l'Altmühltal environ 80 km au sud de Nuremberg ou le Frankenwald et le Fichtelgebirge au nord et à l'est de Bayreuth.
En tout, presque 23 000 km² entièrement dédiés à la nature et aux espèces végétales et animales. C'est-à-dire environ un tiers de la superficie de la Bavière !

Faune et flore
<p>Paysage bavarois</p>

Paysage bavarois

La Bavière compte un grand nombre d'espèces d'animaux. Il n'est pas rare de croiser lièvre, renard, biche ou sanglier lorsqu'on se promène en Bavière et, si on lève un peu le nez, on s'aperçoit que les variétés d'oiseaux sont très nombreuses et les aigles y sont très bien implantés.
Cependant, une grande partie de ces animaux est inscrite sur la liste des espèces en voie de disparition comme le lièvre ou le lynx et le Land accorde beaucoup d'importance à leur réimplantation et à leur sauvegarde. Ainsi, le castor qui avait totalement disparu a été réintroduit dans les années 1960 et il a réussi à présent à survivre et à reconquérir le territoire. Les forêts de Bavière sont essentiellement de vastes pessières.
Dès que le printemps revient, la nature reprend ses droits et de nombreuses variétés de fleurs apparaissent. La Bavière compte une grande quantité d'espèces sauvages (orchidées, gentiane, roses des Alpes) dont la plus connue est l'edelweiss, cette fleur blanche cotonneuse des massifs montagneux.

Adresses Futées de Bavière

Où ?
Quoi ?
Avis