Ypres possède une histoire aussi incroyable que tourmentée et ses incroyables trésors patrimoniaux en font l'une des villes de Flandre à ne surtout pas manquer.

Au Moyen Âge, Ypres fait partie des trois villes les plus puissantes de Flandre avec Gant et Bruges. Elle doit sa renommée à l'industrie drapière. Placée stratégiquement, la ville devient un centre commercial influent et multiplie les échanges avec toute l'Europe, et avec l'Angleterre notamment. La laine d'Ypres était très appréciée par les Anglais ! Mais cette position géographique stratégique lui vaut aussi d'être de nombreuses fois assiégée. Objet de convoitise, elle est au centre des conflits qui opposent la France, la Hollande et l'Angleterre au fil des siècles. C'est ainsi que ses remparts construits au Moyen Âge seront renforcés au XVIIe siècle. Aujourd'hui, ceux-ci sont un lieu de promenade très appréciés des visiteurs.

Avec le déclin de l'industrie drapière, les épidémies de peste et les guerres entre puissances européennes, la ville décline peu à peu, avant de trouver une forme de stabilité grâce à son statut de ville épiscopale et à l'établissement de congrégations religieuses.

Malheureusement, la Première Guerre mondiale va venir troubler cette paix. Ypres est aujourd'hui célèbre pour avoir été le centre névralgique d'une guerre violente et sanglante. Durant les quatre années du conflit, la ville fut le théâtre de trois grandes batailles. La progression allemande est freinée en France lors de la Bataille de la Marne, le théâtre des combats se déplace alors sur le Westhoek. Alors que les Belges avaient freiné la progression allemande en inondant les plaines de l'Yser en octobre 1914, les Britanniques et les Français tentent d'empêcher la prise d'Ypres. Du 22 octobre au 22 novembre 1914, la ville devient le théâtre d'une première grande bataille. Les Allemands encerclent une partie de la ville, tandis qu'en face, les Alliés attendent... Les deux armées campent sur leur position et creusent des tranchées... C'est la naissance du Saillant d'Ypres. La seconde bataille a lieu du 22 avril au 25 mai 1915. En avril, les Allemands prennent possession de la colline nommée Hill 60. La prise de cette colline marque la première utilisation de gaz chloré. Les Allemands en déversèrent plus de 150 tonnes sur les troupes alliées, faisant des milliers de morts et créant une panique totale. Malgré cette violence, Ypres résista à nouveau à une invasion allemande. La troisième bataille d'Ypres eut lieu du 31 juillet au 10 novembre 1917. A l'été 1917, toute l'Europe tremble. Lors de la Bataille de Messines, 19 mines sont placées par les Anglais à l'extrémité de tunnels creusés par de courageux soldats australiens et canadiens. Objectif ? Déloger les forces allemandes. La détonation des mines se fit entendre jusqu'à Londres. Plus de 10 000 soldats allemands sont tués. Même si les alliés regagnent un peu de terrain, cela n'arrête pas les troupes allemandes. Et à l'automne 1917, le second volet de la troisième Bataille d'Ypres, la Bataille de Passchendaele, commence. Cette opération est l'un des plus grands désastres militaires de la Grande Guerre. Les Alliés ne s'étaient pas préparés au temps pluvieux qui transforma le terrain bombardé en marécage piégeant les soldats et les laissant à la merci des Allemands, protégés, eux, par leurs bunkers de ciment. Au total, cette bataille fit plus de 400 000 morts et blessés côté alliés. D'autant plus que la Bataille de Passchendaele marque également l'utilisation du gaz moutarde par les Allemands, un gaz détruisant les voies respiratoires et brûlant la peau. Tout cela pour un gain de 8 kilomètres seulement...

A la fin de la guerre, Ypres n'est qu'un champ de ruines. Les Britanniques voulurent même en faire l'acquisition pour transformer la ville en mémorial perpétuel rendant hommage à ces milliers de soldats morts au combat. La ville fut finalement rendue à ses habitants et entièrement reconstruite sur son modèle médiéval. Cette reproduction à l'identique est un véritable chef-d'oeuvre et donne l'impression aux visiteurs de parcourir une ville médiévale alors que la Ypres actuelle n'existe dans sa forme complète que depuis 1967 !

Cependant, la ville n'a rien oublié de son passé et de nombreux musées et monuments parsèment la ville et ses environs, la baignant dans une atmosphère émouvante. Pour le Centenaire de la Guerre, tous ces mémoriaux s'animeront et perpétueront ce travail de mémoire essentiel pour que jamais ne soit oublié le sacrifice de ces milliers d'hommes.

Ville de patrimoine et d'histoire, Ypres est une cité incontournable.

À voir / À faire à Ypres

Comment partir à Ypres ? Nos conseils & astuces

    Organiser son voyage à Ypres

    Photos de Ypres

    Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

    13.95 €
    2019-04-03
    312 pages
    Avis