À la croisée de la haute vallée de l'Ill et des routes qui conduisent d'Altkirch à Ferrette, Hirsingue est la plus importante commune du canton, devant Hitzbach, Waldighoffen, puis Pfetterhouse. Le village, qui formait initialement une mairie de la seigneurie d'Altkirch, fut inféodé en 1336 au Montjoie. Au début du XVIIIe siècle, Louis XIV, créa le comté Montjoie avec, entre autres, Ruederbach, Heimersdorf et Hirsingue, chef-lieu de canton depuis 1795. Le sanctuaire de Hirsingue, placé sous le vocable de saint Jean-Baptiste de 1774, a été réalisé par l'architecte Gabriel Ignace Ritter. Il comporte un beau mobilier baroque, les tableaux d'autel sont de Kau et de Hauwiller. À côté de l'église, se trouve la chapelle qui servit de nécropole aux comtes de Montjoie. Sur la gauche, dans la rue du château, subsistent les dépendances de l'ancienne demeure des Montjoie. C'était un château grandiose, rebâti en 1742 par Bagnato, avec chapelle, salle où étaient exposées des collections d'armures et de médailles, bibliothèque de 30 000 volumes, cave immense richement fournie, jardin à labyrinthe, souterrain. Au début de la Révolution, ce château fut pillé, saccagé, vendu comme bien national et démoli. Le châtelain ne dut son salut qu'à une fuite précipitée par un souterrain. À la sortie du village, dans la large vallée de l'Ill, on aperçoit, à gauche, de l'autre côté de la rivière, un oratoire qui rappelle l'antique église Saint-Martin. Démolie avant le XIXe siècle, elle était entourée par les habitations de Bettendorf, avant le déplacement de ce village dans les hauteurs.

À voir / À faire à Hirsingue

Photos d'Hirsingue

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

MULHOUSE

Guide MULHOUSE

MULHOUSE 2018

Profondément ancrés à Mulhouse, toujours à l'affût des nouveaux projets et des nouvelles tendances, nos auteurs passent chaque année au ...

Extrait gratuit
Acheter le guide

6.95 €

360 pages

Ailleurs sur le web
Avis