De son vrai nom : Baños de Santa Agua. Environ 20 000 habitants. Nichée à 1 820 m d'altitude sur les contreforts des Andes et adossée au versant du terrible volcan Tungurahua (5 016 m), Baños est l'ultime étape de la cordillère avant l'Amazonie (Oriente). Le climat y est doux et humide et, comme il pleut abondamment, la végétation tropicale est exubérante. Il règne dans ce petit paradis naturel une douce atmosphère qui charme généralement les voyageurs de passage, et bon nombre d'étrangers y ont élu domicile.

Cette station thermale bénéficie par ailleurs de sources d'eau chaude aux propriétés curatives, qui furent à l'origine de la fondation de ce bourg en 1944. Fort de son succès, Baños vit paisiblement au rythme du tourisme équatorien et étranger... selon les humeurs du majestueux et capricieux volcan Tungurahua qui domine toute la vallée. Ce géant autrefois endormi s'est soudainement réveillé en 1999, crachant ses gerbes de feux au-dessus de Baños. Son cratère est situé à moins de 10 km de la ville ! Depuis, le Tungurahua est en activité permanente et ses éruptions sont fréquentes. Parée à d'éventuelles éruptions, la ville procède à des mises en garde permanentes et affiche sur ses murs des plans d'évacuation (un peu plus loin dans la région de Puyo). Le volcan demeure sous la surveillance des volcanologues qui sont généralement en mesure de prévoir une éventuelle éruption.

" Mama Tungurahua ", comme on le surnomme ici, s'élève au-dessus de la ville telle l'épée suspendue au-dessus de la tête de Damoclès, mais malgré cela l'optimisme règne en maître sur Baños.

Comme tous hauts lieux touristiques, Baños compte de nombreuses boutiques qui se livrent entre elles une rude concurrence. Bars, restaurants et agences de tourisme bordent la rue Ambato, transformée en rue piétonne (entre le parc Palomino Flores et l'église). L'une des spécialités artisanales de la région est le travail du balsa, un bois extrêmement léger d'origine amazonienne, sculpté et peint, le plus souvent en forme de perroquets ou de toucans. Les gourmands se laisseront tenter par les confiseries locales : alfeñique et melcocha, à base de panela et de sucre de canne. Cette dernière se prépare à la main et vous verrez sûrement à l'entrée de leur commerce des spécialistes battre sans relâche une épaisse pâte colorée.

Mais l'attrait principal de Baños reste sans nul doute sa très large palette d'activités. Nichée dans la vallée du río Pastaza, aussi appelée la vallée des cascades, la ville est propice aux sports d'aventure en plein air. Dans ce cadre idyllique, randonnées pédestres, équestres, rafting, VTT, saut à l'élastique, descentes en rappel dans les cascades (canyoning) figurent sur la liste des loisirs proposés par la plupart des agences de voyages. Dernier bastion montagneux avant la jungle, Baños est donc visitée par les touristes qui vont ou reviennent de l'Oriente. C'est en effet un bon point de départ pour une excursion dans la forêt amazonienne.

Les fêtes patronales en l'honneur de la Vierge du Rosario de Santa Agua ont lieu en octobre. A la mi-décembre (du 8 au 16 décembre), chaque quartier organise ses propres festivités, toujours en l'honneur de la Vierge (Cantonizacion de Baño). En février se déroule le carnaval de la Caña (avec défilés folkloriques et dégustation de melcocha).

À voir / À faire à BAÑOS

Organiser son voyage à BAÑOS

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de BAÑOS

EQUATEUR

Guide EQUATEUR

EQUATEUR 2020/2021

13.95 €
2019-11-20
432 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine au coeur du Golfe de Saint-Tropez !

Un séjour de 7 nuits pour 2 personnes au coeur du Golfe de Saint-Tropez avec l'hôtel *** Les Jardins de Sainte-Maxime .