À 441 km de Quito, à 2 530 m d'altitude. Santa Ana de los Cuatro Rios de Cuenca (de son vrai nom) est blottie dans une vallée interandine de la Sierra sud de l'Equateur (vallée de Paucarbamba). La ville jouit d'un climat tempéré, avec une température moyenne de 17 °C. Elle est peuplée de près de 500 000 habitants et s'étale sur 15 730 ha. Capitale de la province de Azuay, c'est aujourd'hui la troisième ville la plus importante du pays (derrière Guayaquil et Quito), avec plusieurs universités et une intense activité commerciale, culturelle et artistique, qui la caractérise d'ailleurs depuis toujours. La ville fut fondée en 1557 par Gil Ramirez Dávalos, gouverneur de Quito, sur ordre du vice-roi du Pérou, Don Andrés de Mendoza. La particularité de son sol et les origines de son métissage ont donné à ses habitants une identité singulière qu'ils ont su préserver et cultiver au fil du temps. A l'origine, Cuenca fut la ville inca de Tomebamba, considérée comme le berceau du roi Huayna Capac, elle-même bâtie sur ce qui fut Guapdondelig (qui siginifie " plaine grande comme le ciel "), cité du peuple cañari. Les Incas venus du sud, l'appelèrent Paucabamba, vallée fleurie. A l'époque de la colonisation, des artisans espagnols et italiens y installèrent des écoles d'art (architecture, sculpture et peinture), jadis réputées dans toute l'Amérique latine. Elles sont à l'origine des trésors artistiques de la ville.

A la fois figée dans le passé et ancrée dans le présent, Cuenca possède un charme colonial indéfinissable, et son centre historique, qui se visite en deux ou trois jours (minimum), témoigne du faste de cette époque. Elle est d'ailleurs inscrite au patrimoine de l'UNESCO depuis 1999. Malgré la circulation grandissante, on sillonne toujours avec un immense plaisir ses rues pavées bordées de maisons blanches aux toits de tuiles romanes, ornées de jolis balcons fleuris. Belles façades aux tons pastel, patios secrets, balcons ouvragés, églises, parcs et places séculaires ; Cuenca en met plein la vue et enchante ses visiteurs. Sur les berges de la rivière Tomebamba, les lavandières lavent le linge à la force des poignets et le battent, comme autrefois, sur la roche.

L'une des balades les plus intéressantes va du pont du Cipad à celui du Vado où chaque façade dominant la rivière évoque un lointain palais. Foyer d'un riche artisanat, hérité des Cañaris, Cuenca porte, depuis 1975, le titre de Centre interaméricain d'artisanat et d'art populaire. Mais ce sont certainement ses trésors d'art colonial, cachés tels des joyaux au coeur de ses églises et couvents (XVIIe et XVIIIe siècles), qui rendent cette ville unique. Le marché Feria Libre est le plus grand marché de la ville. Répartis sur plusieurs blocs, les étals vendent animaux, vêtements, souvenirs et babioles en tout genre, fruits et légumes, matériel électronique... Le jour de grande affluence est le jeudi, mais le marché se déroule tous les jours de la semaine (attention aux pickpockets !). Le 24 décembre a lieu la fête la plus importante de la ville : El Paso del Niño Viajero, unique dans le pays.

Les lieux incontournables de CUENCA

Organiser son voyage à CUENCA

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de CUENCA

EQUATEUR

Guide EQUATEUR

EQUATEUR 2020/2021

13.95 €
2019-11-20
432 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine au coeur du Golfe de Saint-Tropez !

Un séjour de 7 nuits pour 2 personnes au coeur du Golfe de Saint-Tropez avec l'hôtel *** Les Jardins de Sainte-Maxime .