Vuno (prononcer " Vouno ") ou Βούνο/Vouno en grec, 480 habitants, village de la municipalité d'Himara, 7 km au sud-est de Dhërmi, 10 km au nord-est d'Himara, 25 km au sud du parc national de Llogara, 47 km au nord de Saranda.

En grec, son nom signifie " montagne ". Effectivement bâti à flanc de montagne au-dessus de la mer, ce beau village de pierre, de ruelles et de passages voûtés est si étroit que deux voitures ont ici du mal à se croiser. Du coup, Vuno possède le seul feu tricolore de toute la Riviera. Peuplé en majorité de Grecs, ce village a joué un rôle actif pendant les différentes crises qu'a traversé la région au XXe s. Ses habitants participèrent au soulèvement grec contre les Ottomans et les Albanais en 1912, puis s'allièrent aux Albanais pour lutter contre les Italiens en 1920. Au cours de la guerre gréco-italienne de 1940-1941, Vuno se retrouva sur la ligne de front, solidement tenu par les soldats de Mussolini. En 1944, des villageois grecs et albanais rejoignirent les partisans d'Enver Hoxha. Un monument en hommage à ces résistants trône aujourd'hui sur la place du village. Déserté par la plupart de ses habitants à la chute du communisme (60 % des maisons sont abandonnées ou habitées seulement en été), Vuno conserve une forte identité orthodoxe avec pas moins de 25 églises et chapelles. Ainsi, un peu plus bas, à la sortie de Vuno, se cache la petite église St-Spiridon (Άγιος Σπυρίδωνας/Agios Spiridonas - Shën Spiridhonit). Restaurée en 2015, elle abrite quelques belles fresques du XVIIe s.

À voir / À faire à VUNO

Organiser son voyage à VUNO

Photos de VUNO

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

15.95 €
2018-05-02
288 pages
Avis