Qui dit Cotentin dit mer, littoral et plages : on en oublierait presque les petites cités nichées dans le verdoyant bocage, dont Bricquebec-en-Cotentin. La ville est très largement rattachée à l'histoire viking, ne serait-ce que par son étymologie. On doit la fondation du château à Anslech, un proche du Duc de Normandie, Guillaume Longue-Épée. Le Cotentin défend longtemps et farouchement son indépendance de presqu'île. C'est pour asseoir l'autorité de la baronnie en ces territoires fraîchement acquis que naissent les fondations de la ville au Xe siècle. Au XIVe siècle, Bricquebec est la proie des invasions, des épidémies de peste et tombe sous le joug du roi de Navarre avant de s'inscrire dans l'histoire comme atout valeureux de la stratégie de reconquête du Roi Charles V. L'occupation anglaise domine encore le site jusqu'en 1450 avant sa libération par le défenseur du mont Saint-Michel : Louis d'Estouteville. À la fin du Moyen Âge, les barons Bertran s'installent finalement dans le château des galeries. Au XVe siècle, Bricquebec est un centre politique et commerçant important. Aujourd'hui, il faut y venir le lundi et savoir flâner dans les allées de l'impressionnant marché. L'abbaye cistercienne, a un gros kilomètre de la ville, est également un lieu de visite dont le calme est impressionnant. Mais le summum de l'activité est atteint lors du dernier week-end de juillet, lors de la foire Sainte-Anne, où se pressent des dizaines de milliers de personnes.

À voir / À faire à Bricquebec-en-Cotentin

Organiser son voyage à Bricquebec-en-Cotentin

Photos de Bricquebec-en-Cotentin

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2019-06-05
384 pages
Avis