Nam June Paik, artiste américain d'origine sud-coréenne, se voit offrir une belle rétrospective à la Tate Modern, 13 ans après sa mort. L'homme, considéré comme le père de l'art vidéo, est l'un des premiers à avoir utilisé la télévision comme moyen pour créer des oeuvres artistiques. Le musée londonien réunit pour l'occasion plus de 200 oeuvres, de gigantesques sculptures qui associent des éléments sonores à la technologie vidéo. Son travail, intemporel, séduit autant les jeunes générations hyper connectées, que les personnes plus âgées qui y voient également un côté rétro. Plus d'informations sur le site internet de la Tate Modern.