Sitia, avec ses 13 000 habitants, est la plus grande ville à l'est de la Crète, située à 70 km d'Agios Nikolaos. Elle constitue une étape agréable. Lovée dans une région vivant essentiellement de la production d'huile d'olive et de vin (l'un des plus réputés de l'île), elle est bâtie en amphithéâtre autour d'une jolie baie. L'atmosphère y est beaucoup plus calme que dans les autres grandes villes de l'île, et par bien des aspects beaucoup plus authentique parce que peu affectée par le tourisme.

Dotée d'une université, elle est peuplée toute l'année. Sitia attire chaque année de plus en plus de touristes, tendance qui s'est accentuée depuis l'ouverture de son aéroport en 2007. Si vous souhaitez demeurer dans une ville pour explorer l'est de la Crète, Sitia est donc un excellent point de départ, si vous trouvez Agios Nikolaos trop fréquenté ou Ierapetra trop peu charmant. L'activité y est concentrée dans le quartier du port dans la vieille ville, autour de la place Polytechniou. Vers le sud, la longue et agréable plage de sable, en contrebas de la route n'est jamais bondée, même en saison. Avant d'être Sitia, la cité antique d'Itia s'élevait à cet emplacement et il y avait autrefois, comme dans les autres ports importants de l'île, une forteresse vénitienne malheureusement détruite aujourd'hui. Il est néanmoins agréable de se promener dans ses rues pentues et le long de son port où l'animation bat son plein. La volta (promenade), pratique héritée du temps de l'occupation vénitienne, y est particulièrement vivace : toute la ville se retrouve à parader en soirée le long de la promenade plantée de palmiers, particulièrement les dimanches.

Histoire. L'emplacement d'Eteia (Itis ou Itia), l'ancien Sitia, a été localisé à 1 km du centre sur une colline. Sitia était le port de Pressos. La plupart des anciens ports de l'est de la Crète se trouvent actuellement sous les eaux : les tremblements de terre dus aux mouvements des plaques tectoniques ont surélevé l'ouest de l'île et immergé l'est. Peu de traces historiques des temps helléniques et romains subsistent, et le port ne s'est réellement développé que pendant la période de l'occupation vénitienne (Sitia s'appelait alors La Sitia) avec la construction d'un fort et de murs d'enceintes, dont quelques fragments sont visibles aujourd'hui. Vicenzos Cornaros, l'auteur de Erotokritos, y est né.

Les lieux incontournables de SITIA

Organiser son voyage à SITIA

Photos de SITIA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

12.95 €
2019-01-30
384 pages
Ailleurs sur le web
xiti
Avis