Le nom de La Bernerie-en-Retz vient de berne : " drap ". Selon la légende, vers 1270, époque de la dernière croisade, le comte Pierre, inapte aux combats, chantait les faits d'armes des croisés. Chassé du château de Prigny par la princesse Yolande dont il était épris, il se mit alors à tisser des bernes, autrement dit des draps, d'où son surnom de Bernier. C'est ainsi que ce Pierre Bernier devint le fondateur d'une bernerie (endroit où l'on fabrique des bernes), village de drapiers et voiliers qui se vit nommé La Bernerie. Cette légende a sans doute pris corps au XIXe siècle, le village, auparavant dépendant des Moutiers-en-Retz, devint commune autonome le 23 mars 1863. L'histoire raconte que les élus berneriens devaient emprunter le petit pont du Port Royal (aujourd'hui disparu) pour se rendre aux séances du conseil municipal des Moutiers. Un jour, un conseiller qui passait sur le pont, avec ses dossiers sous le bras, tomba à l'eau. A la suite de cet incident, La Bernerie aurait demandé son indépendance. La réalité est plus prosaïque, ou démographique : La Bernerie, par son poids démographique, imposait aux Moutiers de transférer la mairie chez eux : la rupture était alors devenue inévitable. Le village n'a possédé sa première chapelle qu'au XVIIe siècle. Dans le passé, la ville était réputée pour sa fabrication de chattes, grandes barques à trois-mâts dont le gouvernail se changeait d'extrémité et qui avaient l'avantage de ne pas virer de bord. Grâce à ses chantiers navals et à son port de pêche actif, La Bernerie connut une certaine prospérité. L'architecture typique de ses petites maisons basses témoigne du succès de sa source ferrugineuse et de ses bains de mer. Aujourd'hui, La Bernerie-en-Retz est une station familiale dont le charme se vit au quotidien. Située dans la baie de Bourgneuf, entre Pornic et Les Moutiers, sa belle plage est équipée d'un plan d'eau qui permet aux vacanciers de se baigner à toute heure. Aux grandes marées, les pêcheurs à pied affluent pour ramasser des palourdes. Le poète René-Guy Cadou, adolescent, y passait ses vacances, et y a sans doute puisé dans la beauté tranquille de ses paysages les sources futures de son inspiration. Une rue porte d'ailleurs son nom. L'avenue Maxence rappelle quant à elle que le peintre Edgar Maxence est l'enfant du pays.

À voir / À faire à La Bernerie-en-Retz

Comment partir à La Bernerie-en-Retz ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à La Bernerie-en-Retz

Photos de La Bernerie-en-Retz

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

LOIRE-ATLANTIQUE

Guide LOIRE-ATLANTIQUE

LOIRE-ATLANTIQUE 2018/2019

9.95 €
2018-07-13
384 pages
Ailleurs sur le web
Avis