Un voyage en Inde du Sud c'est un concentré de paysages magnifiques, de multiples cultures, de ferveur religieuse, et du parfum envoûtant des épices. Les forts du Maharashtra, les mosquées d'Hyderabad, les tombeaux de Bijapur ajoutés aux nombreux sites historiques hindous témoignent de la grande richesse culturelle de cette contrée de l'Inde. Mais la force de l'Inde du Sud c'est avant tout ses paysages enchanteurs, déclinés sur toute la gamme des verts : rizières, cocotiers, plantations de thé ainsi que des parcs naturels de toute beauté comme ceux de Periyar ou de Wayanad. Et c'est aussi bien sûr les plages de rêve de Goa. Enfin l'Inde ne serait pas ce qu'elle est sans ce tourbillon de vie, qu'on peut notamment observer à Pondichery, qui vous rattrape et vous happe à chaque carrefour de votre voyage. Que ce soit via un circuit en Inde du Sud organisé par un tour-opérateur ou en partant seul avec un guide touristique sur l'Inde du Sud, difficile de ne pas être séduit par la beauté et la complexité de cette contrée merveilleuse. 

Les lieux incontournables d'Inde du sud

Quand partir en Inde du sud ?

La haute saison en Inde du Sud s'étale de novembre à mars, avec un pic de fréquentation de mi-décembre à fin janvier. C'est à cette période que le temps est le plus agréable mais il vous faudra réserver vos hôtels à l'avance et la nuitée vous coûtera un peu plus cher. Certaines stations balnéaires de Goa peuvent être surpeuplées en raison de l'afflux de touristes de tous pays. Les mois d'arrière-saison (avril, septembre et octobre) sont la meilleure période pour partir en Inde du Sud où le climat est encore clément et les tarifs corrects dans les hôtels. La basse saison touristique s'étale de mai à août avec une chute nette en mai et juin. Vous pourrez bénéficier de tarifs intéressants partout à cette période mais c'est aussi la saison où il fait vraiment une chaleur étouffante et où un certain nombre d'hôtels ferment, notamment à Goa.

Comment partir en Inde du sud ? Nos conseils & astuces

Les circuits en Inde du Sud sont multiples et on peut aussi bien choisir de faire un grand tour de l'Inde du Sud englobant les grandes villes comme Pondichéry ou Goa que faire un séjour thématique, au Kerala par exemple, des Backwaters aux plantations de thé.  L'Inde du Sud étant une contrée lointaine et dépaysante, il faut un certain temps d'acclimatation, sans compter les longs trajets sur place ; on vous recommande donc un circuit de 15 jours minimum et pas seulement de 10 jours.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Plusieurs compagnies aériennes desservent Bangalore en vol direct depuis l'Europe ou le Moyen-Orient. Réservez tôt pour les meilleurs prix ! Sur place, on organise facilement ses déplacements, les tarifs des transports étant bas même à la dernière minute.  L'Inde du Sud est sûre mais il convient d'éviter de traîner dans la rue tard le soir et, pour les femmes, il est important d'éviter toute tenue courte et de bien se couvrir les genoux et les épaules pour éviter d'être importunée.

Il est assez facile de se déplacer en avion dans le sud de l'Inde en raison de la desserte fréquente et régulière des différents aéroports via des compagnies régulières et low-cost. Le réseau ferroviaire de l'Inde est énorme et bien développé, y compris dans l'Inde du Sud. C'est un moyen de transport à prix bas mais les trains sont souvent pleins à craquer. Les bus desservent également bien l'Inde du Sud avec des tarifs généralement équivalents à ceux des trains de 2e classe.

Les circuits touristiques en Inde du sud

Bombay le temps d'un week-end

La grande ville du sud de l'île accueille bien entendu de très nombreux voyageurs. Elle est d'ailleurs considérée par beaucoup comme l'une des principales portes d'entrées du sous continent. Elle est ...

Envie d'un voyage sur mesure ?

Nous vous mettons en relation
avec l'agence locale
spécialiste de votre destination !

Bombay en une semaine en toute saison

La majorité des voyageurs ne consacrent malheureusement qu'un temps limité à Bombay et c'est bien dommage tant la ville a à offrir ! Voici comment découvrir la quintessence de cette vaste mégalopole d...

Photos d'Inde du sud

Découvrir l'Inde du sud

Les plus de l’Inde du Sud

Des temples fascinants

C'est dans le sud de l'Inde que se situent les temples les plus anciens, et c'est là que bat le coeur du pays. La vie quotidienne de la majeure partie des habitants tourne autour de la religion et des offrandes faites aux multiples dieux que compte le panthéon hindouiste. C'est au Tamil Nadu qu'ils sont les plus impressionnants et aussi les plus colorés. Rameswaram, avec son temple aux 22 puits d'eau sacrée constitue une des villes les plus saintes de l'Inde, qui attire à la fois les dévots de Shiva et de Vishnou. Madurai et Trichy, villes-temples, sont également des lieux de pèlerinage majeurs. Mais dans presque chaque ville et village d'Inde du Sud on peut être témoin de fêtes religieuses, marquées par une joie et une ferveur incomparables. C'est une expérience étonnante que d'assister à tous les rituels exécutés pendant les cérémonies, expérience qui sollicite tous les sens.

Il ne faut pas oublier de mentionner les ruines de l'empire Vijayanagar, à Hampi, les sites de Mahabalipuram ou encore les grottes sculptées d'Ellora, qui constituent l'héritage d'un passé glorieux et passionnant.

Des côtes paradisiaques

Le tourisme balnéaire s'est fortement développé depuis les années 1970, à Goa surtout, mais aussi à Kovalam, dans le Kerala. Vous trouverez de grandes plages bordées de cocotiers, peu fréquentées, dans le Nord et le Sud de l'Etat de Goa, mais aussi à Gokarna ou encore dans le Nord du Kerala. Des plages paradisiaques où l'on peut oublier le reste du monde en dégustant des poissons fraîchement pêchés, les pieds dans le sable, et séjourner dans des bungalows à même la plage. Les plages de Mahabalipuram et de Varkala sont parmi les plus populaires d'Inde du Sud, elles constituent des étapes incontournables pour qui veut se reposer avant de repartir sillonner les routes et rencontrer des voyageurs de tous horizons. Si votre budget le permet, ne manquez pas le paradis tropical d'Andaman, aux plages de sable blanc et eaux turquoise, idéal pour la plongée ou le PMT. Et n'oubliez pas que vous êtes dans un pays dans lequel les vaches ont le beau rôle, alors ne soyez pas étonnés d'en voir déambuler même sur les plus belles plages.

Les backwaters : des sites uniques au monde

Cet ensemble de lacs, de rivières, de canaux et de marais, situé au-dessous du niveau de la mer et longeant la côte de Malabar, constitue le plus souvent l'apogée d'un séjour en Inde du Sud. Une croisière à bord d'un houseboat, glissant lentement le long des canaux ombragés par les palmiers, est une expérience inoubliable. C'est également une opportunité pour observer la vie des petits villages où les familles vivent dans des maisons situées à fleur d'eau, tout en se laissant bercer par la sérénité qui imprègne les lieux. C'est une expérience accessible même pour les voyageurs à petit budget. Les backwaters les plus fréquentés sont ceux du Sud du Kerala, mais on en trouve également dans le Nord, près de Nileshwar. La saison la plus propice à leur visite s'étale de septembre à mai.

Une cuisine savoureuse et sophistiquée

Après avoir expérimenté la cuisine de l'Inde du Nord, beaucoup de voyageurs considèrent celle du Sud comme meilleure. De l'avis général, la nourriture du Nord est très épicée tandis que celle du Sud est plus douce. Ceci n'est pas tout à fait exact, il existe une large variété de cuisines dans le Sud : le style moghlai (moghol) de Hyderabad, le poulet frit de Chettinad, l'influence portugaise dans la cuisine de Goa, le rôle central de la noix de coco au Kerala... Les meilleurs repas sont souvent à des prix étonnamment bas et, bien que n'étant pas végétariens, beaucoup de voyageurs apprécient les innombrables plats végétariens qu'offrent les restaurants. Le thali, repas complet servi traditionnellement sur une feuille de bananier et accompagné de riz à volonté, permet d'en goûter une multitude en une seule fois.

N'hésitez pas non plus à goûter les fameux masala dosa, des crêpes de lentilles agrémentées de légumes, notamment de pommes de terre : c'est un plat simple, mais très apprécié des Occidentaux... et des Indiens, qui les prennent au petit déjeuner. La richesse de la côte en poissons augmente encore les possibilités de choix à l'heure des repas, la pêche du jour étant exposée à l'extérieur des restaurants.

Des festivités nombreuses et colorées

Chaque temple de chaque ville ou village du Sud célèbre ses propres festivités. Il est vivement recommandé de se renseigner auprès des habitants sur le lieu de la fête la plus proche, car ces moments privilégiés figurent souvent parmi les points forts du voyage en Inde. Leur caractère religieux n'empêche nullement ces célébrations d'être festives, les réjouissances sont généralement à l'ordre du jour plus que la solennité et les spectateurs curieux sont donc les bienvenus !

Parmi les fêtes principales, on peut citer Diwali, la fête des lumières, qui célèbre la victoire du bien sur le mal. Pendant quelques jours en novembre, les Indiens font craquer des pétards devant leur maison et dans les rues. Ils s'invitent les uns et les autres à déguster des confiseries très sucrées. Le dernier soir, des milliers de feux d'artifice éclatent, éclairant toute l'Inde.

Un merveilleux voyage à des tarifs très raisonnables

Les prix pratiqués pour cette destination sont également une incitation au voyage. Relativement bas, ils sont à la portée d'un budget même modeste, à condition que le voyage soit planifié, avec quelques bons conseils de gens du pays et un peu de recherches.

Hors saison touristique, un billet pour l'Inde du Sud peut coûter jusqu'à 40 % moins cher. Aussi, cela vaut la peine de chercher un peu et de profiter des prix bas qu'offre la destination. Pour environ 600 € on trouve des billets aller-retour Paris-Mumbai, Paris-Bangalore ou encore Paris-Chennai.

Sublimes danses

Offrant l'une des visions les plus magiques qui soient, les danses jouent un grand rôle dans la vie culturelle de la région. Le bhârata-natyam et le kathakali figurent parmi les plus anciennes du monde. Dans la tradition du kathakali (Kerala), à mi-chemin entre danse et théâtre muet, les danseurs interprètent des rôles tirés de la mythologie hindoue, particulièrement des deux épopées, le Râmâyana et le Mâhâbharata. L'un des aspects les plus intéressants du kathakali est son code de maquillage complexe, qui indique la nature et les caractéristiques de chaque protagoniste, notamment par le biais des couleurs utilisées. Les visages de personnages masculins nobles, comme les rois vertueux ou le héros divin Râma présentent un maquillage où domine le vert. Les personnages de haute naissance qui ont une mauvaise ascendance, comme le roi des démons, Râvana, arborent un maquillage vert similaire, mais avec des marques rouges sur les joues.

Des personnages extrêmement fâchés ou excessivement mauvais portent un maquillage à dominante rouge et une fort gracieuse barbe rouge. Les habitants de la forêt, tels les chasseurs, sont représentés avec une base de maquillage principalement noire. Les femmes - interprétées par des hommes - ont des visages brillants, jaunâtres... Très différent mais non moins envoûtant, le bhârata-natyam (Tamil Nadu) est dansé par des hommes et des femmes, au son du tabla et parfois d'autres instruments. Dans cette très ancienne danse sacrée, chaque position des mains, chaque mouvement des yeux est porteur d'une signification.

Le pays de l’ayurveda

L'ayurveda, " science de la vie " en sanskrit, est la spécialité du Kerala et fait de plus en plus d'adeptes dans le monde entier. Un nombre croissant de patients se rendent dans les centres ayurvédiques afin de profiter de ses bienfaits sur la santé dans un cadre idyllique.

Cette médecine holistique traditionnelle traite le corps, le mental et l'esprit afin de rétablir l'équilibre dans l'organisme. La méthode a recours à des remèdes à base de plantes et de minéraux, d'huiles, de massages et à des régimes alimentaires adaptés à chaque personne.

Un traitement approfondi (cure de détoxification, problèmes plus sérieux) requiert au minimum une quinzaine de jours. On peut cependant bénéficier de ses bienfaits par le biais de massages ou de soins prodigués dans divers instituts.

Des instituts spécialisés se trouvent dans tout le Sud de l'Inde, mais c'est au Kerala que se trouvent les centres les plus réputés.

Reportages & actualités d'Inde du sud

Ailleurs sur le web
Avis