Anciennement appelée Cochin, Kochi est une des villes les plus intéressantes du sud de l'Inde, un kaléidoscope où se mêlent les influences hollandaises, portugaises, chinoises, chrétiennes, musulmanes, juives et bien sûr malabares. Beaucoup de choses ont changé au fil du temps et aujourd'hui Kochi est une ville trépidante et dynamique, avec un prix du terrain en forte augmentation, un port en passe de devenir le plus important d'Inde et une population de banlieusards en forte croissance. La ville est construite en partie sur le continent (quartier d'Ernakulam, la ville " moderne "), en partie sur plusieurs îlots (quartiers de Fort Kochi, où se concentrent les monuments coloniaux intéressants, et de Mattancherry, et Vypeen Island où se trouve la plage de Cherai), que l'on rallie en ferry. Un charme romantique demeure dans le quartier de Fort Cochin, entre ses anciennes demeures coloniales reconverties en hôtels, ses entrepôts d'épices décrépis - le quartier est toujours en activité -, ses églises portugaises, ses antiquaires ou ses cafés bobos. C'est une vraie ville d'atmosphère où il fait bon flâner et d'où il est difficile de s'arracher. Compter au moins deux journées complètes sur place pour en profiter.

Histoire

L'histoire de la formation du port de Kochi est violente, et la nature en est le protagoniste principal. En 1341, une crue monumentale de la rivière Periyar modifie son cours et crée un débouché sur la mer. Elle anéantit au passage le port de Muziris situé à 40 km au nord. Kochi devient alors un port d'importance qui aiguisera les appétits des puissances européennes. Avant l'arrivée des Européens, les Chinois commerçaient déjà avec la côte de Malabar, où ils venaient s'approvisionner en ivoire et en perles. Au XIIIe siècle, ils introduisent l'usage des filets de pêche montés sur cadres de bois, que l'on peut toujours observer aujourd'hui. La péninsule arabe commerce également avec Kochi. Les Portugais sont les premiers Européens à arriver : en 1498, Vasco de Gama accoste dans le port. Les Portugais sont surpris de trouver une communauté chrétienne sur place, qui daterait de 52 après J.-C., avec l'arrivée de saint Thomas. Ils érigent le fort Manuel pour assurer la protection de leurs intérêts commerciaux. Ils développement la culture extensive de la noix de coco, du gingembre et du poivre. Ils introduisent le tabac, la noix de cajou et la culture de fruits. En 1663, Les Hollandais prennent Fort Cochin aux Portugais.Ils tiennent la ville jusqu'en 1795 quand les Anglais les en déboutent. Ces derniers entreprennent d'approfondir le port de Kochi et créent artificiellement l'île de Willingdon.
Kochi est aussi marquée par sa communauté juive, aujourd'hui réduite à la portion congrue. Les Juifs dits " noirs " du Kerala font remonter leurs origines aux expéditions commerciales du roi Salomon, il y a 3 000 ans. Ces Juifs ont épousé des femmes indiennes et se sont intégrés dans la société cosmopolite de la côte de Malabar. On les appelle " Juifs noirs " par opposition aux " Juifs blancs " arrivés au XVIe siècle, fuyant les persécutions catholiques. Ces Juifs blancs ne se marièrent que dans leur communauté, méprisant les Juifs noirs, et acquirent un prestige important à la cour du Kerala, grâce à leur peau pâle et leurs liens avec l'Europe.

Les lieux incontournables de KOCHI

Organiser son voyage à KOCHI

Photos de KOCHI

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

14.95 €
2019-05-29
312 pages
Avis