La Slovénie, l'un des plus petits pays d'Europe, abrite de multiples trésors : plus de onze mille grottes, des forêts vierges, un littoral bien préservé ; tout comme des sommets enneigés, des sources d'eau thermale et des collines parmi lesquelles se dessinent les routes du vin et de l'huile d'olive... Indépendante depuis le début des années 1990, la Slovénie a su s'ouvrir au tourisme sans endommager ses paysages idylliques grâce à ses politiques de protection de l'environnent.

 

La nature jusqu'au coeur du drapeau

Le mont Triglav, du haut de ses 2 864 mètres, demeure le symbole du pays, et se situe - comme sur le drapeau - dans le coin au nord-ouest. Ce sommet, le plus élevé du pays, se trouve dans l'un des parcs nationaux les plus anciens d'Europe. Sur 90 000 hectares, des lacs glaciaires, des gorges et des vallées servent de toile de fond aux chamois, aux cerfs et parfois aux ours qui habitent les lieux. Les parcours de randonnée offrent ici des vues époustouflantes sur les Alpes juliennes. Et à ses pieds, deux lacs ont fait la renommée de la Slovénie. Le plus célèbre est celui de Bled, que les petits bateaux traditionnels dits " pletnje " traversent. On les prendra pour visiter l'île au milieu du lac et son église. À Bled, on goûtera à la célèbre " kremšnita ", le millefeuille local, et on profitera des thermes avec vue sur le lac, avant de partir à Bohinj. Le deuxième lac glaciaire se trouve à une trentaine de kilomètres. Ici, le cadre n'est plus celui de la " carte postale " mais offre une vue imprenable sur les sommets.

 

Rivières, cascades et grottes

Dans les alentours du parc du Triglav, jaillissent deux des principales rivières qui traversent le pays. La Soča, tumultueuse, qui descend le long de la frontière avec l'Italie, et la Save, qui prend la route des Balkans, pour rejoindre le Danube. La  Soča, ou " la rivière émeraude " telle qu'on la surnomme, est particulièrement prisée par les amateurs de rafting, kayak et canoë. Le parcours de la rivière, en outre, suit de près le front qui, durant la Première Guerre mondiale, a vu s'affronter les armées d'Italie et de l'Empire austro-hongrois. Des fortifications, des ossuaires, des musées et même " un chemin de la paix " caractérisent ces terres qui ont vu mourir des centaines de milliers de personnes.

Sous terre, les rivières et les ruisseaux ont creusé des milliers de grottes. Et le territoire qu'ils ont infiltré et modelé, le " Karst ", a même donné son nom à ce phénomène géomorphologique : l'érosion karstique. Des 11 000 grottes, une vingtaine sont ouvertes au public. La plus visitée est sans doute celle de Postojna, équipée d'un petit train électrique depuis 1818. L'UNESCO a inscrit sur la liste du patrimoine mondial le complexe souterrain de Škocjan, qui s'étend sur plus de 6 km. Ici, oubliez le petit train, la visite se fait à pied et le guide aura même la prudence d'éteindre la lumière après votre passage ! Enfin, pour ceux qui préfèrent l'histoire à la géographie, les cavernes de Predjama ne déçoivent pas. Ce système de grottes est en effet précédé par un château, qui fut l'habitation du chevalier rebelle Érasme de Predjama.

 

Une côte de pêcheurs et violonistes

Si elle n'est pas mondialement connue pour sa côte (qui ne mesure que 46 km !), la Slovénie peut tout de même se vanter d'avoir de belles plages de sable et de charmantes villes sur le bord de mer. Piran, avec ses toits rouges et sa forme de péninsule qui s'étend dans l'Adriatique, demeure la destination la plus pittoresque. Et pour cause : Piran est une cité culturelle, où il fait bon vivre. Ici, aucune statue d'hommes d'État, mais une sculpture d'un musicien, un violon dans la main. Il s'agit de Giuseppe Tartini, compositeur du XVIIIe siècle. Et si les salines ne sont plus en activité, vous pourrez néanmoins les visiter, désormais transformées en musée en plein air. Mais si pour vous la mer signifie avant tout plage et baignade, arrêtez-vous à Portorož, LA station balnéaire de la Slovénie. Sa plage de sable est en effet une rareté dans cette région. Entre thermes, casinos, activités nautiques et événements musicaux, il n'y a pas de place pour l'ennui. La capitale de la côte est Koper qui demeure le port le plus important du pays. L'incessante activité humaine n'a pas bouleversé les paysages environnants. Au contraire, les amateurs de vélo pourront découvrir l'Istrie slovène (et même la Croatie voisine) en empruntant l'ancien chemin de fer de la " Parenzana ", aujourd'hui transformée en piste cyclable.

 

Fromage, vins et desserts, les spécialités de la Slovénie

Dans ce pays de montagnes, collines et côtes ensoleillées, la gastronomie regorge de plats excellents et variés. Les Alpes juliennes, avec le parc du Triglav et le haut plateau de Velika Planina, sont le règne des bergeries et des pâturages. Ici, on goûtera aux fromages typiques, comme le Trnič ou le fromage de Tolmin.

Dans la région du Karst, fouettée par le vent froid et fort dit " buria ", est produit un délicieux jambon sec, qui porte l'appellation d'origine contrôlée (AOC). Il est salé au sel de mer, tout comme la saucisse locale, la " kranjska klobasa ". Alors que le littoral et l'Istrie slovène sont inévitablement liés à la mer et à ses produits, l'intérieur du pays propose davantage de gibier et des poissons d'eau douce (truite en tête). L'huile d'olive laisse également sa place au beurre fait maison ou à l'huile de courge. Parmi les plats les plus traditionnels, les štruklji, faits à base de pâte farcie bouillie à l'eau, demeurent un incontournable. Choisissez vos ingrédients préférés et goûtez-les en entrée ou en dessert, il en existe plus de cent variantes !

Côté vin, la Slovénie réserve encore une fois plusieurs bonnes surprises. À l'ouest du pays, dans les collines de Goriška Brda, qu'on appelle souvent la " Toscane slovène ", on cultive des vins d'excellente qualité. Rebula, tokaj, mais aussi sauvignon, pinot, merlot et cabernet figurent parmi les vignobles les plus réputés. À Maribor, la deuxième ville du pays, on trouve la vigne la plus vieille du monde, adossée au mur d'origine datant de 1657. Enfin, avant de quitter la table, jetez un coup d'oeil à la carte des desserts... Le riche passé de la Slovénie a laissé une trace dans sa gastronomie, et cela est particulièrement visible pour les plats sucrés. De l'Autriche vient le strüdel, que l'on appelle " zavitek ". Il est farci avec des pommes, du fromage frais ou des cerises. De la Hongrie viennent les " palačinke ", les crêpes qui ont conquis tous les pays de l'ex-Yougoslavie. Sur la côte, l'influence de Venise a laissé le célèbre tiramisu ou la panna cotta. Mais le dessert national demeure la " potica ", un gâteau roulé aux noix que l'on trouve dans tout le pays.

 

Ljubljana, le coeur vert de la Slovénie

Lorsqu'on parle de bonnes tables, un détour par la capitale Ljubljana s'impose. Ici toutes les influences culturelles, historiques et gastronomiques s'entremêlent. Il ne sera donc pas difficile de trouver un endroit où goûter l'ensemble des spécialités. Le centre névralgique du pays demeure en outre une ville à taille humaine, que l'on peut visiter à pied ou à vélo (Ljubljana figure d'ailleurs parmi les plus petites capitales d'Europe !). Pour son implication dans la préservation de l'environnement, elle a été nommée en 2016 " Capitale verte de l'Europe ", devenant la première ville de l'Est à décrocher ce titre. Enfin, " la cité des dragons " porte l'empreinte du plus grand architecte slovène, Jože Plecnik, qui a dessiné plusieurs édifices de la capitale et son célèbre Triple pont. En longeant la rivière Ljubljanica, vous serez captivé par l'atmosphère apaisante qui y règne. Loin d'être une ville ennuyeuse, la capitale slovène jouit de l'animation orchestrée par les 40 000 étudiants qu'elle accueille. Plusieurs festivals y sont organisés en particulier durant l'été, ses clubs ouverts jusqu'au petit matin et ses artistes qui ont investi et réinventé les lieux vous montreront une autre facette de la jeune Slovénie, celle d'un pays dynamique et tourné vers l'avenir.

 

Infos futées

 

Quand ? On peut visiter la Slovénie toute l'année. Préférez l'été pour emprunter les routes du vin ou visiter le littoral. Au printemps et en automne, le climat est idéal pour un tour du pays. À noter que même lorsqu'il neige, les autoroutes sont en parfait état.

 

S'y rendre. En avion, on rallie Ljubljana. Trieste et Venise en Italie et Zagreb en Croatie sont proches.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

OFFICE DE TOURISME DE SLOVÉNIE - Plus d'informations sur le site

RANDO SLOVÉNIE - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Trouvez une agence locale pour un voyage sur mesure - Trouvez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez