IRLANDE - guide touristique du Petit Futé

Fáilte go Éire !

A l'extrême ouest de l'Europe, la fière île d'Émeraude semble en perpétuelle lutte avec les éléments. Battue par les vents et la pluie, la terre d'Irlande, hiératique, émerge de l'eau, et décline une nature brute pétrie de sang et de passion. Malgré l'hostilité du climat et des éléments, l'Irlande reste une contrée unique qui attire chaque année un peu plus de visiteurs. A l'origine de ce succès, la chaleur du peuple irlandais.

Une île comme un concentré de paysages. Nature insolente et sauvage, rien ne semble avoir cédé sous la main de l'Homme. Ponctué de vertes prairies dévalant dans la mer, de landes hostiles, de forêts enchanteresses, de lacs fantomatiques, l'environnement insulaire est indiscutablement libre ; un qualificatif décrivant aussi parfaitement le peuple irlandais qui s'est employé durant des siècles à ériger sa liberté. L'histoire irlandaise, plus que partout ailleurs, est scellée dans la pierre. L'atmosphère, comme chargée de souvenirs, et les mirages du passé, comme sortant de la brume, rappellent une histoire douloureuse : les ghettos de Belfast, les docks de Dublin, l'enfer du Connemara... Ravagée par des famines successives au XIXe siècle, maintenue sous le joug anglais et scindée en deux en 1921, l'Irlande semble marquée du sceau de la douleur.

Alors que la verte Érin, sortie du chaos financier, s'impose comme un partenaire économique essentiel dans la zone euro, sa petite soeur du nord, après 30 ans de pourparlers et de cessez-le-feu avortés, marche désormais à pas assurés sur le chemin de la paix. Mais le Brexit génère des inquiétudes et le spectre du conflit refait surface...

Des ruisseaux de Guinness, des chants celtes ancestraux, des chevelures rousses, un match endiablé de hurling... les insulaires mettent tout en oeuvre pour faire découvrir et apprécier cette terre grandiose qu'ils chérissent tant. Dans leurs chansons et légendes, ils racontent l'histoire du pays avec tant de sentiments qu'ils contaminent en un temps record le promeneur attentif. L'esprit récalcitrant aura beau résister, il jettera les armes en poussant la porte d'un pub ! La quintessence de l'âme irlandaise s'impose d'elle-même. Chaleur et accueil sont les maîtres mots de cette île enivrante, aux confins de l'Europe.

Idées de séjour IRLANDE

Ces 15 dernières années, le nombre de visiteurs ayant doublé, le tourisme est devenu l'industrie principale d'Irlande. Pour le visiteur et son budget, l'un des atouts de ce pays réside dans sa petite taille : 275 km d'est en ouest et 486 km du nord au sud. Cela permet, en voiture ou en bus, de se déplacer assez facilement et rapidement, et de visiter les sites les plus importants. Chaque région est particulière. Au nord comme au sud, à l'est comme à l'ouest, les sites intéressants abondent.

Il faut prévoir une escale dans les régions de Cork et du Kerry, dans le Connemara et en Irlande du Nord. Tout est beau ici, seule la région du centre est relativement pauvre, comparée au reste du pays.

En une semaine, on peut explorer de nombreuses régions, à condition de faire des escales assez rapides. Si votre séjour doit être court, choisissez plutôt une partie bien définie du pays, quitte à y revenir une autre fois. Un séjour d'un mois est conseillé et suffisant pour connaître le pays d'une façon détaillée.

Séjour à DublinHaut de page

Dublin est une petite capitale ; 3 ou 4 jours suffisent pour visiter ses sites les plus célèbres. Pour une découverte plus poussée (musées...), il faut compter plus de temps. La banlieue étant également très intéressante et pittoresque, il faudrait consacrer un peu plus d'un week-end pour une visite du centre et de la banlieue proche (de 4 à 5 jours).

Séjour courtHaut de page

Jours 1 et 2 : nous conseillons de commencer par la visite de la capitale de la République d'Irlande, Dublin. Consacrez-y au moins 2 jours. A ne pas manquer : Trinity College et le Livre de Kells, St Patrick's Cathedral, la National Gallery, la brasserie Guinness, la prison historique de Kilmainham, le Dublin Writer's Museum, Phoenix Parc... En soirée, rendez-vous dans le quartier branché de Temple Bar et poussez la porte de quelques pubs historiques.

Jour 3 : il existe plusieurs sites historiques intéressants aux alentours de Dublin. Vous devriez visiter au moins un de ceux-ci : Newgrange (passage funéraire préhistorique) dans la Boyne Valley et le monastère de Glendalough dans les Wicklow Mountains.

Jour 4 : un passage par Kilkenny, au sud-est du pays, ravissante ville médiévale dont certains disent qu'elle est la plus jolie d'Irlande, est recommandé.

Jours 5 et 6 : pour découvrir l'Irlande verte et sauvage, il est conseillé de poursuivre sa route vers le sud-ouest avec la ville de Killarney aux portes de laquelle se trouve un splendide parc naturel (Killarney National Park) et l'entrée du Ring of Kerry, l'une des plus belles péninsules de la région.

Jours 7 et 8 : nous recommandons ensuite de partir vers l'ouest à la découverte de l'étrange paysage rocailleux et lunaire de la région du Burren avant d'achever son périple dans l'agréable et musicale ville de Galway.

Séjours longsHaut de page
Dublin et le Sud-EstHaut de page

Une visite de Dublin, la capitale de la République d'Irlande s'impose, ainsi que des sites historiques aux alentours : la nécropole préhistorique de Bru Na Boinne (Newgrange, Knowth) et l'abbaye de Mellifont dans la Boyne Valley, le monastère de Glendalough et Powerscourt Estate dans les Wicklow Mountains.

Un passage par Kilkenny, ravissante ville médiévale au sud-est du pays, dont certains disent qu'elle est la plus jolie d'Irlande. On ne manquera pas de faire un détour pour voir les belles ruines de l'abbaye cistercienne de Jerpoint Abbey.

En route vers le Sud-Ouest, nous conseillons un arrêt dans la ville de Cahir pour visiter son imposant château fort et dans la ville de Cashel pour admirer les fortifications médiévales du Rock of Cashel. On arpentera ensuite les rues de Cork, ville animée et chaleureuse.

Péninsules du Sud-OuestHaut de page

Les environs de Cork ne manquent pas de sites à découvrir : le château de Blarney, surtout célèbre pour sa Blarney Stone (pierre de Blarney), Cobh, ville emblématique qui a vu des millions d'émigrés partir vers l'Amérique, Kinsale, charmante petite ville portuaire réputée pour sa gastronomie, et Glengariff, considérée comme l'une des plus belles baies du pays avec sa végétation luxuriante et ses jardins.

Les magnifiques péninsules du Sud-Ouest, toutes différentes les unes des autres, sont à parcourir. Commençons par Mizen Head, sauvage et spectaculaire avec ses falaises vertigineuses, puis la péninsule de Beara où surgit parfois une végétation d'aspect tropical. Prochaine étape : la ville de Killarney aux portes de laquelle se trouve un splendide parc naturel (Killarney National Park) et l'entrée du Ring of Kerry, l'une des plus belles péninsules de la région.

L'Ouest et le ConnemaraHaut de page

La péninsule de Dingle, moins fréquentée que le Ring of Kerry, ne manque cependant pas d'attraits : sublimes paysages bien sûr, mais aussi une grande concentration de ruines celtiques.

Nous recommandons ensuite de partir vers l'Ouest à la découverte de l'étrange paysage rocailleux et lunaire de la région du Burren avant d'achever son périple dans l'agréable et musicale ville de Galway.

Direction le Connemara, spectaculaire paysage de lacs et de montagnes, particulièrement propice aux randonnées.

On pourra traverser les paysages merveilleux et intacts du comté de Mayo, sans oublier de visiter Céide Fields, monument néolithique préservé le plus large et le plus impressionnant d'Europe (5 000 ans).

Sligo et l'Irlande du NordHaut de page

Dans le Nord-Ouest, le comté de Sligo, région sauvage et isolée qui a tant inspiré le poète W.B. Yeats, réunit la plus grande concentration de monuments mégalithiques en Irlande (Creevikee Court Cairn, Carrowmore Megalithic Cemetery, Knocknarea, Carrowkeel Cemetery...).

Le comté de Donegal, caractérisé par la beauté de son littoral (suivre le Wild Atlantic Way) et ses paysages montagneux au centre, offre de belles possibilités de randonnée à pied ou à vélo.

Direction ensuite l'Irlande du Nord et sa capitale Belfast. Au nord de Belfast, la côte d'Antrim, de Larne à Ballycastle est l'une des plus belles routes d'Irlande. Vers l'intérieur, les gorges d'Antrim (Glens of Antrim) offrent à voir de charmantes vallées rafraîchies par des cascades cristallines. On ne manquera pas non plus de passer une journée à Derry, ville fortifiée dont l'histoire renseigne beaucoup sur celle de l'Irlande du Nord.

On ne manquera pas le site le plus touristique d'Irlande du Nord : Giant's Causeway (la Chaussée des Géants), une merveille géologique, une modification spectaculaire de la côte à la suite, il y a plusieurs millions d'années, d'une éruption de basalte aujourd'hui figée en 38 000 colonnes...

Wild Atlantic Way, la beauté sauvage

Le Wild Atlantic Way (WAW) s'étend sur 2 500 km le long de la côte ouest irlandaise, traversant plus d'une quinzaine de sites naturels. Parcours sensationnel mêlant falaises vertigineuses, villes animées, villages de pêcheurs, plages secrètes et baies spectaculaires, c'est LA route parfaite pour un road trip en Irlande ; de Donegal, tout au nord, jusqu'à Kinsale au sud. De la pointe fouettée par le vent de Malin Head, jusqu'au havre de paix du port de Kinsale, partez en expédition sur la plus longue route côtière balisée au monde !

Comment ? Pour explorer cette route mythique sur toute sa longueur, vous pourrez emprunter bus, vélo, camping car ou voiture.

Quand ? La meilleure période pour parcourir le WAW est en juillet/août ; pour éviter la foule, préférez juin ou septembre.

Séjours thématiquesHaut de page
L'Irlande préhistoriqueHaut de page

L'Irlande est habitée depuis bien longtemps. Les premiers habitants étaient probablement des Écossais qui arrivèrent vers 8000 av. J.-C. Il existe plus de 1 200 tombes mégalithiques (d'environ 3000 av. J.-C.) à travers le pays avec la plus grande concentration dans le Nord et l'Ouest. Le plus connu est le passage funéraire de Newgrange dans le comté de Meath (sur la côte est) avec sa pierre monolithique superbement gravée de motifs en spirales. Nous recommandons aussi d'explorer les alentours de la ville de Sligo (dans le Nord-Ouest) pour voir le cairn à cour de Creevikee, le site de Carrowmore qui est le plus grand cimetière de tombes mégalithiques en Irlande (plus de 60 tombes), le tumulus de Knocknarea et Carrowkeel Cemetery qui comprend 14 passages funéraires dont l'un (répertorié K) est de construction semblable à celui de Newgrange (une cavité au-dessus du couloir permet de laisser filtrer la lumière jusqu'à la chambre funéraire au solstice).

A l'ouest, le Burren abrite plus de 60 monuments funéraires datant de 3000 à 2000 av. J.-C., dont le plus célèbre est le dolmen de Poulnabrone. Il ne faut pas non plus manquer Céide Fields dans le comté de Mayo (dans l'ouest du pays). Il s'agit du monument néolithique préservé le plus large et le plus impressionnant d'Europe (une communauté de fermiers vivait là il y a 5 000 ans).

Ireland's Ancient East, une odyssée à travers 5 000 ans d’Histoire...

Après le succès du Wild Atlantic Way, l'office du tourisme d'Irlande, particulièrement dynamique, parie désormais sur son histoire et son patrimoine avec un nouveau circuit-découverte : l'Ireland's Ancient East (" Terres ancestrales d'Irlande "), lancé en 2016. L'objectif est de promouvoir l'autre façade maritime (la côte est) en prônant la découverte de ses sites néolithiques, de tombes plus vieilles que les pyramides d'Égypte, de vestiges du passé anglo-normand, d'anciens monastères, de forteresses médiévales...

Plus de détails : www.irelandsancienteast.com

Abbayes et monastèresHaut de page

L'Irlande est parsemée d'édifices religieux. Cet itinéraire en présente quelques-uns des plus importants dans un ordre chronologique.

Les premiers monastères furent bâtis (souvent en bois) avec l'arrivée du christianisme en Irlande au Ve siècle. Vint ensuite la construction des premiers édifices religieux en pierre tels que St Benan's Church (VIe siècle) sur Inishmore Island ou Gallarus Oratory (VIIIe siècle) sur la péninsule de Dingle. L'Église gagnant en puissance, les monastères devinrent des constructions plus importantes ainsi qu'en témoignent les ruines du monastère de Glendalough (Xe et XIIe siècles) au coeur des Wicklow Mountains ou encore la cathédrale de Clonmacnoise des Xe et XVe siècles (à 60 km de Galway). Ces sites monastiques abritent généralement des croix celtiques (deux des plus belles se trouvent ainsi à Monasterboice sur la côte est) et des Round Towers, des tours rondes élancées datant généralement des IXe et Xe siècles qui servaient de postes de surveillance contre les attaques des Vikings. L'influence européenne commença à se faire sentir vers les XIe et XIIe siècles. Nous conseillons la visite de la première abbaye cistercienne fondée à Mellifont (côte est) en 1142 avec l'aide de moines français venant du monastère cistercien de Clairvaux. Plusieurs autres abbayes cisterciennes, toutes construites sur le même modèle architectural, furent ensuite établies en Irlande. Ainsi, on ne manquera pas les ruines de l'abbaye cistercienne de Jerpoint, près de Kilkenny, qui abrite de beaux tombeaux sculptés et un cloître dont les piliers sont ornés de personnages et de motifs animaliers étonnants. La chapelle de Cormac (XIIe siècle) sur le Rock of Cashel (comté de Tipperary) est typique de l'architecture romane tandis que la cathédrale St Canice (XIIIe siècle) à Kilkenny est un bel exemple d'architecture gothique.

Pour voir le seul autel sculpté (XVe siècle) à avoir survécu dans une église irlandaise, il faut se rendre dans le nord-ouest du pays à l'abbaye de Sligo.

Iles de la côte irlandaiseHaut de page

L'Irlande, elle-même une île, possède le long de ses côtes plusieurs îles qui valent la peine de s'y arrêter. Pour les ornithologues en herbe ou confirmés, ou pour plonger dans l'Irlande mystique et mystérieuse, plusieurs directions sont possibles.

Les Saltee Islands, dans le Sud-Est, forment l'une des plus grandes réserves naturelles d'oiseaux en Europe (qui regroupe des centaines d'espèces différentes).

Cape Clear Island, dans le sud-ouest du comté de Cork, abrite de nombreux oiseaux marins et les falaises de Puffin Island sont peuplées par les oiseaux à l'époque de la nidification.

Bear et Dursey Islands, au sud-ouest, offrent de belles randonnées et des vues panoramiques sur la péninsule de Beara tandis qu'au large de Glengarriff, Garinish Island abrite un jardin à l'italienne créé au début du XXe siècle avec une profusion de plantes et de fleurs exotiques.

Les Skellig Islands se trouvent au large de Ballinskellig (Ring of Kerry) et la seconde de ces îles (Great Skellig ou Skellig Michael) abrite les ruines d'un monastère du VIe siècle dont les marches furent creusées dans les rochers.

Les Aran Islands (Inishmore, Inishman et Inisheer), dans la baie de Galway, offrent un paysage unique et de nombreux vestiges archéologiques (dont les vestiges d'une imposante forteresse maritime datant de 800 à 400 ans av. J.-C., construite sur un pic de 90 m). Dans l'ouest du pays, vous pourrez également vous rendre sur la plus grande île de la côte irlandaise, Achill Island, reliée à la péninsule de Curraun par un pont.

Rathlin Island, en Irlande du Nord, au large de la côte du comté d'Antrim : une île sauvage où vous pourrez voir une étonnante population d'oiseaux en tout genre.

L'Irlande à véloHaut de page

Le vélo est un magnifique moyen de découvrir l'Irlande (cependant, préférez le printemps et l'été !). Les routes sont plutôt tranquilles, les pistes cyclables nombreuses, et si vous êtes bien équipé, vous pourrez affronter pluies et vents. Vous pouvez emmener votre propre vélo ou bien en louer un sur place (nombreuses boutiques dans les grandes villes).

Il existe des opérateurs spécialisés dans l'organisation de circuits touristiques à vélo (avec hébergement et guide), comme Allibert (www.allibert-trekking.com).

Irlande du Nord - guide complet sur le cyclotourisme : www.cycleni.com

L'Irlande à chevalHaut de page

Tous les passionnés d'équitation rêvent de découvrir l'Irlande à cheval. Il est très facile d'organiser une randonnée équestre dans la patrie du cheval. En famille, la roulotte est un bon moyen d'aller à la rencontre des Irlandais, à un rythme très tranquille. La nature sauvage et les paysages sublimes offrent à tous les cavaliers en herbe ou confirmés la possibilité d'échapper aux hordes de touristes...

Pour tout renseignement : www.ehi.ie - www.horseridingireland.net - www.irishhorsedrawncaravans.com - Ces organismes regroupent les centres équestres et les loueurs de roulottes.

La pêcheHaut de page

La pêche en Irlande est un vrai paradis. Non seulement les paysages sont extraordinaires, mais en plus la qualité des eaux garantit la variété des espèces et de belles prises : brochet, saumon, truite, brème, gardon, anguille...

Pêche à la mouche, sportive, en lac, en rivière ou en mer, tout est possible. En Irlande, aucune licence n'est requise pour la truite, alors qu'en Irlande du Nord il vous en faudra une. Pour cela, il vous faut un permis de pêche que l'on trouve dans toutes les pêcheries et Fishing Trackle. Par exemple pour le saumon, compter 25 € pour 3 semaines.

Pour tout renseignement : www.fishinginireland.info

Voir plus d'idées de séjours

Les villes remarquables : Irlande

CONNEMARA
DUBLIN
KILLARNEY NATIONAL PARK

Les principales destinations IRLANDE

Galerie photo IRLANDE

Actualité et reportage - Irlande

Où partir pour le jour de l'an ? Le top des destinations du Petit Futé

Pour le réveillon du jour de l'an, vous rêvez d'ailleurs? Voici quelques idées de voyage pour rendre votre fin d'année 2017 inoubliable !   Nouvel an au soleil   Passer la Saint-Sylvestre sous les cocotiers c'est une belle façon de terminer l'année en beauté et de reprendre des couleurs par la même occasion !   Rio est une des villes...

Les 10 meilleures villes pour étudier en Europe

Le programme Erasmus fête ses 30ans cette année. Depuis 1987, il a permis à de nombreux étudiants de partir à l'étranger pendant un ou deux semestres dans le cadre de leur cursus. Plus qu'une expérience universitaire, c'est souvent l'occasion de se confronter à une nouvelle culture, de nouvelles méthodes d'enseignement tout en développant...

Les 10 plus belles bibliothèques du monde

Silence, réflexion et... admiration ! Dans les bibliothèques que nous avons sélectionnées, il sera bien difficile de se concentrer sur vos recherches puisque vous n'aurez qu'une seule envie : lever les yeux pour admirer leur architecture fantastique ! En hommage à ces temples du savoir qui résistent encore et toujours à l'envahisseur numérique,...

IRLANDE, les adresses futées

Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses Irlande

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté