À quelques kilomètres près, le Botswana (le pays des Tswanas, du nom de son ethnie majoritaire) aurait pu abriter les spectaculaires chutes Victoria qui font la fierté du Zimbabwe et de la Zambie. Une péripétie cartographique qui n'empêche pas cette destination d'être l'une des plus prisées du continent africain, notamment pour une clientèle aisée à la recherche de prestations haut de gamme dans des environnements préservés et isolés. Le territoire botswanais est en effet couvert dans ses grandes largeurs par d'immenses espaces désertiques dont le désert du Kalahari est le premier représentant. Mais ce plat pays d'Afrique australe est beaucoup plus qu'un tapis de roche et de sable et recèle de nombreuses merveilles naturelles à découvrir avec son guide touristique du Botswana. Le choix est vaste : la région du delta de l'Okavango, véritable oasis dans le désert, les quatre parcs nationaux de savane et de prairie, dont le parc national de Chobe et le parc national Moremi, ou encore les nombreuses réserves comme celle, unique, de Central Kalahari. Des réserves d'autant plus riches que la chasse y est interdite depuis 2014. Partir en safari au Botswana, c'est la garantie d'observer de près et en petits groupes tous les animaux d'Afrique australe, une faune sauvage peuplée d'éléphants (la plus forte concentration du continent), de girafes, de lions, d'antilopes, de hyènes, d'éléphants, de zèbres, d'hippopotames, de rhinocéros, de léopards ou encore de crocodiles.

Les lieux incontournables du Botswana

Quand partir au Botswana ?

Le Botswana est situé en hémisphère sud et les saisons y sont donc inversées par rapport à l'Europe. Néanmoins, plutôt que de parler d'hiver ou d'été austral, il faut mieux évoquer la saison des pluies et la saison sèche pour mieux organiser son safari. La meilleure période pour partir au Botswana a lieu durant la saison sèche, de mai à octobre. Le soleil est toujours au rendez-vous et c'est le moment idéal pour observer la faune sauvage. De novembre à avril, durant la saison des pluies, les animaux sont plus éparpillés mais ils restent néanmoins visibles en safari.

Comment partir au Botswana ? Nos conseils & astuces

Le Bostwana n'est pas vraiment une destination pour routard à moins de venir avec son propre matériel de camping et le pays se visite avant tout en circuit accompagné dans des lodges haut de gamme qui satisferont les plus exigeants. Les safaris au Botswana sont souvent proposés sous forme de package avec la visite des chutes Victoria, toutes proches, et un périple en Namibie en plus.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Il n'y a presque pas de vols directs à destination de la capitale Gaborone et le plus simple est de faire escale en Afrique du sud. Prévoyez donc au minimum environ 14 heures pour arriver au Botswana. A noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée mais, surtout, du délai de réservation. Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets six mois avant le départ !

Le Botswana possède d'excellentes infrastructures routières permettant de rejoindre facilement par voiture ou par bus tous les grands centres touristiques du pays. Les réserves comme celle du Central Kalahari sont néanmoins uniquement accessibles par 4x4 ou en avion-taxi. La compagnie nationale Air Botswana permet aussi de relier facilement les grandes villes. D'autres petites compagnies aériennes organisent des transferts d'une ville à l'autre à des dates plus flexibles mais à des tarifs un peu plus élevés.

Les circuits touristiques au Botswana

Les grands pans salés du Botswana

Les cuvettes salées du centre du pays furent, il y a des millénaires, le lit d'un gigantesque lac. Aujourd'hui, ces vastes espaces absolument vides offrent aux visiteurs des paysages saisissants. On y...

Envie d'un voyage sur mesure ?

Nous vous mettons en relation
avec l'agence locale
spécialiste de votre destination !

Le Tuli Block dans le Corridor Est

Le Corridor n'est pas encore une région touristique du Botswana. Elle est pourtant intéressante d'un point de vue culturel et renferme deux joyaux naturels : le Khama Rhino Sanctuary (seule réserve de...

Photos du Botswana

Découvrir le Botswana

Les plus du Botswana

Une nature spectaculaire

Le Botswana est sans conteste une très grande destination de safari. La faune et la flore sauvage y sont reines et les spectacles de la vie sauvage ne trouvent comparaison que dans peu d'autres pays. L'immensité des territoires naturels, aux paysages très variés, permet au voyageur de s'immerger totalement et d'ouvrir grand ses sens. La très faible densité de population du pays (environ 3 hab./km²) et la politique de faible volume touristique garantissent une observation privilégiée de la faune sauvage. Ici, il arrive qu'on ne croise pas un seul autre véhicule de la journée dans les différentes réserves du pays. Le delta de l'Okavango, Moremi, Chobe, Makgadikgadi, Central Kalahari, Tuli Block sont des monuments de la nature africaine.

Une diversité surprenante de paysages

Malgré sa relative platitude, le Botswana est aussi un pays de contrastes et de surprises. Les collines de Tsodilo renferment parmi les plus belles peintures rupestres de la planète. Les cuvettes salées du centre du pays - Sowa, Makgadikgadi, Nxai et Ntwetwe -, offrent des paysages d'un vide vertigineux où le regard ne rencontre absolument rien à l'horizon. La région du Tuli Block présente un relief très accidenté avec ses chaotiques roches ocre et orangé. Les paysages doux du semi-désert du Kalahari invitent au repos, les plaines de la rivière Chobe plongent le voyageur dans les images classiques de l'Afrique sauvage à seulement quelques dizaines de kilomètres des chutes Victoria du fleuve Zambèze. Enfin, le delta de l'Okavango déroule ses paysages aussi grandioses que fragiles dans le labyrinthe des chenaux du fleuve mythique.

Une destination sûre et tout confort

Si l'Afrique fait parfois peur aux voyageurs, du fait de l'instabilité politique ou de l'extrême pauvreté qu'on y rencontre, le Botswana est aux antipodes de cette image du continent. Le pays est économiquement prospère et la mendicité quasiment absente. La démocratie est inscrite dans le mode de vie traditionnel des Botswanais qui peuvent être fiers de vivre dans le pays le plus pacifique et sûr qui soit. Voyager au Botswana est, par ailleurs, une expérience confortable, que l'on campe ou que l'on réside en structures hôtelières. L'art du camping y est poussé à sa perfection et les plus réticents s'y convertissent volontiers. Côté restauration, la culture culinaire n'étant pas très développée au Botswana, les repas sont principalement d'influence européenne et tout à fait savoureux. Il s'agit d'une destination idéale pour une première expérience africaine, un voyage à envisager en toute sérénité.

Une multitude d’activités

Cette faune, cette flore et ces paysages incroyables appellent et rappellent sans cesse les voyageurs qui désirent les approcher de toutes les façons possibles. Le Botswana permet cette multitude d'approches, en voiture (game drive, de jour comme de nuit), à pied, en avion, en hélicoptère, en bateau à moteur, en mokoro, à cheval, en vélo et même sous la protection d'un sympathique éléphant ! Tout est mis en oeuvre pour profiter le plus intensément de cette nature sauvage.

Un peuple fier et souriant

Les Botswanais, d'origines ethniques assez diverses mais désormais bien intégrées, forment un peuple uni et fier. Ceci explique que la mendicité soit absente, même dans les villages défavorisés. En outre, si les Batswana ne sont pas extravertis comme certains peuples d'Afrique de l'Ouest, le voyageur ouvert recevra chaleureuses salutations et sourires à chaque rencontre. Les enfants sont toujours accueillants et répondent volontiers aux signes de la main du voyageur qui passe.

À la rencontre des cultures

Si la faune et la flore sont les vedettes de cette destination, le voyageur curieux se fera le plaisir de découvrir les multiples facettes de la culture botswanaise. Il est ainsi désormais possible de visiter un village bayei dans l'Okavango ou basubiya dans le Chobe, de rencontrer un groupe San par l'intermédiaire d'un interprète polyglotte ou de découvrir les cultures tswana. La diversité des coutumes et des peuples est un atout de plus en plus exploité par l'industrie du tourisme.

Un artisanat pointu

Le Botswana ne présente pas une diversité artisanale considérable, mais ses spécificités y sont poussées au niveau d'excellence. Il en va ainsi de la vannerie que les femmes pratiquent dans tout le pays et particulièrement dans le Ngamiland. Les paniers, ronds ou plats, fermés ou ouverts, toujours finement décorés, constituent de superbes pièces de décoration. On notera aussi les arts san, largement mis en valeur dans la région de Ghanzi. Leurs colliers et bracelets en cuir et coquilles d'oeufs d'autruche sont de la plus haute élégance.

L’hospitalité et le professionnalisme touristique

Le professionnalisme du secteur touristique est remarquable au Botswana. Les tour-opérateurs offrent des services de qualité. Les hébergements sont aux standards occidentaux tout en gardant leur âme africaine et les différentes activités sont menées de sorte d'assurer la sécurité des voyageurs tout en leur permettant de profiter au maximum des expériences proposées. Sur la rivière Chobe, par exemple, on approche en bateau les éléphants à quelques mètres et les crocodiles à quelques centimètres ! Dans l'Okavango, on peut marcher en pleine brousse et approcher un troupeau de buffles en restant sous le vent. Les guides ont en effet à coeur d'emmener le voyageur aussi loin qu'il est raisonnable d'aller tout en faisant passer sa sécurité avant tout. Pour profiter pleinement du pays, préparer son voyage à l'avance est essentiel. La plupart des voyageurs organisent leur parcours avec un tour-opérateur qui se charge de répondre parfaitement aux exigences de ses clients. Ceci dit, de plus en plus de voyageurs désirent découvrir le pays par leurs propres moyens. Cette option nécessite beaucoup de préparatifs ; sachez qu'il est aussi possible d'être cependant accompagné par un tour-opérateur qui s'assurera de vous donner les outils et les itinéraires de votre voyage, et de rester en contact avec vous. Internet est bien développé dans le pays et la majorité des professionnels ont un e-mail et un site Internet. Consulter les experts longtemps à l'avance est la clé pour réussir son voyage.

L’aventure au choix

Si le touriste est en quête d'aventure, au Botswana il la trouvera tant dans la nature elle-même que dans la rencontre avec les peuples du Botswana. Le choix est grand : partir à pied dans la savane de l'Okavango tandis que les prédateurs rôdent, visiter en vélo la réserve du Tuli Block, effectuer un safari à cheval, remonter un petit chenal de l'Okavango en mokoro, explorer l'immensité des Pans salés ou des vallées fossiles du Kalahari, s'initier aux techniques de survie des San, ou encore faire connaissance avec les autres ethnies du pays : Bayei, Basubiya, Tswana.

Écotourisme, conservation et développement

Voyager au Botswana, c'est avant tout se faire plaisir, se plonger dans une nature sauvage absolument spectaculaire et s'enrichir de la rencontre de ses peuples. Ce faisant, le voyageur participe à la conservation de cette faune et flore par ailleurs menacée et contribue au bon développement des communautés villageoises. Un vaste programme visant à protéger la nature tout en dirigeant les bénéfices de l'écotourisme vers les communautés les plus défavorisées est à l'oeuvre au Botswana. Le voyageur, en visitant les réserves naturelles du pays, contribue ainsi au dynamisme de son troisième secteur économique et encourage toujours plus ses habitants à protéger et valoriser ce patrimoine naturel et culturel.

Petit lexique introductif

Motswana : habitant du Botswana.

Batswana : " batswana " est le pluriel de " motswana ".

San : peuple premier du Botswana, plus connu sous le nom de Bushmen. Traditionnellement des chasseurs-cueilleurs.

Dumela : salutation usuelle, à utiliser sans modération.

Mokoro : canoë traditionnel utilisé dans le delta de l'Okavango par les pêcheurs. Aujourd'hui utilisé par les voyageurs pour découvrir cette célèbre région.

Game-drive : excursion pour voir les animaux sauvages dans leur habitat naturel, qui peut durer quelques heures comme plusieurs jours, et se fait dans un véhicule tout-terrain. Le night-drive, sa variante, se déroule la nuit.

Game-walk : excursion à pied dans la brousse ; les rangers portent généralement une arme, en cas d'accident (ce qui est très rare).

Self-drive : une alternative intéressante pour les aventureux qui désirent être indépendants et parcourir le pays avec un 4x4 aménagé (tentes, nourriture, réserve d'eau et d'essence). Une bonne préparation est nécessaire ! La maîtrise de la conduite sur piste sableuse en 4x4 est en particulier indispensable.

Reportages & actualités du Botswana

Ailleurs sur le web
Avis