La Zambie est un pays d'Afrique australe, enclavé entre huit autres pays, dont la capitale est Lusaka. Ce n'est pas une destination de tourisme de masse en dépit d'une attraction majeure : les 108 m des chutes Victoria émanant du fleuve Zambèze partagé avec le voisin du Zimbabwe. Inscrites au patrimoine mondial de l'humanité, elles sont intégrées à deux parcs nationaux, le Mosi-oa-Tunya National Park en Zambie et le Victoria Falls National Park au Zimbabwe. Le grand classique consiste en une baignade dans le Zambèze, en haut des chutes Victoria dont la dénomination locale Mosi-oa-Tunya (fumée qui gronde) résume bien la situation ! En aval des chutes, vous pouvez traverser le pont qui enjambe le fleuve. Vu d'en bas comme vu d'en haut, le spectacle est tout aussi saisissant. L'autre attraction du pays c'est sa faune sauvage. Au sein de l'immense parc national de Kafue il est possible d'observer de rares antilopes, des gnous bleus, des lycaons... Quant à la réserve naturelle de South Luangwa, elle offre l'une des plus belles concentrations d'animaux sauvages d'Afrique, girafes, lions, zèbres, éléphants, que l'on découvre lors de mémorables safaris en 4x4 et même lors de safaris pédestres, la Zambie étant la destination phare de cette pratique. Survoler les chutes Victoria en hélicoptère, s'offrir un bivouac de luxe dans une réserve naturelle, traquer le gros gibier (dans le respect de la législation, bien entendu), restent des prestations touristiques de luxe. Ne pas perdre de vue que plus de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

Les lieux incontournables de Zambie

Quand partir en Zambie ?

Quand partir pour la Zambie ? La saison sèche entre mai et novembre est la plus agréable pour séjourner en Zambie. La saison des pluies se situe entre novembre et avril, la végétation est alors luxuriante, mais de nombreuses voies de communication sont alors impraticables. Les mois à éviter sont janvier et février qui sont les plus pluvieux. Les mois les plus agréables sont de début mai à fin août, mais dès le mois d'avril l'atmosphère est agréable. Pour les safaris, la meilleure période s'étend de début juin à fin octobre. Somme toute, on peut se rendre en Zambie une bonne partie de l'année !

Comment partir en Zambie ? Nos conseils & astuces

  • Voyages organisés
  • Partir seul(e)
  • Se déplacer

Les agences de voyages proposent des safaris en Zambie de luxe réservé aux bourses bien remplies avec l'assurance de pouvoir observer une faune sauvage dans toute sa splendeur. Presque tous les séjours proposés intègrent une escale aux chutes Victoria sans laquelle la découverte de la Zambie ne serait pas complète.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

C'est une solution originale et économique qui vous offre une vraie aventure africaine en liberté et en contact avec la population. Idéal pour un petit budget. Mais si vous voulez partir en safari il vous faudra tout de même faire appel à des guides professionnels locaux, ce qui reste quoiqu'il en soit onéreux.

Sachez qu'en Zambie on conduit à gauche et que les routes sont souvent en mauvais état. Plutôt que de conduire vous-même, louez un véhicule avec chauffeur. Vous pouvez aussi emprunter les transports en commun, bus ou train, mais ils ne sont guère confortables. Le plus efficace sera l'avion. Les lignes aériennes intérieures desservent les grandes villes. C'est le plus rapide pour relier Lusaka à Livingstone et les chutes Victoria.

Organiser son voyage en Zambie

Photos de Zambie

Découvrir la Zambie

Les plus de la Zambie

Une population authentique et chaleureuse

Quelques rudiments d'anglais suffisent pour établir des relations privilégiées avec les Zambiens, toujours ravis de rencontrer des touristes. C'est encore plus vrai en ce qui concerne les voyageurs francophones, rares dans le pays. Le pays compte un peu plus de 70 groupes ethniques répartis sur l'ensemble du territoire et cohabitant paisiblement. Les traditions demeurent vivaces et des cérémonies traditionnelles sont encore célébrées, ce qui ravira les amateurs de tourisme culturel. Le pays compte également de nombreuses et intéressantes initiatives de tourisme communautaire. Partout, sourires et salutations enjouées ponctueront votre voyage. De plus, les Zambiens respectent les étrangers, à qui ils sont toujours heureux de rendre service, en toute discrétion, bien entendu. Et bien que là, comme partout, les précautions d'usage en matière de sécurité restent de rigueur, vous pourrez sans crainte accorder votre confiance aux habitants de ce pays.

La vie sauvage

L'enclavement du pays, ses vastes zones humides et la variété de ses habitats naturels ont favorisé une impressionnante diversité végétale et animale. La grande faune des savanes africaines y est particulièrement bien représentée avec son cortège de grands prédateurs, ses pachydermes et ses nombreuses espèces d'ongulés, dont certaines sont endémiques. On recense en Zambie plus de 750 espèces d'oiseaux, dont l'emblématique bec-en-sabot, constituant un paradis pour les ornithologues. Le pays comporte de nombreuses et parfois très vastes aires protégées, qui font l'objet d'un soin particulier de l'Administration et de ses partenaires. Si le tourisme y est développé, ses infrastructures sont généralement intégrées, y compris aux chutes Victoria, endroit touristique par excellence, mais dont le chemin d'accès n'est pas encombré par les cabanes à souvenirs. De fait, la Zambie conserve un réel parfum d'aventure.

Le pays du Zambèze

Il est des noms qui font rêver. Le Zambèze, quatrième fleuve d'Afrique (après le Nil, le Congo et le Niger), en fait partie, sans doute grâce aux mythiques chutes Victoria, découvertes par Livingstone il y a plus de 150 ans et dont la beauté " fracassante " fascine toujours autant le voyageur. Ces chutes, la Zambie les partage avec le Zimbabwe, mais c'est bien en Zambie, près de la frontière avec l'Angola et la République du Congo, que le fleuve prend sa source. Avant de pénétrer au Mozambique et de se jeter dans l'océan Indien, le fleuve fait frontière entre la Zambie et le Zimbabwe. En aval des chutes, il se fraye un chemin dans les gorges de Batoka, puis s'élargit au niveau du lac Kariba. En aval du barrage qui forme ce dernier, il s'écoule entre les merveilleux parcs du Lower Zambezi et de Mana Pools. Une descente en canoë sur cette partie du fleuve sera un souvenir inoubliable.

Une multitude d'activités

Les safaris, bien sûr, avec de nombreuses opportunités, en 4x4 (game drive ou night drive), mais aussi à pied (le parc du South Luangwa est un modèle du genre, avec les meilleurs guides du continent) et en canoë (dans le Lower Zambezi). Des spécialisations photographiques sont possibles avec certains tour-opérateurs, tandis que d'autres sont spécialisés dans les safaris ornithologiques. De nombreuses autres activités sont proposées dans les environs de Livingstone, dont beaucoup à destination des amateurs de sensations fortes : rafting, saut à l'élastique (et sa variante, le gorge swing), river-boarding, descente en rappel, mais aussi vol en hélicoptère ou en U.L.M., balade à cheval ou à dos d'éléphant, pêche, croisière sur le Zambèze...

Reportages & actualités de Zambie

Avis