Située à 1 470 m d'altitude, la capitale du Zimbabwe rassemble toutes les caractéristiques d'une ville moderne : immeubles aux façades de verre, rues entières de boutiques, quartiers des affaires aux hommes en costume-cravate, larges avenues embouteillées aux heures de pointe, grands parcs verdoyants... Harare est dotée de toutes les infrastructures touristiques nécessaires : hébergements de toutes catégories (dont de très grands hôtels 5-étoiles), des restaurants, des pubs, des cinémas mais aussi des centres sportifs, des golfs, des hippodromes, des piscines, des musées et galeries d'art. Malgré son grand nombre de quartiers huppés et calmes, Harare n'est pas dénuée d'une certaine atmosphère et d'une petite touche de couleur locale. Les marchés une multitude de vendeurs de rue égayent la ville, dont les stands de fruits, de bonbons ou de babioles en tout genre qui assaillent les trottoirs et les carrefours. Cette spécificité et une foule nombreuse, rieuse et bruyante, donnent cette sensation de vie, de couleurs et de désordre, caractéristique des grandes métropoles africaines. Si Harare n'attire pas autant de touristes que les chutes Victoria, elle n'en constitue pas moins un lieu de séjour agréable, surtout pour les amateurs d'art et de sculpture, où faire quelques emplettes dans les très beaux magasins de souvenirs. Des excursions intéressantes dans sont aussi possibles dans les alentours.

Histoire. Le site actuellement occupé par Harare fut à l'origine (XIXe siècle) la capitale de plusieurs chefs tribaux successifs, dont celle du célèbre Mbare, nom actuellement donné à l'un des quartiers les plus populaires et les plus colorés de la ville. A la fin du XIXe siècle, des colons prirent le contrôle de l'endroit et en délogèrent les autochtones par les armes. En 1890 en effet, les pionniers de la British South Africa Company arrivèrent sur les lieux, sous la gouverne du major Frank Johnson et du colonel Edward Pennefather. Une fois les terres jugées suffisamment fertiles et la situation géographique idéale, ces derniers décidèrent d'y construire un fort qu'ils nommèrent Salisbury, en l'honneur du Premier ministre britannique de l'époque. Très vite, d'autres colons arrivèrent du sud, attirés par les concessions aurifères situées près du Zambèze. Des fermiers commencèrent à exploiter les terres aux alentours, obligeant ainsi les africains à aller s'installer en dehors de la colonie (de nos jours, Chitungwiza, la banlieue la plus densément peuplée, se trouve à l'écart du centre-ville). En 1923, soit une vingtaine d'années après que la voie de chemin de fer reliant Bulawayo à l'actuelle Harare eut été mise en place, Salisbury fut déclarée capitale de la colonie. Des industries commencèrent à s'y implanter et la ville prospéra pendant plusieurs décennies. Au cours de la guerre d'Indépendance, les affaires...

Les lieux incontournables du Zimbabwe

Photos du Zimbabwe

Découvrir le Zimbabwe

Les plus du Zimbabwe

Rhinocéros noir.
Rhinocéros noir.
Un paradis sauvage

Le pays compte plus de 100 sites classés : une dizaine de parcs nationaux, une vingtaine de parcs de loisirs, des sanctuaires, des forêts et des jardins botaniques où se mêlent plantes indigènes et exotiques. Ainsi, plus de la moitié du pays est verte. De quoi séduire les amoureux de la nature sauvage et protégée. Le Zimbabwe détient une faune et une flore uniques au monde, que l'on peut observer au cours de safaris nature. Il est facile de découvrir les Big Five : lions, léopards, éléphants, rhinocéros noirs et blancs, buffles. Auxquels s'ajoutent des centaines d'impalas, de cobs, de koudous, ou de zèbres qui se faufilent dans les forêts de mopanes (Colophospermum mopane), d'acacias sieberiana, de baobabs et d'arbustes fleuris aux senteurs enivrantes.

Cinq fois classé au patrimoine mondial de l'humanité

Le Zimbabwe est un des pays du continent les mieux classés sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité. Les superbes réalisations architecturales du Grand Zimbabwe et les ruines de Khami témoignent du génie des habitants de la région. Venir au Zimbabwe sans visiter ces ruines est d'ailleurs un sacrilège, le nom du pays provenant de ces vestiges médiévaux ! Au Zimbabwe, la nature n'est jamais loin. Parmi les perles de la destination, on citera le fascinant parc national de Mana Pools et la zone attenante de Sapi et Chewore, sans oublier les collines de Matopos. On passe d'un décor de savane, favorable à l'observation des animaux, à celui de roches de granite en déséquilibre, évoquant des formes étourdissantes. Quelle magie ! Enfin, l'étoile du Zimbabwe, les Chutes Victoria (Mosi-oa-Tunya), fait figure d'incontournable et justifie à elle seule un voyage dans ce pays !

Une diversité exceptionnelle de paysages

Des plaines de l'ouest aux montagnes de l'est, parcourues de fleuves et de rivières aussi célèbres que majestueux, citons simplement le Limpopo, la frontière naturelle avec l'Afrique du Sud, et le Zambèze qui sépare le pays de la Zambie voisine, au nord. Des paysages de savane, parfois sablonneux à l'approche du désert de Kalahari à l'ouest du pays, aux monts et montagnes de toute la partie centrale et orientale, avec la garantie de vues panoramiques à couper le souffle, dignes d'un petit village montagnard d'Europe. C'est également à l'est que la pluviométrie est la plus importante, créant une atmosphère très agréable, où la verdure est abondante et les cultures sont riches et variées.

Un grand choix d'activités

La destination est aussi bien indiquée pour des vacances cocooning que pour des vacances actives.

Les lodges de luxe permettent d'observer la faune sans même en sortir, dans la mesure où ils sont toujours orientés vers un point d'eau, lieu de rencontres des éléphants, des impalas ou des zèbres, tandis que les crocodiles et les hippopotames paressent au soleil. La majeure partie des logements touristiques du Zimbabwe offrent piscine et loisirs pour des séjours farniente.

Les safaris en voiture ne demandent guère d'effort harassant, et c'est en sirotant une boisson fraîche que l'on admire oiseaux, arbres et mammifères, du haut de son siège.

Les possibilités de vacances sportives sont aussi nombreuses : randonnée pédestre, canoë-kayac, rafting, randonnées équestres ou à dos d'éléphants... Le Zimbabwe est aussi le paradis des golfeurs et compte un nombre impressionnant de terrains de renommée internationale.

Un artisanat riche

Un peuple créateur ! L'artisanat au Zimbabwe est extrêmement varié : paniers en osiers, perles incrustées dans du bois, objets en cuir design, céramiques, batiks et tissus, sculptures en pierre ou en bois, oeuvres d'art, masques qui protègent contre le mauvais oeil, mobilier en bois massif, bijoux... quand le talent rencontre la tradition et des matières premières disponibles et variées, le résultat est prodigieux.

Reportages & actualités du Zimbabwe

Ailleurs sur le web
Avis