Le guide touristique ROUMANIE du Petit Futé

Bine aţi venit în România !

Bienvenue en Roumanie ! Oubliez les clichés qui ont cours en Occident ! Pays débordant de mystères, patrie du terrible Vlad l'Empaleur ou Dracula, contrée aux confins orientaux de l'Europe, la Roumanie offre une magnifique diversité de paysages, de sites et de reliefs, encore peu empruntés par le tourisme de masse. Un authentique pays où la nature a encore tout ses droits et où le tourisme rural a encore du sens. Coeur du pays, les magnifiques hauts plateaux de la Transylvanie sont sauvages et romantiques et offrent d'extraordinaires villes et villages d'influences saxonnes dominés par leurs impressionnantes forteresses, telles que Sighişoara, Sibiu ou Braşov. Arcboutée tout autour de la Transylvanie, la magnifique chaîne des Carpates offre des paysages féeriques de montagnes abruptes et inapprivoisées. Il n'est pas rare d'y croiser des ours ou des loups, tandis que l'hiver ses pistes de ski raviront les plus sportifs. Royaume bien gardé des traditions ancestrales roumaines, les régions du Maramureş et de Bucovine s'accrochent au folklore encore profondément ancré dans la vie quotidienne de ses habitants : costumes, coutumes, portails en bois sculptés et magnifiques monastères peints. À l'est, la côte de la mer Noire compte de nombreuses stations balnéaires, d'adorables villages de pêcheurs, ainsi que le delta du Danube, une réserve naturelle foisonnante aux paysages comme nulle part ailleurs, entre terre et eau avec une incroyable biodiversité. Enfin, traînant une injuste réputation, Bucarest, la capitale, est une ville frénétique et animée, où se côtoient le contemporain et l'ancien, entre modernité et tradition, avec de nombreux lieux branchés qui ouvrent à toute vitesse. Une ville finalement à l'image de tout le pays, résolument porté vers le futur et toujours fier de ses racines. Ajoutez à cela une hospitalité à toute épreuve, une mosaïque ethnique et culturelle et des traditions populaires encore vivaces et vous obtiendrez la recette d'un pays à découvrir impérativement. Alors, bon voyage en Roumanie !

L'équipe de rédaction

Galerie photo ROUMANIE

Idées de séjour ROUMANIE

La Roumanie dispose d'innombrables richesses. Afin de découvrir en profondeur la beauté de son patrimoine, de ses paysages, l'accueil de ses habitants, il est préférable d'adapter son parcours par rapport au temps dont on dispose.

Pour un séjour d'une semaine, appréciez pleinement les charmes d'une région. Si vous disposez de deux semaines, cela vous laissera la possibilité de découvrir trois à quatre régions parmi les plus remarquables. Un séjour de trois semaines est la durée idéale pour prendre son temps et se permettre des détours.

Si vous êtes dépendant des transports en commun, séjournez quelques jours dans un même lieu et rayonnez dans les alentours en appréciant les excursions et balades qui s'offrent à vous.

Si vous louez un véhicule, au départ de Bucarest, empruntez les routes à travers les Carpates pour découvrir des sites d'exception hors des sentiers battus.

Séjour courtHaut de page

Jour 1. À votre arrivée à Bucarest, accordez-vous une journée pour visiter les principaux monuments de la capitale. Prenez le temps de découvrir l'ambiance d'une ville qui se veut surprenante et imprévisible. Parcourez la Calea Victorei pour y apercevoir le charme du palais Cantacuzino et des demeures historiques aux styles et influences variés.

Le long de cette " rue de la Victoire ", arrêtez-vous un instant autour de la Piaţa Revoluţiei pour y voir le musée national d'Art et l'Athénée roumain. Flânez ensuite le long du quartier Lipscani où il est agréable de se promener pour y découvrir l'église Stavropoleos et l'auberge Hanul lui Manuc, le seul caravansérail encore visible à Bucarest. Pour connaître la diversité de l'habitat rural du pays, dirigez-vous vers le musée du Paysan roumain qui en est une magnifique illustration. Ne manquez pas non plus l'impressionnant et controversé palais du Parlement, le deuxième plus vaste monument du monde après le Pentagone à Washington.

Jour 2. En route vers les Carpates et la vallée de la Prahova jusqu'à la prestigieuse station de Sinaia. Balade dans les environs de la ville, du parc central jusqu'au château de Peleş, un des lieux emblématiques du pays. Excursions possibles dans les monts Bucegi, paradis des randonneurs.

Jour 3. Découverte de Braşov, son centre historique, ses rues colorées, en passant par ses nombreuses églises qui jalonnent le parcours. Repas sur la Piaţa Sfatului ou dans son quartier médiéval pour y apprécier l'élégance de ses cours intérieures et ses balcons fleuris. Vue panoramique de la vieille ville en haut du mont Tâmpa ou excursion pour les villages de Prejmer ou Hărman, joyaux de l'architecture transylvaine.

Jour 4. Au coeur de la Transylvanie, le long d'une route particulièrement agréable, choisissez de vous arrêter dans les villages aux forteresses et églises fortifiées jusqu'à la cité médiévale de Sighişoara. Au travers des rues sinueuses de la ville, découvrez l'atmosphère et le décor d'un site d'exception.

Jour 5. Pour cette journée, faites escale à Sibiu, une des plus belles villes du pays. Foisonnante d'activités et classée Capitale culturelle européenne en 2007, cette ville comblera les amateurs d'art et d'histoire. Au centre de la cité, notez le caractère presque intime de la Piaţa Mică et de la Piaţa Mare qui recèlent un ensemble de bâtiments colorés dignes d'intérêt tels que le palais Brukenthal ou la Casa Artelor.

Jour 6. Au sud et à l'ouest de Sibiu, découvrez les superbes villages de bergers de Mărginimea Sibiului. Lieu privilégié pour le tourisme rural, c'est un véritable enchantement de découvrir ces villages colorés autour de paysages de piémont. Ne vous privez pas pour découvrir le quotidien de ses habitants.

Jour 7 : Retour vers Bucarest en passant par les nombreux monastères et stations thermales de la vallée de l'Olt.

Séjours longsHaut de page

Ces propositions sont prévues dans le cas où vous disposez d'un véhicule de location puisque vous devez vous rendre dans des lieux parfois difficiles d'accès. Pour un voyage en transports en commun, faites le choix de prévoir quelques jours de plus pour réaliser ces itinéraires ou privilégiez la découverte de certains sites plutôt que d'autres selon vos centres d'intérêt.

Séjour de 2 semainesHaut de page

Jour 1. Prenez une journée pour visiter Bucarest. Commencez par la Piaţa Unirii qui vous donne un excellent point de vue sur le palais du Parlement, à visiter absolument. Continuez dans le centre historique avec la Cour princière, le caravansérail Hanul lui Manuc et la rue piétonne Lipscani. Longez la Calea Victoriei pour atteindre l'Athénée roumain, l'un des plus beaux édifices de la ville. Enfin, flânez au parc Cişmigiu ou découvrez le musée du Paysan roumain.

Jour 2. Route en direction de Sibiu. Faites un détour par le magnifique monastère de Curtea de Argeş. La légende qui l'entoure est tout simplement passionnante.

Jour 3. Visite de Sibiu, une ville riche d'histoire et de culture. Parcourez son centre historique médiéval, ses rues pavées et ses places pleines de charme.

Jour 4. Excursion dans la région de Turda pour ses paysages vallonnés, ses mines de sel ou ses grottes. Trajet vers le Maramureş.

Jours 5 et 6. Quelques jours au vert dans la région très bucolique du Maramureş. Profitez-en pour découvrir les villages pittoresques où les traditions et le folklore sont encore très présents. Possibilité de logement chez l'habitant, dans un cadre rural exceptionnel.

Jour 7. Route à travers les monts Rodna et passage du col de Prislop en direction de la Bucovine.

Jours 8 et 9. Appréciez les monastères peints de Bucovine qui sont des chefs-d'oeuvre classés au patrimoine de l'Unesco. Faites votre choix entre le monastère de Dragormina, de Suceviţa ou encore celui de Voroneţ, la " chapelle Sixtine de l'Orient ". Entre Piatra Neamţ et Gheorgheni, empruntez l'une des plus belles routes de Roumanie et traversez les gorges de Bicaz.

Jour 10. Pour cette journée, plongez en plein pays sicule, bastion de la minorité hongroise. Arrêtez-vous dans les nombreux villages charmants que vous croiserez. Visite de la jolie ville de Târgu Mureş.

Jour 11. Descendez vers la cité médiévale de Sighişoara. Profitez de ce joyau transylvain à l'atmosphère si particulière. Égarez-vous dans le dédale de rues sinueuses, parcourez la citadelle de tour en tour et, enfin, admirez la splendide vue qui vous est offerte du haut de la colline.

Jour 12. En plein coeur de la Transylvanie, découverte des nombreux villages saxons fortifiés. Certains sont des trésors de beauté et de quiétude. À Şoarş, possibilité de loger chez l'habitant et de jouir de l'hospitalité locale.

Jour 13. Excursions dans les Carpates, au travers des monts Făgăraş, qui comptent parmi les plus hauts du pays. Cette région est le point de départ de nombreuses randonnées vers des cascades et lacs d'altitude (comme celui de Bâlea). Profitez de ces lieux pour déguster des épis de maïs grillés sur le bord des routes.

Jour 14. Retour vers Braşov et sa magnifique place principale colorée. Sillonez les vieilles rues du centre-ville médiéval. Visitez ses églises avant d'emprunter la télécabine qui vous mène au sommet de la colline Tâmpa. La vue panoramique y est saisissante.

Jour 15. Retour vers Bucarest.

Séjour de 3 semainesHaut de page

Jour 1. Arrivée à Bucarest, visite des principaux monuments de la capitale. Découverte possible du musée national d'Art, de l'Athénée roumain, de la Calea Victoriei (rue de la Victoire), de l'église Stavropoleos. Repas dans la rue piétonne de Lipscani.

Après-midi, visite du palais du Parlement ou du musée du Paysan roumain.

Jour 2. Dans le piémont des Carpates, direction Buzău pour une découverte de la ville et de ses environs, notamment les volcans de boue. Visite de villages pittoresques de vignerons et nuit en pension ou chez l'habitant.

Jours 3 et 4. Route vers Tulcea via Brăila, ville-porte du delta du Danube, un surprenant univers entre terre et eau. Départ en bateau pour un des nombreux villages de pêcheurs. Balade en barque pour une découverte ornithologique.

Jours 5 et 6. Trajet en direction de la région de Moldavie pour Piatra Neamţ. Découverte des gorges de Bicaz et du lac Rouge. Randonnées dans les alentours du parc national de Ceahlău.

Jour 7. Visite de la ville de Iaşi. Appréciez son atmosphère unique autour de la Piaţa Unirii et de son centre-ville. Dans les alentours, le long de la route qui mène aux monastères peints de Bucovine, découvrez les vignobles de Cotnari ou de Bucium.

Jour 8. Route pour les monastères peints et classés de Bucovine autour de Suceava (Voroneţ, Humor, Putna ou Dragomirna). Possibilité de nuitées à proximité de ces remarquables sites.

Jour 9. Route vers le Maramureş, en s'arrêtant dans la ville thermale de Vatra Dornei. Passage du col de Prislop et de ses paysages de montagne.

Jours 10 et 11. Séjour à la campagne dans l'une des vallées préservées de la région du Maramureş, haut lieu des traditions du bois et de l'artisanat. Découverte de l'hospitalité locale, de son architecture et de sa gastronomie.

Jour 12. Excursion dans le Maramureş pour prendre le train forestier du Vaser ou visiter le cimetière joyeux de Săpânţa.

Jour 13. Route pour Dej, ville-porte de la Transylvanie. Excursions dans les villages alentour avant d'aller à Târgu Mureş.

Jour 14. Découverte du centre-ville coloré de Târgu Mureş, ville historique de Transylvanie centrale où se côtoient les populations roumaine et hongroise.

Jour 15. Choisissez de vous arrêter dans les nombreux villages de caractère qui jalonneront votre parcours jusqu'à la cité médiévale de Sighişoara. Au travers des rues sinueuses de la ville, découvrez l'atmosphère et le décor de ce site d'exception.

Jour 16. Sillonnez la route qui mène jusqu'à Alba Iulia et visitez ses cathédrales ou sa citadelle isolée par ses enceintes de style Vauban.

Jour 17. Excursion dans les monts Apuseni pour voir les villages et maisons au toit de chaume qui symbolisent cette région.

Jour 18. Pour cette journée, faites le détour en direction de la région de Deva et de Hunedoara, là où se trouvent les vestiges des forteresses daces et l'impressionnant château de Mathias Corvin.

Jour 19. Prenez la route vers Sibiu, une des plus belles villes de Roumanie. Foisonnante d'activités et splendeur du patrimoine transylvain, elle a été à juste titre reconnue et classée Capitale culturelle européenne en 2007.

Jour 20. Visitez Braşov, son centre historique, ses rues colorées en passant par ses nombreuses églises qui jalonnent le parcours. Repas sur la Piaţa Sfatului. Vue panoramique de la ville en haut du mont Tâmpa ou excursion pour la citadelle de Prejmer.

Jour 21. Retour vers Bucarest par la vallée de la Prahova en passant par la prestigieuse station de Sinaia pour visiter le château de Peleş.

Séjours thématiquesHaut de page
Randonnée et spéléologieHaut de page

Les amoureux des grands espaces trouveront leur bonheur dans les montagnes de Roumanie. Les différents massifs qui composent les Carpates offrent d'innombrables possibilités de randonnées en été. Excursions d'une heure ou traversées de six jours, tout y est possible. Les chemins sont bien tracés, les refuges sont nombreux et fréquentés par de nombreux marcheurs roumains.

Les paysages sont très variés : formations karstiques du plateau Padiş dans les monts Apuseni, forêts et plateaux des monts Bucegi, etc.

Quant aux spéléologues, ils seront ravis d'apprendre que 12 000 cavités ont (pour l'instant) été répertoriées dans le pays, dont 50 peuvent être visitées. Réparties sur tout le territoire, elles sont nichées parfois à des altitudes de plus de 2 000 mètres. D'autres cachent des glaciers et des lacs souterrains. Ces grottes sont particulièrement nombreuses dans les monts Apuseni (partie Bihor). Les plus connues sont la grotte des Ours et la grotte du Vent dans la Crişana, la grotte de Scărişoara, dans le département d'Alba, où l'on peut voir le plus grand glacier du pays, ou encore la grotte des Femmes en Olténie.

Observation de la natureHaut de page

Le delta du Danube attire naturellement les amoureux des paysages sauvages et préservés. La réserve de la biosphère du delta du Danube, qui couvre 580 000 hectares, est depuis longtemps le lieu de rencontre des ornithologues du monde entier. On peut admirer des pélicans, des cormorans, des cygnes, des flamants, des oies et des canes sauvages. Plus de 300 espèces d'oiseaux y ont été recensées et beaucoup d'entre elles sont protégées par la loi.

La flore est un autre atout du delta, sans parler de la beauté de ses forêts inondées au printemps et de ses plages intactes. Le delta est également le paradis des pêcheurs avec ses 125 espèces de poissons... Bref, c'est un lieu unique et incontournable, inscrit depuis 1991 au patrimoine naturel mondial de l'Unesco.

Dans les Carpates, de nombreux parcs naturels ont été aménagés. Le plus important est celui de Retezat avec une superficie de 20 000 hectares. Ici, le mammifère caractéristique est la chèvre noire. On trouvera d'autres réserves naturelles dans les monts Bucegi, dans le mont Ceahlău, aux gorges de Bicaz.

L'éco-tourisme est une forme de tourisme qui se pratique surtout dans des aires naturelles protégées et dans leur voisinage - 20 % du territoire est considéré comme aire protégée et l'on trouve 30 % de la population de grands carnivores d'Europe. De plus, les zones rurales conservent le paysage traditionnel et le charme d'antan disparu déjà dans d'autres endroits d'Europe. On a le choix entre des activités plus culturelles ou plus sportives : observation d'oiseaux dans le delta du Danube, parcours pour identifier des traces de pas de loups, ours et lynx dans les Carpates, participation au rythme ancestral d'un village traditionnel un jour de fête ou de travail. Autres activités possibles : randos, VTT, spéléo, équitation, rafting, tours photo ou gastronomiques.

Pour trouver de bonnes adresses d'éco-tourisme partout dans le pays : www.eco-romania.ro

Autres sportsHaut de page

Bien d'autres activités de montagne peuvent être pratiquées : le VTT, les randonnées à cheval, l'escalade et, depuis quelques années, les sports d'aventure aussi. Parapente, rafting, canyoning, off-road, moto-cross, les agences spécialisées proposent des circuits partout dans le pays et savent s'adapter aux préférences des clients.

Villages traditionnels et folkloreHaut de page

L'agrotourisme est une autre manière de découvrir la Roumanie en visitant ses villages ayant su garder une architecture et une ambiance traditionnelles. L'artisanat y est bien vivant : oeufs peints, poterie, tissus et tapis, costumes traditionnels, icônes. Vous trouverez de quoi faire de jolis cadeaux et des photos très colorées. Les fêtes religieuses et campagnardes vous offriront l'occasion d'assister à de véritables défilés de costumes et de goûter aux succulentes spécialités locales.

Et pour vous sentir complètement dépaysé l'espace de quelques jours, vous pouvez aussi loger dans une des nombreuses pensions à caractère rustique que vous trouverez par l'Antrec (www.antrec.ro) ou grâce à nos suggestions.

Monastères peints et églises en boisHaut de page

Les monastères aux fresques extérieures de Bucovine, bâtis entre le XIVe et le XVIe siècle, sont des chefs-d'oeuvre de l'art médiéval. L'architecture et les couleurs des peintures sont parfaitement intégrées dans l'ambiance du paysage environnant. Lors de votre périple, vous remarquerez avec intérêt que certains revêtent une couleur spécifique : bleu pour le monastère de Voroneţ, jaune pour Moldoviţa et vert pour Suceviţa. Renommés dans le monde entier, sept d'entre eux sont classés par l'Unesco.

Les églises en bois sont les joyaux du Maramureş, autre terre roumaine impregnée de traditions. Hautes et étroites, possédant toutes un clocher sur le côté droit, elles sont en parfaite harmonie avec les portails en bois sculpté qui font le charme de la région. Également inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco, elles sont un portait vivant de la virtuosité des artisans populaires. À visiter : les églises de Bârsana, Budeşti, Ieud Deal, Deseşti, Şişeşti, Poienile Izei et Târgu Lăpuş.

Plus au sud, en Olténie, le monastère de Horezu est tout aussi incontournable. Son église a gardé de superbes fresques, typiques du style brâncovan.

Légendes et forteresses médiévalesHaut de page

Afin de découvrir l'essence même du Moyen Âge en Roumanie, vous trouverez dans la région de Transylvanie d'innombrables châteaux, remparts et autres églises fortifiées. Parmi les lieux incontournables, vous devrez découvrir Sighişoara, Sibiu ou Braşov, des villes qui ont su conserver un coeur médiéval d'une grande authenticité. Dans ces terres saxonnes, n'omettez pas non plus de découvrir les bourgades de Biertan et Viscri qui se sont figées dans un lointain passé.

Notons qu'un festival médiéval a lieu à Sighişoara le dernier week-end de juillet. C'est un passage obligatoire si vous vous trouvez en Transylvanie à cette époque. Vous y verrez un défilé des participants vêtus de costumes médiévaux et des spectacles de musique et de danses médiévales soutenus par des troupes venues de Roumanie et d'Europe.

Les châteaux de Hunedoara, de Râşnov et de Bran. Dans un autre style, mais tout aussi emblématiques de cette époque, les châteaux de Hunedoara (à l'ouest de la Transylvanie), de Râşnov et de Bran (proche de Braşov) vous surprendront. Ce dernier surtout, a la vertu de pouvoir vous guérir des frayeurs inspirées par le vampire Dracula. Car le château de Bran, improprement appelé de Dracula, est une belle forteresse médiévale où... aucun vampire n'a jamais mis les pieds. Cependant, il attire 500 000 visiteurs par an et génère 1 million d'euros de recettes grâce à sa (fausse) réputation de " château de Dracula ".

Une Roumanie insoliteHaut de page

À redécouvrir : les eaux thermales et minérales aux vertus curatives. Le tourisme balnéaire était un des points forts de la Roumanie il y a une vingtaine d'années. Aujourd'hui, les stations sont peu à peu rénovées et modernisées, à l'exemple des stations d'Ocna Sibiului et de Băile Felix.

Très intéressantes sont aussi les salines, aménagées à Cacica (près de Suceava), à Ocna Dejului et à Praid (en Transylvanie), à Târgu Ocna (en Moldavie) et à Slănic (près de Ploieşti). À l'intérieur, les parois en sel créent des aérosols salins bénéfiques pour la santé.

La mine de sel de Turda, près de Cluj (en Transylvanie), a été rénovée récemment et on y propose des visites et des traitements. Un ascenseur en verre offre une vue panoramique de la mine et des barques sont à disposition pour des balades sur le lac souterrain.

Les vignobles sont une autre richesse des terres roumaines. Les plus connus sont ceux de Cotnari (en Moldavie), de Murfatlar (dans la Dobroudja), de Dealu Mare (en Munténie). Différentes agences proposent la route des vins, avec visites et dégustations. C'est aussi une occasion de découvrir la cuisine roumaine avec ses spécialités regionales.

Ailleurs sur le web

Liens utiles Roumanie

Toutes les bonnes adresses Roumanie

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté