TOGO - guide touristique du Petit Futé

Bienvenue au Togo !

Le Togo est une destination à taille humaine, où découvrir rime avec plaisir et diversité ! Car c'est à la fois l'Afrique côtière et l'Afrique des savanes, la mer et le Sahel, les forêts denses et les paysages clairsemés. Côté mer, son littoral est parmi les plus beaux et les mieux équipés de la sous-région, ses plages bordées de cocotiers rappellent des scènes dignes d'une île tropicale. Et les magnifiques routes de montagnes de l'Ouest comme de l'Est, avec les nombreux lacs de renom parsemés dans tout le pays, offrent des paysages réjouissants. Doté d'un patrimoine culturel et naturel remarquable, le Togo invite à la découverte. Il offre une diversité tant au niveau de ses populations que de ses pratiques religieuses ou de ses modes de vie traditionnels. Du culte vaudou, aux pratiques animistes, des Ewe et des Guin du Sud, aux Tem, aux Kabyé, aux Bétanmariba et aux Moba-Gurma du Nord, des chefferies, aux fêtes traditionnelles (Epe-Ekpe, Evala...). Ici les traditions s'harmonisent parfaitement avec la modernité, de génération en génération se perpétuent les rites et les mythes ancestraux. Cette richesse culturelle s'accompagne d'une grande offre naturelle : du lac Togo, à la verdoyante région de Kpalimé, des plaines montagneuses de l'Akposso, du Litimé et de l'Akebou aux monts Malfakassa, Kabyé et Défalé, des plaines savanisées aux falaises de Dapaong. Le Togo, c'est aussi l'hospitalité et la convivialité de sa population. Sillonner la destination, c'est contempler toutes les facettes de l'Afrique de l'Ouest, du Nord au Sud, dans un seul pays !


L'équipe de rédaction

REMERCIEMENTS. A tous ceux croisés sur le chemin de la découverte du Togo.

TOGO : les adresses futées

TOGO : Idées de séjour

Séjours courtsHaut de page
Un long week-end autour de LoméHaut de page

La capitale et la sous-région offrent la possibilité de passer un très bon week-end balnéaire, une extension à votre voyage d'affaire. On peut choisir de loger du côté de la mer (Agbodrafo et Aného sont idéaux), du lac (Togoville) ou de la ville (Lomé).

Les plages de Lomé et du littoral sont très animées le dimanche, pour un bain de soleil au rythme des musiques, des danses et jeux improvisés, sous les paillotes et cocotiers. Le reste du temps, on peut effectuer des balades tranquilles et partir découvrir les scènes de pêche traditionnelle, déguster des mets de poissons frais... la douceur atlantique au large du Togo.

La région du lac Togo est un autre lieu pour se détendre et faire des balades en pirogue, avec un volet culturel intéressant à travers les sites de Togoville (fétiches), d'Aného, entre le fleuve et la mer, respirant le charme d'une ancienne ville coloniale. Plus au nord, se trouvent les mangroves et la vallée du fleuve Mono assez riches en biodiversité.

Une semaine à 10 joursHaut de page

Bien que ce temps de circuit soit relativement court, il est possible de survoler l'ensemble du territoire et de visiter les sites majeurs du pays.

La région maritime (1 à 2 jours). Visite des villes et des sites d'Agbodrafo (la maison des esclaves et le puits des enchaînés), de Togoville (fétiches) et d'Aného (ville coloniale). La région présente également quelques sites naturels intéressants : la vallée du Mono et les mangroves.

La région des Plateaux (2 à 3 jours). Découverte de la faune et de la flore, randonnées pédestres autour de Kpalimé. La région est également riche en artisanat.

La région centrale (1 jour). Visite des chefferies tem et des très beaux marchés de la région. Ecotourisme dans la réserve de faune et de flore du parc national de Fazao-Malfakassa.

La région de la Kara (2 jours). La visite du paysage Koutammakou (Tamberma) et celle des monts Kabyé sont incontournables. De très beaux marchés également (Kétao, Niamtougou, Bandjéli...).

La région des Savanes (2 jours). Visite des sites historiques de la région (grottes et greniers de Nok, peintures rupestres) et découverte de la culture moba-gurma.

Séjour longHaut de page

Jour 1 : Arrivée à Lomé la capitale. Installation à l'hôtel.

Jour 2 : Tour de ville en taxi moto ou en voiture, visite du grand marché, avec ses étalages de produits frais, de tissus et de cosmétiques. Déjeuner dans un des bars restaurants de ce quartier toujours animé. Après midi, balade sur la belle plage de Lomé.

Jour 3 : Voyage dans l'intérieur du pays, en voiture ou en taxi-brousse, départ matinal, direction le nord. En passant par l'axe principal n° 1. Nuit à Sokodé.

Jour 4 : Visite de Sokodé, la deuxième ville la plus importante du Togo. C'est une ville agréable qui mérite que l'on s'y arrête un instant. Sur le plan culturel on ne manquera pas la visite des chefferies traditionnelles ainsi que des marchés de la région (Tchamba-Sokodé). Sur le plan de l'artisanat, la région est riche en tissages qui sont encore réalisés de manière artisanale. La région offre aussi de très beaux attraits naturels comme la réserve de faune et de flore de Fazao-Malfakassa. Continuation vers la région des Savanes, arrivée à Dapaong, la dernière grande ville du Nord-Ouest à la frontière du Burkina Faso. Nuit à Dapaong.

Jour 5 : Visite guidée du musée des Savanes de Dapaong. Visite des sites historiques de la région (grottes et greniers de Nok, peintures rupestres) et découverte de la culture moba-gurma. Nuit à Kara.

Jour 6 : Dans les environs de Kara, visite du paysage Tamberma classé au patrimoine mondial de l'Unesco, sans conteste le plus beau site du Togo avec ses takienta (maisons fortifiées) et ses populations encore profondément ancrées dans la tradition. Visite des monts Kabyé, situés à 15 km au nord de Kara : ces collines offrent des paysages magnifiques et traversent de nombreux villages traditionnels. Ce trajet fait partie des points culminants du voyage, les paysages sont d'une très grande beauté. Nuit à Kara.

Jour 7 : Continuation vers l'ouest, sur une mauvaise route, mais les paysages sont superbes. Pause à Bassar, mignonne petite ville près de la frontière du Ghana. Visite des hauts-fourneaux qui témoignent du travail ancestral du fer dans la région. Nuit sur place.

Jour 8 : Descente sur la charmante ville de Badou, via Atakpamé. Nuit.

Jour 9 : Départ matinal vers Kpalimé, en longeant le Gana, les paysages sont saisissants. Nuit à Kpalimé.

Jour 10 à 13 : Séjour dans la région de Kpalimé, sans doute la plus verte du Togo. La couverture végétale est dense et la végétation luxuriante. C'est l'endroit rêvé pour s'adonner à de longues promenades, se baigner dans les cascades ou pour simplement respirer les parfums de la nature. De très belles excursions sont possibles vers le mont Agou et le mont Kloto ou vers le plateau de Danyi.

Jour 14 : Prendre la route vers le sud. Nuit sur le littoral.

Jour 15 à 17 : Séjour farniente à Baguida, belle plage, bel hébergement. Avec la visite des incontournables du littoral : la ville d'Ahéno, de Togoville, le lac Togo.

Jour18 : Vol retour.

Séjours thématiquesHaut de page
Tourisme vertHaut de page

La région maritime. La vallée du Mono et la région d'Aného présentent une très belle biodiversité et quelques écosystèmes remarquables tels que les mangroves. On rencontre également la faune aquatique : des crocodiles et des hippopotames (dans la région de Tabligbo).

La région des Plateaux. Le cadre verdoyant de la région de Kpalimé offre de nombreuses possibilités de randonnées et de balades à la découverte de la faune et de la flore et du monde rural : champs de café, cacao, bananeraies, palmeraies, essences de bois précieux (ébène, iroko ou acajou) et plantes végétales, mais aussi des insectes et de très beaux papillons. Il existe également de superbes cascades naturelles. Les villages de la région sont essentiellement tournés vers l'agriculture et permettent de découvrir un monde essentiellement rural.

La région centrale. La réserve de faune et de flore de Fazao et les très belles falaises de Malfakassa. Possibilité de safaris.

La région de la Kara. Les monts Kabyé et Défalé, et de splendides paysages montagneux. La réserve de la Kéran.

La région des Savanes. Les plaines savanisées et les falaises de Dapong, la réserve de Mandouri, contiguë au Pendjari (parc W).

A la rencontre du vaudouHaut de page
Circuit à la carte avec TransafricaHaut de page

Circuit possible toute l'année avec une condition requise : commencer le circuit le vendredi.

Jour 1. Vendredi : le vaudou en milieu urbain (Lomé). Le vendredi est le jour de culte pour les adeptes du vaudou Goro. C'est ainsi qu'en ewe on nomme la noix de cola. Les cérémonies commencent le matin avec des démarches privées d'invocations, des libations et des sacrifices. Elles recommencent l'après-midi avec des danses déchaînées. Les danseurs qui tombent en transe reçoivent des habits et des maquillages qui qualifient la situation " autre " dans laquelle ils se retrouvent. On profitera de la pause entre les cultes du matin et de l'après-midi pour se rendre au marché des fétiches qui, en périphérie, reste une présence aussi discrète que réelle. Soir : le marché de Vogan, célèbre parce qu'il se tient la nuit. Les transactions commerciales se poursuivent tard la nuit, entourées par le silence de la forêt et le son de tam-tam de quelques couvents de vaudounsi.

Jour 2. Samedi : transes (milieu ouatchi). Le matin : cérémonie des initiés du Heviosso, de Sakpata et de Mami Water. Dans une typique cour africaine les adeptes, souvent plus d'une centaine, se réunissent et, après des louanges collectives et des sacrifices propitiatoires sur les autels des divinités, commencent les danses. Certains participants tombent dans un profond état de transe : yeux révulsés, grimaces, tension musculaire, insensibilité à la douleur ou au feu. Les participants choisis par les vaudous rentrent en " directe " communion avec les esprits. L'après-midi : rencontre des adeptes du vaudou Kokou. Il s'agit du vaudou de la Guerre. Les initiés l'invoquaient par le passé en temps de conflits, avant d'affronter l'ennemi. Malgré l'apaisement des tensions entre les différents villages, le culte reste bien ancré parce qu'efficace contre les mauvais esprits et, en général, les sorciers.

Jour 3. Dimanche : guérir grâces aux vaudous (milieu guen). Le vaudou est une approche globalisante, qui comprend esprit et matière. Partie essentielle de la pratique vaudou est la démarche thérapeutique. Rencontre d'une communauté du christianisme céleste, nouvelle religion née en milieu vaudou il y a environ soixante-dix ans, et qui prolonge la démarche thérapeutique dans la pratique chrétienne. Visite du temple d'un guérisseur traditionnel qui, avec la combinaison d'herboristerie traditionnelle et de pratiques vaudoues, soigne les malades qui viennent demander ses cures. Visite d'un bokono, oracle qui pratique la technique divinatoire appelée " Fa ", sorte d'horoscope.

Jour 4. Lundi : sanctuaires et masques (milieu guen et mina). Le sud du Togo a été un lieu de brassage de populations et de dieux. Le mot " vaudou " qualifie un ensemble de croyances qui se sont superposées au cours des siècles. Preuve en est par exemple le village de Glidji où, il y a trois siècles, se sont établis les Guen en provenance de la région d'Accra (Ghana). Avec eux, pendant l'exode, ils ont amené leurs fétiches, jalousement gardés et adorés dans les temples de Glidji.

Les masques Zangbeto : " zangbeto " signifie l'homme de la nuit. Les gens disent plus simplement : " fantôme ". Il remplit des fonctions de " gardien " de l'ordre établi, en fustigeant les responsables de petits délits et en repoussant les esprits malveillants.

Voir plus d'idées de séjours

Ville remarquable

NANO

TOGO : Galerie photo

Ailleurs sur le web
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses Togo