Les environs de Lomé sont intéressants. De Lomé jusqu'au Bénin, la route longe tout le littoral en traversant des cocoteraies et des villages typiques de pêcheurs. Au-delà du port, se trouvent la proche banlieue de Lomé et les villages du bord de mer de Baguida et d'Avepozo où plusieurs plages sont aménagées, fréquentées les week-ends. Quelques kilomètres plus loin, au niveau de Kpessi et d'Agbodrafo, on rencontre le lac Togo qui offre de nombreuses possibilités de détente et de loisirs : sports nautiques, balades en pirogue, visite de Togoville. Situées entre le lac et la mer, ces villes sont également au coeur de l'histoire de la traite négrière (côte des Esclaves) qui a sévi jusqu'au XIXe siècle. La région est également réputée pour l'animisme et le culte du vaudou. Les villes de Glidji, de Vogan et de Togoville font partie des principaux centres de la région et restent encore aujourd'hui profondément ancrées dans les traditions et dans l'histoire mystique du pays. Les fêtes traditionnelles d'Epe-Ekpe (fête du nouvel an du peuple Gê), de Dezan (diaspora de Togoville), le carnaval d'Agbodrafo (Ekpantchontchon) ou encore les fétiches de Togoville en sont des témoignages vivants. La région maritime s'étend jusqu'à la ville d'Aného, autrefois capitale coloniale, dont on appréciera le charme et les plages bordées de cocotiers. Il subsiste encore de nombreux bâtiments de l'époque. Non loin se trouvent des mangroves qui offrent une très belle biodiversité qui, malheureusement, est mise en péril. Plus au nord se trouve la région du fleuve Mono que l'on peut découvrir et descendre en pirogue. Vers Tabligbo on peut également apercevoir les hippopotames. On découvrira la verdoyante région Kpalimé et son très riche environnement naturel.

Relief. Le littoral dans la partie méridionale de la région est caractérisé par le système lagunaire et le cordon littoral. Le système lagunaire regroupe une série de plans d'eau dont l'essentiel est constitué par la lagune de Lomé, le lac Togo et le lac Zowla. Le cordon littoral est formé d'une série de dépressions de la côte basse et sableuse, où apparaissent par endroits des barres de beach-rock, un ensemble de dalles issues de la cimentation in situ des sables. Les dalles du beach-rock sont nées dans une morphologie de côte basse sableuse, avec des vagues animant une puissante dérive littorale, faisant transiter un important volume sableux. Elles affleurent en bande massive sur l'estran, habitat nourricier des oiseaux paléarctiques, de la faune prélittorale et d'algues marines. A la faveur de l'érosion marine, le beach-rock est exhumé, formant une barrière qui dissipe l'énergie des vagues et limite la vitesse de recul. Le beach-rock est utilisé comme protection naturelle d'une côte réflexive.

Hydrographie....

Les lieux incontournables du Togo

Photos du Togo

Découvrir le Togo

Les plus du Togo

Séchage de piments
Séchage de piments "oiseau" aux pieds du village de Togoville.
Une mosaïque de peuples, de cultures et de traditions

Le Togo est un pays de cultures et de traditions. Les ethnies qui le composent (une cinquantaine) ont leurs propres rites, leurs fêtes, leur mode de vie et d'organisation, leur façon d'appréhender le monde qui les entoure. La richesse du pays tient dans leur diversité et dans leur caractère encore relativement préservé et authentique. Un des moments privilégiés pour entrer au coeur de ces croyances et de ces traditions, ce sont les fêtes traditionnelles. Elles sont généralement l'occasion de remercier les dieux et les ancêtres et de se remémorer des origines. Si les rites initiatiques ont tendance à disparaître sous l'effet de la modernité, certaines populations continuent à les pratiquer de manière ancestrale.
La région maritime est l'occasion de découvrir les rites animistes et vaudou autour d'Aného et de Togoville. Ces pratiques sont très ancrées au niveau des communautés et rythment encore la vie des villages. La région est le cadre de très belles fêtes traditionnelles telle que celles d'Epe-Ekpe (à Glidji, nouvel an des Guin), de Dezan (diaspora de Togoville) ou d'Ekpan (carnaval d'Agbodrafo). Vers Tsévié et Notsé, au centre du coeur historique du peuple ewe, se déroulent également quelques très belles fêtes : Agbogbo-za à Notsé, Ayiza à Tsévié. La région des Plateaux-Ouest est essentiellement peuplée d'agriculteurs et de cultivateurs habitant les régions montagneuses de Kpalimé, de Badou et d'Atakpamé. Plus au nord, on rencontre les populations islamisées de la région de Sokodé (Tem) qui se sont organisées autour de chefferies traditionnelles. Au niveau de Kara, on rejoint le pays kabyé, les " paysans de la pierre " dont les traditions se manifestent encore aujourd'hui au travers des " luttes evala ". A l'ouest se trouvent les Bassar qui connaissaient le travail ancestral du fer. A 50 km au nord se trouvent les Bétanmariba et sans doute le site le plus prestigieux du pays : le paysage koutammakou (dit aussi pays tamberma) dont les populations et les habitations fortifiées (takienta) sont classées au Patrimoine mondial de l'Unesco. Enfin, dans la région de Dapaong, on rencontrera le peuple Moba-Gurma et son culte des ancêtres. Chacune de ces ethnies et de ces cultures témoigne de la très grande diversité culturelle du Togo.

Diversité naturelle

Tout au long de ses 650 km, le Togo présente les paysages les plus variés. Le littoral et la région maritime se caractérisent par des plages de sable fin bordées de cocotiers ou de palmeraies, entre Lomé et Aného. Dans leur majorité, les plages sont restées sauvages et très peu d'entre elles ont été aménagées. La mer est toutefois dangereuse. La région maritime présente également une très belle biodiversité en particulier dans la région du fleuve Mono et dans celle d'Aného (mangroves). La région des Plateaux-Ouest offre, quant à elle, un cadre verdoyant exceptionnel. La nature semble ici bénie des dieux. Cette région montagneuse possède une grande variété de bois précieux et de plantes tropicales (ébène, iroko, acajou, colatier, yucca). On rencontre également un grand nombre d'insectes. C'est la région par excellence de la culture du café et du cacao. Les cascades naturelles y sont nombreuses. Plus au nord, la région centrale abrite la réserve de faune et de flore de Fazao-Malfakassa. La région de Kara abonde quant à elle en paysages séduisants constitués de massifs volcaniques (monts Kabyé, falaises de Défalé) entrecoupés de vastes plaines. Enfin, tout au nord du pays s'étend la région des Savanes, au paysage plus aride et aux grandes plaines surplombées de falaises (falaises de Dapaong). Chaque région offre au visiteur des milieux naturels différents, riches en faune et en flore.

Accueil et hospitalité
Petit déjeuner à l'hôtel.
Petit déjeuner à l'hôtel.

Le sens de l'accueil et de l'hospitalité figure parmi les plus grandes qualités des Togolais. Le visiteur se sent forcément à l'aise dans un pays où l'étranger est reçu avec tous les honneurs et le respect qui lui sont dus. Les vendeurs au bord de la route vous appelleront Tantie ou Tonton, marque à la fois d'affection et de respect. Ici le voyageur devient très vite un membre de la famille, qui peut partager le quotidien en toute simplicité, le repas, voire le logement. Il est convié aux festivités ou aux cérémonies, telles que les funérailles et les " libérations ". Le visiteur sait qu'il est toujours le bienvenu au Togo, " le sourire de l'Afrique ".

L’Afrique en miniature

Le Togo est un pays rêvé pour découvrir et appréhender, en quelques jours ou semaines et en quelques kilomètres, toute la richesse et la diversité de l'Afrique. Le pays concentre sur un territoire restreint un nombre important de sites culturels et naturels.

Ailleurs sur le web
Avis