Bienvenue en Croatie ! Une des meilleures destinations de la Méditerranée ? Sans nul doute ! Imaginez plus de 1 700 km de côtes, 1 185 îles baignées dans une eau turquoise et transparente. Une eau chauffée par un large soleil et dans laquelle il est possible de se baigner presque six mois de l'année. Au détour d'un chemin, derrière une forêt de pins, se trouve une crique déserte. Un peu plus loin, à l'ombre du café du village, quelques anciens discutent de leur passé de marin séparé de leur terre, un verre de rakija à la main. Ici, le passage du temps n'a rien modifié. C'est la Croatie.

Dans ce décors idyllique vous découvrirez l'Istrie, la plus grande péninsule de Croatie est aussi sa région la plus variée. Elle s'étire sur 3 160 km². Il s'agit de la frontière entre l'Europe centrale et l'Adriatique. Grâce à sa situation géographique idéale, entre deux bras de mer, l'influence méditerranéenne de son climat est exceptionnelle. Les villes se sont développées aussi bien dans les terres que sur la côte. Elles sont pour la plupart très pittoresques et encore empreintes d'une culture traditionnelle. Alors profitez-en !

Mise en garde

Le monde du tourisme est en perpétuelle évolution. Malgré notre vigilance, des établissements, des coordonnées et des prix peuvent faire l'objet de changements qui ne relèvent pas de notre responsabilité. Nous faisons appel à la compréhension des lecteurs et nous nous excusons auprès d'eux pour les erreurs qu'ils pourraient constater dans les rubriques pratiques de ce guide.

Les lieux incontournables d'Istrie

Organiser son voyage en Istrie

Photos d'Istrie

Découvrir l'Istrie

Survol de la Croatie

Géographie
<p>La côte à la frontière du Montenegro.</p>

La côte à la frontière du Montenegro.

Le territoire de la République de Croatie est en forme de croissant et s'étend sur 56 594 km² auxquels s'ajoutent 31 067 km² d'eaux territoriales. Ses frontières (2 028 km) sont délimitées au nord par la Slovénie et la Hongrie, à l'est par la Serbie et au sud par la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro. Les paysages sont extrêmement variés pour une surface aussi limitée.

Au sud, le pays est bordé d'une côte continentale de 1 777 km qui s'ouvre sur la mer Adriatique. Celle-ci comporte 1 185 îles et îlots. Soixante-six d'entre eux sont habités, ce qui représente 4 058 km de littoral insulaire. La Croatie dispose au total de 5 835 km de littoral (à titre de comparaison, la longueur des côtes françaises, îles incluses, est de 5 533 km). Ces îlots sont en fait d'anciennes montagnes, partiellement englouties par la mer à la fin de la dernière glaciation. C'est ce qui explique leur forme allongée. Les plus grandes sont Krk, Cres, Brač, Hvar et Korčula.

Au nord, la plaine pannonienne de la Slavonie fournit la grande majorité des terres cultivées et abrite la majorité de la population. La terre, contenant de l'argile et du loess, est fertile. On y cultive principalement du maïs et du blé. Les deux parties du pays - centre-européenne et méditerranéenne - sont séparées par la barrière montagneuse et rurale des Alpes dinariques. La chaîne du Velebit culmine à 1 700 m. Ce sont des zones karstiques. Le karst est un relief particulier de roche calcaire érodée par l'eau. On y trouve toutes sortes de phénomènes géologiques étonnants : les dolines, affaissement circulaire au milieu des champs. Elles apparaissent en groupe, plusieurs dolines formant une ouvala. Les amateurs de lapiaz et de grottes seront aussi émerveillés, notamment dans le massif du Velebit.

Les six régions croates

A l'est de la capitale, Zagreb, se trouve la Slavonie, vaste plaine agricole limitée par les plaines de la Drave au nord, de la Save au sud et à l'est par le Danube. Sa capitale régionale est Osijek (114 000 hab.) et ses principales villes sont Slavonski Brod, Vinkovci, Vukovar, Ðakovo, Požega et Nova Gradiška. Plusieurs sous-régions s'y rattachent : la Baranja croate (au nord d'Osijek), la Posavina (vallée de la Save), la Podravina (vallée de la Drave) et le Podunavlje (vallée du Danube). La Croatie centrale est une région vallonnée ou de plaine qui abrite la capitale, Zagreb. Les régions du Zagorje (nord) près de Varaždin, du Međimurje (extrême nord, Outre-Drave), des monts de la Bilogora à l'est (Bjelovar), des plaines alluviales du Turopolje (sud-est), de la Banija - ou Banovina - (au sud de Sisak), et qui s'étend enfin vers l'ouest jusqu'à Karlovac (région du Kordun et monts du Žumberak). La Lika et le Gorski Kotar, plus au sud-ouest, rassemblent les principaux reliefs dinariques du pays. Ces régions sont délimitées par le triangle que forment les villes Karlovac, Rijeka et knin. Le Gorski Kotar, au nord, est plus montagneux tandis que la Lika est formée de hauts plateaux karstiques encaissés entre deux des principales chaînes montagneuses, le Velebit, à l'ouest, qui plonge dans la mer, et la Dinara, à l'est, qui forme la frontière avec la Bosnie-Herzégovine. L'Istrie, péninsule située à l'extrémité occidentale de la Croatie autour de la ville de Pula, le golfe de Kvarner, où se trouve Rijeka, premier port et troisième ville de Croatie, les îles de Krk et Cres, et le Hrvatsko Primorje (littéralement " Littoral croate "), l'ancienne Liburnie, sur le versant adriatique du Velebit, forment ensemble la quatrième grande région croate, " Istrie et Primorje " (Istrie et Liburnie). La Dalmatie, la région la plus au sud, s'étend de l'île de Pag et de la rivière Zrmanja (au sud du massif du Velebit et de l'ancienne Liburnie) à l'extrémité sud de la Croatie, en passant par Zadar, Šibenik, Split, Ploče et Dubrovnik, jusqu'à la presqu'île de Prevlaka, à l'entrée des Bouches de Kotor. Sa capitale régionale, Split (265 000 hab.), est la deuxième ville du pays par son importance. La Dalmatie est longée à l'est par la chaîne des Alpes dinariques, qui forment la frontière avec la Bosnie-Herzégovine, et limitée au sud par le Monténégro. Elle présente par ailleurs une côte très découpée et bordée par des centaines d'îles. Les principales étant, au nord, Pag, Dugi Otok, Kornati et, au sud, Brač, Hvar, Korčula, Vis et Mljet.

Climat

La Croatie peut être découpée en trois différentes zones climatiques.

La côte adriatique jouit d'un climat de type méditerranéen. Les températures sont douces, elles se situent entre 7 °C (en février) et 26 °C (en juillet et août), avec des pics dépassant allégrement les 30 °C, voire les 35 °C. Les étés sont très secs, il y fait plus chaud que sur la Côte d'Azur mais moins chaud qu'en Grèce. Les incendies y sont fréquents. La température de l'eau est très agréable de juin à octobre. Elle atteint régulièrement les 26 °C en été. Les précipitations extrêmes sont de 15 mm (juillet) et 135 mm (décembre). Le taux annuel moyen d'humidité relative est de 72 %.

Dans le centre et le nord du pays, on retrouve un climat semi-continental. Les températures varient en moyenne entre 2 °C (décembre) et 22 °C (juillet et août). La température annuelle moyenne est de l'ordre de 13 °C. Les hivers sont froids, les grosses chutes de neige sont fréquentes et les températures sont souvent négatives. Les étés sont chauds et les orages courants en fin de soirée. Les précipitations extrêmes sont de 30 mm (février) et 180 mm (juillet). Le taux annuel moyen d'humidité est de 68 %.

Dans les régions montagneuses, enfin, les températures présentent des moyennes de -5 °C (janvier) à 15 °C (août). La température annuelle moyenne est de l'ordre de 6 °C. On recense une vingtaine de pics montagneux de plus de 1 000 m d'altitude. Le pic montagneux le plus élevé en Croatie est le pic de Dinar, culminant à 1 830 m. Les précipitations extrêmes vont de 30 mm (juillet) à 270 mm (mars). Le taux annuel moyen d'humidité relative est de 75 %. Cette région possède le taux de densité démographique le plus bas.

Un autre facteur intervient à grande échelle dans le climat croate. Il s'agit des vents. Le plus violent s'appelle la bora, c'est un vent d'hiver. Il vient du nord-est, il est froid et souffle par violentes bourrasques qui peuvent atteindre 200 km/h. De l'autre côté, le jugo vient du Sud, plutôt chaud. Il est annonciateur d'orage. Enfin, le maestral souffle doucement et en continu en été pour rafraîchir l'air quand il fait trop chaud. Il est l'allié des véliplanchistes.

Environnement – écologie
Parcs nationaux et naturels

Les parties du patrimoine naturel les plus précieuses de Croatie sont préservées dans le cadre de 352 différentes zones protégées. Elles représentent 5 605 km², soit 9 % du territoire croate. Parmi les plus importantes, on trouve huit parcs nationaux (Plitvice, Krka, Kornati, Brijuni, Mljet, Velebit du Nord, Paklenica, Risnjak), onze parcs de la nature (Biokovo, Kopački rit, Papuk, Lonjsko Polje, Medvenica, Žumberak-Samoborsko gorje, Učka, Velebit, Telašćica, Vransko Jezero, Lastovsko otočje) et des réserves naturelles dans le Velebit.

Les parcs nationaux

La Croatie possède huit parcs nationaux qui se distinguent entre eux par la diversité de leur faune comme de leur flore.

Les lacs de Plitvice, instaurés parc national à partir du XIXe siècle, sont probablement les plus visités. Leur situation géographique entre Zagreb et la côte les rend particulièrement accessibles aux visiteurs. Ceux-ci sont en effet invités à déambuler autour de seize lacs reliés entre eux par d'impressionnantes cascades. Depuis la fin de la guerre, le parc a retrouvé son intérêt d'antan. Il fut autrefois le champ de bataille entre l'armée croate et les séparatistes serbes. Le réaménagement du parc a même permis aux ours bruns et aux loups gris de revenir.

Le parc national de Krka peut être comparable à un petit Plitvice. Ce sont également les lacs et les chutes d'eau qui en font tout son charme. Celui-ci a ouvert en 1985. La rivière passe derrière Šibenik, et se trouve de cette façon facilement accessible pour les visiteurs de la côte. Enfin, terrain de jeu préféré des amateurs de sports en eaux vives, les rivières de Zrmanja, Krka, Cetina et Neretva sont une superbe destination. Malheureusement, la construction d'une centrale électrique en amont réduit le débit d'eau à certains moments de l'année.

Sur la côte, les îles Brijuni sont bien connues pour être le lieu de vacances de l'ancien président Tito. A travers les forêts de pins et les ruines romaines se déplace un véritable zoo, des animaux offerts par différents chefs d'Etat à Tito.

Pour les vrais amateurs de randonnée en montagne, car difficilement accessible et avec un climat plus rude, le parc national de Risnjak, instauré en 1953, est situé dans les montagnes au nord de Rijeka. C'est celui qu'on nomme le parc des lynx. Ces animaux y vivaient en masse au siècle dernier. Leur réintroduction dans les pays voisins laisse espérer leur retour à Risnjak.

Le plus récent est Sjeverni Velebit (Velebit septentrional) qui comprend les plus hauts sommets du massif karstique.

Les îles Kornati, qui regroupent cent cinquante îles sur 300 km, sont depuis plusieurs dizaines d'années devenues un parc national. Beaucoup de ces îles sont inhabitées, mais il est cependant possible d'y louer une maison de pêcheur pour y passer l'été.

Protégé depuis 1949, Paklenica est aussi situé dans la chaîne du Velebit. Il est séparé en deux gorges : Velika Paklenica et Mala Paklenica. Chacune a été creusée par la rivière dans la gorge karstique. On peut y observer les vautours griffons et faucons pèlerins. Parklenica est particulièrement apprécié par les grimpeurs et les amateurs de visite de caves.

Enfin, le parc national de Mljet, ouvert depuis 1960, prend en compte environ un tiers de l'île. Son principal attrait se trouve dans ses lacs salés situés en plein milieu de l'île.

Les parcs naturels

On décompte aussi dix parcs naturels, qui se trouvent principalement dans les zones montagneuses du Velebit et dans les alentours de Zagreb. Tout à l'Est, à la frontière de la Slavonie et de la Serbie, se trouve Kopački Rit. Bien qu'instauré parc naturel depuis 1967, il a été particulièrement touché lors du conflit serbo-croate. De même, les zones maritimes font partie des zones naturelles protégées pour freiner la disparition d'espèces de plus en plus rares.

Faune et flore
<p>Grenade de la presqu'île de Pelješac.</p>

Grenade de la presqu'île de Pelješac.

Toutes deux très diversifiées du fait de la multiplicité des paysages et des conditions climatiques, elles sont particulièrement bien protégées, à l'image des forêts de Slavonie. Ces forêts sont peuplées par des martres, des chats sauvages, des chevreuils et des renards roux. On y trouve différentes espèces de chênes pédonculés et de charmes. Les régions les plus boisées de Croatie sont le Gorski Kotar, à l'Ouest, le parc national de Risjnak. Hêtres, sapins, épicéas et sycomores y poussent. Les animaux qui y vivent sont des cerfs, des ours bruns, des chats sauvages ainsi que des lynx. Ces derniers ont été réintroduits en Slovénie et viennent seulement de revenir en Croatie. Les plus patients pourront peut-être apercevoir des loups ou des sangliers. Dans les régions de montagne, la végétation varie en fonction de l'altitude. Dans les parties les plus basses, les forêts sont composées de chênes et de charmes, de noisetiers et de hêtres. C'est dans ces zones que l'on trouve un certain nombre d'espèces rares tels l'ours brun, dont environ quatre cents représentants vivent actuellement dans les forêts croates, et le loup gris, notamment présent dans le parc de Plitvice. Plus en altitude, ce sont les hêtres et les sapins qui dominent. Dans la partie la plus haute, les pins noirs et les genévriers résistent aux chutes de neige pendant l'hiver. Enfin, le littoral adriatique est représentatif de la flore méditerranéenne : c'est la garrigue qui domine. Une colonie permanente de vautour griffon, dont l'envergure peut atteindre 2,60 m, loge dans le parc national de Paklenica. Ici on observe aussi de nombreux rapaces : des faucons pèlerins, éperviers, busards et chouettes. Les régions marécageuses abritent de nombreuses espèces migratrices tels les hérons, les canards sauvages, les poules d'eau, les grues ainsi que deux espèces menacées : l'aigle doré et l'aigle aux pieds courts, qui se retrouvent au parc de Krka. On compte plus de 275 espèces d'oiseaux dans la réserve du Kopački Rit, dont des cormorans, des hérons cendrés, des cigognes, des aigrettes, des canards, des sternes, des pygargues, etc. Enfin, dans les parcs nationaux de Plitvice et Krka, se trouve une espèce rare et protégée de loutres de mer. Elles se nourrissent des poissons et des écrevisses vivant dans cette zone marécageuse.

12.95 €
2019-01-30
552 pages
Avis