La Tanzanie ce n'est pas seulement des safaris dans des paysages grandioses, c'est aussi, à une quarantaine de kilomètres au large de Dar Es Salaam, Zanzibar, un archipel serti de longues plages de sable blanc, bordé par un lagon d'eau turquoise et protégé par une spectaculaire barrière de corail où frétillent des milliers de poissons tropicaux... Unguja et Pemba, les deux îles paradisiaques de la région semi-autonome de Zanzibar, sont une ode au farniente et un éden à la croisée des routes commerciales de l'océan Indien qui ont brassé de multiples influences africaines, arabes et indiennes. Il n'est pas étonnant alors que Stone Town (ou Zanzibar Town), la capitale de l'archipel, ait été inscrite au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 2000. La ville est une invitation au voyage, son guide touristique de Zanzibar à portée de main, avec son dédale de rues, ses splendides portes sculptées et son marché haut en couleur dans le quartier de Darajani. Les amateurs de plongée sous-marine et de snorkeling n'oublieront pas d'explorer les récifs de l'île de Pemba tandis que les amateurs de nature partiront à la rencontre de l'incroyable singe Colobe dans le Parc national de Jozani.

Les lieux incontournables de ZANZIBAR

Quand partir à ZANZIBAR ?

La meilleure période pour visiter Zanzibar est la saison sèche, idéalement de mai à juin et de septembre à octobre pour éviter les fortes chaleurs. Il peut bien pleuvoir quelques gouttes en soirée, et le ciel offre parfois des paysages nuageux mais leur beauté ravirait alors le peintre qui sommeille en vous, même en voyage de noces. La petite saison des pluies, en novembre, est elle aussi agréable car les précipitations sont plutôt irrégulières même s'il arrive qu'il pleuve plusieurs jours d'affilée.

Comment partir à ZANZIBAR ? Nos conseils & astuces

  • Voyages organisés
  • Partir seul(e)
  • Se déplacer

Les tour-opérateurs mettent en avant de nombreuses idées de circuits pour vous permettre de découvrir Zanzibar. Safaris, plongées, farniente sur les îles, ou encore voyages de noces, les options sont multiples. Ils s'adaptent à votre budget, à la durée de votre séjour et organisent les circuits sur les meilleures périodes.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets six mois avant le départ ou, si vous avez plus de temps que d'argent, passez par le Moyen-Orient, il y a en toute saison des billets moins chers par ces itinéraires. Il est aussi possible de rallier l'archipel par ferry depuis le centre de Dar Es Salaam pour deux heures de traversée.

Les daladalas (minibus collectifs) permettent de couvrir pour des sommes dérisoires les principaux villages de l'île principale de Unguja même si les trajets sont entrecoupés de multiples arrêts et qu'il faut être patient. Si vous voulez éviter ces transports en commun souvent surchargés, certaines agences et les grands hôtels proposent de louer à plusieurs des minibus pour assurer directement les liaisons. Il est aussi possible de louer voitures et deux-roues et les routes sont en excellent état. La conduite se fait à gauche.

Organiser son voyage à ZANZIBAR

Photos de ZANZIBAR

Découvrir ZANZIBAR

Les plus de Zanzibar

<p>Plage de Zanzibar.</p>

Plage de Zanzibar.

Des plages paradisiaques

Même les cartes postales ne peuvent reproduire fidèlement ces paysages d'éden terrestre qu'offrent les plages de Zanzibar. Un lagon immense à l'eau cristalline turquoise qui fait le tour de l'île, du sable blanc et fin comme de la farine, le bleu profond de l'océan indien à l'horizon, derrière la barrière de corail qui se dévoile à marée basse. Des kilomètres de plage sauvage, ombragée par des cocotiers se balançant dans la brise. Bien souvent, l'azur d'une piscine vient compléter la palette des 50 nuances de bleu. Un rêve éveillé pour des visiteurs à la recherche de farniente au paradis. Ici vous êtes seul, la plage est à vous sur des kilomètres ! On croise les femmes et les enfants qui vont ramasser les crustacés à marée basse et les pêcheurs qui partent au large sur leur bateau traditionnel, et puis c'est tout.

Une histoire riche et une culture métissée

Stone Town, la ville historique de l'île, est à l'image de son histoire et de sa population : une tour de Babel d'habitants d'origine bantoue (Africains venus des Grands Lacs), perse, arabe et indienne. Aux invasions régionales par la terre (les Bantous) se sont ajoutées les invasions par l'océan Indien (grâce aux dhows, ces boutres traditionnels portés par la mousson) pour arriver d'Orient et du Moyen-Orient jusque sur les côtes africaines. La douloureuse histoire esclavagiste de l'île a emmené son lot d'Africains déportés de tout un continent. Ce métissage séculaire a laissé un héritage architectural riche et unique en Afrique de l'Est : la culture swahilie. On découvre, notamment à Zanzibar, des palais de sultans perses ou omanais (mal conservés malheureusement), des mosquées et des maisons de riches marchands arabes et indiens, aux portes imposantes finement sculptées dans le centre. Un témoignage de la richesse de l'île à son âge d'or au XIXe siècle. A l'intérieur des terres, le contraste est saisissant : au milieu des plantations tropicales de canne à sucre et bananiers, on découvre des villages de huttes en boue séchée et en toit de makuti (paille en swahili) typiques et une vie rurale conservatrice musulmane et africaine. La langue swahilie et la musique Taarab propre à Zanzibar sont aussi à la croisée des influences de l'Orient et de l'Afrique. Dépaysement garanti.

Du soleil toute l'année

Zanzibar est une destination de farniente appréciée des Européens car il y fait beau quasiment toute l'année, et le soleil y brille fort. La haute saison s'étend des grandes vacances estivales, de juin à septembre, lorsque le climat y est frais et sec, mais aussi de décembre à mars, lorsque les frimas poussent les plus aisés à s'exiler sous ce soleil, pour se réchauffer pendant les vacances d'hiver. De la plage à la piscine, de la piscine à la plage, la journée est rythmée par les marées. Souvent une petite pluie vient rafraîchir l'atmosphère, mais ne dure jamais. En août néanmoins, un vent violent et des températures plus fraîches peuvent sévir, et l'eau est assez trouble ce qui gâche la fête des plongeurs, surtout à Mafia plus exposée encore que Zanzibar. Evitez donc ce mois à la fois chargé et moins idéal que les autres.

Une nature préservée

Les plages sont relativement bien préservées et propres, les resorts se fondant souvent dans l'environnement, avec des toits en makuti et des constructions en matériaux naturels, nichés dans un jardin exubérant de végétation, sans bétonner ni dénaturer à outrance ces sites exceptionnels. Les fonds marins sont merveilleux, regorgeant de coraux et de poissons colorés, même si le récif corallien autour de Mnemba est assez abîmé par la surpopulation touristique. La barrière de corail d'un kilomètre de large est sublime. Deux écrins de verdure bien préservés sont remarquables : la forêt de Jozani sur l'île d'Unguja, qui abrite une zone de mangrove exceptionnelle et une espèce de singes endémiques à l'île, les étonnants Red Colobus. Sur Pemba, la forêt de Ngezi compte des essences primaires jamais exploitées par l'homme, ainsi que des colonies de flying-foxes, ces chauve-souris parmi les plus grandes du monde, mais aussi une faune et une flore endémiques à la région. Un véritable écosystème encore intact.

Reportages & actualités de ZANZIBAR

Avis