Traversé par les Pyrénées, le Pays basque est une terre de caractère qui s'étend du sud-ouest de la France jusqu'au nord de l'Espagne. Les activités ne manquent pas pour découvrir la culture unique de cette région : pelote basque, surf, férias ou rugby, le Pays basque est une terre de sportifs et de fêtards ! Les amateurs de grands espaces en prendront plein les yeux puisque ce territoire baigné par le golfe de Gascogne compte parmi les plus belles plages de France : de Saint-Jean-de-Luz à Biarritz en passant par Hendaye, soyez prêt à venir dompter les vagues de l'Atlantique ! Mais pour découvrir l'âme du Pays basque, il faut parcourir ses villages où réside encore une véritable authenticité. De Saint-Jean-Pied-de-Port à Espelette, voici nos dix coups de cœur parmi les plus beaux villages du Pays basque français. 

©

Sare, aux confins de l'Espagne

Comme une enclave française en Espagne, Sare repousse les frontières de l'Hexagone en formant le pays de Xareta. Non loin de l'Atlantique, au pied des Pyrénées basques, ce village offre une grande diversité de paysages. On emprunte le train de la Rhune, une locomotive à crémaillère, pour parcourir l'un des hauts sommets des Pyrénées. Le trajet est très agréable et offre un beau panorama à 905 m d'altitude sur les beautés naturelles de la région. Il ne faut pas non plus manquer les grottes de Sare où des visites interactives proposent de découvrir l'histoire de la vie préhistorique dans cette cavité. Sans aucun doute l'un des plus beaux villages du Pays basque.

©

Ainhoa, un authentique village bastide

À seulement 3 km de la frontière espagnole, Ainhoa a inspiré de nombreux artistes venus peindre les couleurs chaudes des façades de sa bastide. Il est vrai que ces maisons typiquement labourdines reconstruites aux XVIIe et XVIIIe siècles sont inspirantes ! Leurs façades à colombages sont une véritable carte postale du Pays basque. Des visites organisées permettent de découvrir leurs petits jardins où poussent, entre autres, des bananiers. Il faut aussi voir Notre-Dame-de-l'Assomption pour ses galeries typiques des églises labourdines. 
©

Itxassou, le long de la Nive

Au cœur du pays labourdin, Itxassou bénéficie d'un environnement naturel de choix puisqu'il est traversé par la rivière de la Nive et encadré par le mont de l'Artzamendi et le pic du Mondarrain. De cette nature généreuse, on notera aussi les nombreux cerisiers, matière première d'une savoureuse spécialité locale : la confiture de cerises. Au printemps, ces arbres en fleur sont une valeur ajoutée à Itxassou. Quant au pas de Roland, un passage étroit où le neveu de Charlemagne brilla par sa bravoure, c'est un site légendaire immanquable. 

©

Espelette, épicé et coloré

C'est bel et bien son piment qui a rendu célèbre ce village du Labourd. Aujourd'hui, Espelette profite de cette notoriété pour mettre en avant sa plante fétiche sur toutes les façades de ses maisons en rouge et blanc. Les cordelettes croulent sous les piments séchant à l'air libre et les commerçants proposent leurs productions pimentées aux visiteurs : confitures, fromages ou chocolat, gare à vos papilles à Espelette ! Tous les ans, le dernier week-end d'octobre, une fête du piment d'Espelette a lieu dans le village. Une manifestation festive à ne pas manquer et qui participe à faire d'Espelette un des plus beaux villages du Pays basque !

©

Saint-Étienne-de-Baïgorry, la perle dans la vallée

La vallée de Baïgorry est la porte d'entrée dans le Pays de Quint, une enclave neutre entre la France et l'Espagne. Les villages de cette vallée transfrontalière ont une culture et une histoire bien marquées, que l'on retrouve particulièrement à Saint-Étienne-de-Baïgorry. Ce bourg entouré de vignobles a conservé ses vestiges historiques notamment dans le château dEtchauz, bâtisse ayant appartenu à une famille qui régna pendant cinq siècles sur la vallée. Tous les ans, le dernier dimanche d'avril, Saint-Étienne-de-Baïgorry est en fête pour la Journée de la Navarre. 

©

Guéthary, charmante station balnéaire

Ancien bourg de pêcheurs, Guéthary est aujourd'hui l'une des principales stations balnéaires du Pays basque. Situé entre Bidart et Saint-Jean-de-Luz, le village est concentré autour de son port coloré. On note aussi l'architecture Art déco de ses hôtels qui lui donne un cachet unique. Côté nature, la colline de Cenitz, une réserve naturelle de 1,2 ha gérée par le Conservatoire du Littoral, offre une très belle vue sur l'océan. 

©

Saint-Jean-Pied-de-Port, terre de pèlerins

Situé sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, Saint-Jean-Pied-de-Port est parcouru tout au long de l'année par des pèlerins du monde entier. Ce charmant village de la basse Navarre abrite plusieurs styles architecturaux : roman à l'église de Saint-Jean-le-Vieux ou gothique à l'église Notre-Dame-de-Saint-Jean-Pied-de-Port. Outre ce riche patrimoine religieux, le village est renommé pour sa citadelle à laquelle on accède par un sentier en pente. Édifiée au XVIIe siècle, elle se situe à l'emplacement de l'ancien château médiéval. Autant d'atouts qui font de Saint-Jean-Pied-de-Port un incontournable de notre classement des plus beaux villages du Pays basque.

©

Arcangues, le Pays basque à l'honneur

Arcangues abrite plusieurs monuments d'intérêt à commencer par son église du XIIIe siècle, au sommet de la place principale. Elle abrite l'une des plus belles galeries sculptées de la région, spécificité de l'architecture religieuse basque. Il faut aussi visiter son château, toujours habité par la famille Arcangues. C'est un lieu chargé d'histoire, à la décoration intérieure impressionnante : on notera spécialement les tapisseries des Gobelins. Au mois de juin, les fêtes d'Arcangues rendent hommage à la culture basque lors d'une semaine festive. 

©

La Bastide-Clairence, joyau basque

Classée parmi les « plus beaux villages de France », la Bastide-Clairence est une bastide navarraise pensée au XIVe par Louis Ier. Son architecture typique où règnent en maître maisons à colombages et toits à quatre pentes vaut à elle seule le détour. Le village se visite à pied, il faut notamment traverser la Joyeuse et pénétrer dans les sous-bois pour avoir une vue complète sur la bastide. L'office de tourisme qui organise d'intéressantes visites guidées saura vous orienter. Pensez aussi à entrer dans les nombreux ateliers d'artistes et d'artisans actifs dans le village. 

©

Saint-Martin d'Arberoue et les grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya

La colline de Gaztelu, à Saint-Martin-d'Arberoue, est l'un des sites archéologiques les plus réputés du Pays basque. Elle abrite deux grottes préhistoriques : Istruritz et Oxocelhaya, découvertes au XXe siècle. Durant les premières fouilles, plus de 70 000 vestiges ont été déplacés et exposés au musée des Antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye. Aujourd'hui, les grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya demeurent un site d'exception retraçant plus de 80 000 ans d'occupation humaine visibles notamment dans son art pariétal. La découverte des grottes est une expérience sonore et sensorielle puisque plusieurs artistes ont contribué au développement du parcours de visite. Différents ateliers pédagogiques ainsi que plusieurs conférences sont aussi proposés.  

©