Difficile de ne pas en repartir comblé, même lorsque les attentes s'avèrent longues. Car la ville a conservé un aspect profondément médiéval, par ses édifices et son tissu urbain. Le plan d'ensemble de la ville romaine fut presque entièrement revu lors des reconstructions du Moyen Age. Une fascinante succession de terrasses scande la montée vers le sommet de la colline où se dresse Assise. Ainsi une structure défensive très impressionnante marque le coeur ancien de la ville auquel on accède par huit portes fortifiées et qui permettent de découvrir deux palais : la Rocca Maggiore, reconstruite en 1367, et la Rocca Minore. Des milliers de pèlerins et de touristes visitent la ville chaque année afin de mieux approcher la révélation de saint François et tous découvrent des édifices religieux dédiés à d'autres saints.

Histoire. Après la domination lombarde, la ville passa sous le contrôle du duché de Spoleto. Entre le XIe et le XIVe siècle, Assise vécut sa plus grande période de gloire. Les bénédictins qui s'y étaient installés commencèrent à édifier de nombreux monastères. En 1206, un jeune homme d'Assise, Francesco di Pietro di Bernardone, abandonne la vie laïque pour fonder un nouvel ordre, le franciscanisme, où la pauvreté devient la première valeur chrétienne. Il obtient des moines bénédictins une petite chapelle dans le fond de la vallée. Deux ans après sa mort, survenue en 1226, Francesco est canonisé, et l'on commence à construire la basilique qui lui sera consacrée.

En 1253, mourait l'autre grand personnage de l'histoire d'Assise, Santa Chiara, disciple de saint François et fondatrice de l'ordre des Clarisses. On lui consacra aussi une église, dont la crypte conserve son corps depuis 1260. Afin de protéger ce nouvel édifice, on agrandit les murailles de la ville. A cette époque, Assise connaît un grand essor architectural d'ouvrages religieux et civils. Giotto et ses élèves participent les premiers à la décoration de la basilique, Pietro Lorenzetti, Stefano Fiorentino et Simone Martini leur succèdent. La décadence de la ville, affaiblie par les incessantes luttes fratricides entre le parti guelfe et le parti gibelin, coïncide, en 1348, avec l'arrivée de la peste noire qui va décimer la population.

Les siècles suivants virent apparaître peu de constructions. Les grandes demeures privées furent érigées au XVIIe siècle. Elles dénaturèrent quelque peu la dimension menue et recueillie d'Assise.

De même, l'aspect de la ville fut modifié dangereusement lors des interventions du XIXe siècle. Une partie de la basilique de San Francesco se transforma en collège, beaucoup d'églises (jamais plus rouvertes) furent fermées au culte et un grand nombre d'oeuvres d'art soustraites à la ville dans un but lucratif.

En misant économiquement sur l'afflux massif des pèlerins et des touristes, elle est devenue en grande partie invivable, et comme à San Gimignano ses habitants abandonnent progressivement le centre historique pour aller vivre ailleurs. Elle a été, malheureusement, durement touchée par le tremblement de terre qui a ravagé la région en 1997, et détruit en partie la basilique.

Les lieux incontournables d'ASSISE - ASSISI

Organiser son voyage à ASSISE - ASSISI

Photos d'ASSISE - ASSISI

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

15.95 €
2019-02-27
960 pages
Ailleurs sur le web
Avis