Capitale tentaculaire, berceau du reggae, capitale affairée où se traitent quasiment toutes les affaires de l'île, Kingston agit comme un aimant sur les Jamaïcains de l'île entière, qui connait un exode rural important qui vient grossir les ghettos déjà surpeuplés de la capitale. Aujourd'hui, la communauté urbaine de Kingston compte 938 000 habitants, soit 25 % de la population totale de l'île. Plus grande ville anglophone des Caraïbes, c'est une cité dure et sans complaisance. C'est une ville secrète et complexe qui ne se livre pas facilement au visiteur étranger. Celui-ci devra déployer de savants efforts et s'armer de patience pour appréhender la diversité de la capitale. Le luxe de New Kingston côtoie la misère des ghettos.

Rarement inscrite au programme des agences de voyages qui vont parfois - à tort - jusqu'à conseiller de l'éviter, la capitale de la Jamaïque, au nom mythique, possède un charme singulier, ainsi que tous les éléments désagréables d'une grande ville surpeuplée.

Bien sûr, la capitale traîne une réputation de ville ultra-violente et dangereuse. Il faut toutefois être clair à ce sujet : Kingston est une capitale très étendue et les crimes violents sont localisés dans des quartiers et des zones bien spécifiques, comme Tivoli Garden (que les émeutes tragiques du mois de juin 2010 ont transformé en zone de guerre pendant deux semaines), ou les bidonvilles de Trench Town et Jones Town.

Le nord de la ville est sûr, surveillé par de nombreux gardes et agents de sécurité, c'est désormais à New Kingston que se trouvent toutes les ambassades, tous les hôtels pour touristes et même le musée de Bob Marley !

Peu de choses subsistent de son ancien passé colonial, et Downtown ne compte pas de hauts gratte-ciels comme Port of Spain à Trinité et Tobago. Le quartier historique a gardé des airs de province où se heurtent les genres architecturaux sans grande cohésion (caraïbe, africain et américain). Il est possible de s'y promener en journée, autour de Parade et en descendant par King Street, vers la Galerie nationale et le front de mer. Tout cela, bien sûr, réclame un minimum de prudence et de bon sens : Downtown ne se découvre pas de nuit, et il ne faut pas s'aventurer dans les ghettos voisins sans être accompagné par un habitant du coin. Un conseil, malgré tout, évitez de vous balader dans le quartier une fois la nuit tombée. Prévoyez de partir un peu avant le coucher du soleil et n'oubliez pas qu'il n'est pas toujours aisé, passée une certaine heure, de trouver un taxi ! Prudence donc...

À voir / À faire à KINGSTON

Organiser son voyage à KINGSTON

Photos de KINGSTON

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

JAMAÏQUE

Guide JAMAÏQUE

JAMAÏQUE 2018/2019

17.95 €
2017-11-22
312 pages
Avis