Troisième ville la plus visitée d'Europe, la capitale allemande est, avec ses 3, 5millions habitants, en transformation permanente. Après la chute du Mur en 1989, Berlin a su retrouver son rôle de capitale politique d'une Allemagne réunifiée. La cité s'impose également comme la référence arty européenne. Berlin-Est dégage une effervescence unique où les concepts se font et se défont. Une ville vibrante qui reste une destination historique de premier choix. De l'Ile aux Musées à la Porte de Brandebourg en passant par les lieux de mémoires comme le Mémorial de l'Holocauste, Berlin est à la fois créative moderne et ancrée dans l'histoire.

La Porte de Brandebourg (Brandenburger Tor)

C'est le monument le plus emblématique et le plus vu de Berlin ! Construite entre 1788 et 1791, la porte de Brandebourg est la dernière rescapée des 18 portes de Berlin. Située dans l'ancien Berlin Ouest, son architecture de style néoclassique s'inspire des Propylées de l'Acropole d'Athènes. Le roi de Prusse, Frédéric Guillaume II, cherchait une architecture idéale pour mettre en valeur l'avenue Unter den Linden. En haut de l'édifice se dresse le quadrige, représentation de la déesse de la Victoire. Pendant la guerre froide, la porte de Brandebourg symbolisait la division de la ville. Les visiteurs à l'ouest se hissaient sur la plateforme pour regarder de l'autre côté du rideau de fer. La porte de Brandebourg désigne aujourd'hui la réunification du pays. Un symbole si puissant qu'elle figure même sur les pièces allemandes de 10, 20 et 50 centimes.

© Author's Image

Le Mémorial de l'Holocauste

Dans le quartier de Mitte, non loin de la porte de Brandebourg, se dresse le Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe. Cet ensemble est dédié aux juifs victimes du génocide perpétré par les nazis : la Shoah. oeuvre de l'architecte Peter Eisenmann, le Mémorial de l'Holocauste est inauguré en 2005. Sur une surface de 19 000 m2 s'érigent 2 711 stèles, installées à l'emplacement du bunker de Goebbels. Ces grands blocs de béton sont à la fois un immense cimetière et un labyrinthe, symbole de la tristesse et de l'angoisse du peuple juif. Les stèles sont toutes de tailles différentes et le sol volontairement inégal. Plus les visiteurs s'enfoncent dans le Mémorial, plus l'ambiance est austère, sombre. L'Allemagne signe ici un travail de mémoire engagé.

Vue sur une partie du mémorial du l'Holocaust.© LUke1138 - iStockPhoto.com

L'île aux Musées

Les amoureux de la culture auront de quoi satisfaire leur envie avec sur une seule île : cinq musées ! Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, le site de l'île aux Musées a été construit entre 1824 et 1930. Sur cette petite île de la rivière Spree, direction le très célèbre musée archéologique Pergamonmuseum, le Neues Museum et le Buste de Néfertiti, ou encore le Bode Museum. Tout est à voir ! La plupart des oeuvres proviennent des collections privées de la famille royale de Prusse. Le Pergamonmuseum attire chaque année plus d'un million de visiteurs, venus du monde entier. Ces derniers viennent admirer le Grand autel de Pergame, la porte du marché de Milet et la porte d'Ishtar. L'UNESCO définit ainsi cette île comme : " Un exemple remarquable, dans un environnement urbain central, de l'idéal des Lumières de rendre l'art accessible au plus grand nombre ".

© SeanPavonePhoto

Alexanderplatz

Au XVIIe siècle, Alexanderplatz n'était qu'un marché aux bestiaux, puis aux laines, appelé le Oschenmarkt. En 1805, lors de la visite du tsar Alexander Ier, ce marché est rebaptisé : Alexanderplatz. L' " Alex " pour les Berlinois, était le centre de l'ex-Berlin Est, vitrine du régime communiste de la RDA. Aujourd'hui, cette immense place est le centre névralgique de la ville. Métro, bus, tram... Tous les transports passent par l'Alex. Si elle possède le plus grand centre commercial de Berlin, l'Alexa, elle est aussi célèbre pour ses monuments, emblèmes de l'esthétique socialiste. 

© Author's Image

Le Château de Charlottenburg

C'est la plus grande et la plus belle résidence de Berlin. Construit à la fin du XVIIe siècle par Frédéric III, le Château de Charlottenburg était à l'origine la résidence d'été pour Sophie-Charlotte de Hanovre. Lorsqu'il devient roi de Prusse, Frédéric Ier de Prusse décide d'agrandir le château. Ce dernier prendra le nom de Charlottenburg à la mort de son épouse. Toutes les générations modulent alors le château pour l'accommoder en fonction de leurs goûts. A l'intérieur, l'ancienne aile, la plus vieille du château, contient les chambres de Sophie-Charlotte et Frédéric Ier. La nouvelle aile permet de découvrir la collection de peintures de Frédéric le Grand et le Shinkel Pavillon qui accueille des expositions temporaires d'art contemporain. Visiter le Charlottenburg, c'est aussi faire un détour par son jardin à l'anglaise.

© Siegfried Stoltzfuss - Iconotec

Gendarmenmarkt

C'est sans aucun doute la plus belle place de la capitale. Réputée pour son atmosphère du vieux Berlin, Gendarmenmarkt offre aux visiteurs une découverte de la ville au temps des rois de Prusse. C'est en 1700 que cette place voit le jour. Le Roi Fréderic 1er voulait un quartier pour les protestants français, expulsés. Son nom " les gens d'armes " vient du régiment cuirassier instauré sur la place. Appréciée pour sa richesse architecturale, Gendarmenmarkt est connue pour ses deux cathédrales. L'une allemande : Deutscher Dom. L'autre française : Franzosischer Dom. Autre monument incroyable : Le Konzerthaus, salle de concert emblématique de Berlin. Au centre de la place se trouve une statue du grand poète Friedrich Schiller.

© Author's Image

Potsdamer Platz

C'est l'image du renouveau urbain qui transforme Berlin ! Bien avant la Guerre Froide, la Potsdamez Platz, représentait l'un des centres de convergence européens les plus importants. Pendant la Seconde Guerre mondiale, cette place est victime des bombardements intensifs.Se trouvant au milieu de la démarcation entre Berlin Est et Berlin Ouest, Potsdamer Platz était une sorte de no man's land, fait pour décourager les évasions vers la RFA (Berlin Ouest). Dès la chute du Mur, les initiatives sont nombreuses pour refaire vivre cette place historique. Aujourd'hui, on se croirait dans une sorte de ville parallèle. D'un côté le Sony Center, de l'autre la Marlene Dietrich Platz. La cité de 68 000 m2 apparaît comme surréaliste. Tout a été construit avec des matériaux spéciaux, dans des teintes cuivrées, spécialement conçus pour la place. Sa construction en a fait le plus grand chantier d'Europe.

Le Sony Center de la Potsdamer Platz vu de nuit.© bluejayphoto - istockphoto

East Side Gallery

Véritable musée à ciel ouvert, East Side Gallery n'est autre qu'un morceau, toujours debout, de l'ancien Mur de Berlin. Située dans l'ex Berlin Est, en bordure de la Mühlenstrasse, c'est la plus vaste galerie d'art en plein air du monde. Sur 1,3 km se dressent plus de cent peintures. Lorsque le mur est tombé en 1989, des artistes du monde entier sont venus immortaliser la chute du régime soviétique. Les peintures étaient déjà l'attraction phare du mur côté Ouest, aujourd'hui, c'est tout le reste du bloc qui se voit habillé de mille couleurs. Certaines oeuvres sont très connues comme le Baiser de l'Amitié entre Enick Honecker et Leonid Brejnev  de Dmitri Vrubel ou la Trabant de Birgit Kinder. Les peintures reflètent la personnalité bohème de Berlin, sortes d'images surréalistes, de déclarations pacifistes, mêlées à des messages politiques.

© Delectus - iStockphoto

Le Palais du Reichstag

Construit entre 1884 et 1894, le Palais du Reichstag, était, durant le Second Empire, le siège du Reich (l'Assemblée). De style de la grande Renaissance italienne, le monument est, en 1933, partiellement détruit par un incendie, un mois pile après le début du IIIe Reich. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le palais est totalement détruit par les bombardements. Ce n'est qu'en 1970 qu'il fut totalement restauré. Le Reichstag se voit totalement transformé, la coupole originale est reconstruite, cette fois plus moderne. Le cône central permet d'apporter de la lumière jusque dans les salles des séances. Cette toiture de verre symbolise aussi la transparence qui doit trôner en assemblée. La devise, inscrite sur le front du palais, insiste sur l'importance de la nation : " Dem Deutschen Volke " (Au peuple allemand). Le Palais du Reichstag est ouvert aux visiteurs, qui peuvent, tout en haut de la coupole, s'offrir une vue exceptionnelle sur la capitale.

© Siegfried Stoltzfuss - Iconotec

Église du Souvenir

Centre symbolique de Berlin Ouest, l'Église du Souvenir se regarde comme un mémorial de la paix et de la réconciliation. Construite entre 1891 et 1895 en souvenir de l'empereur Guillaume Ier, l'Église est détruite en 1945 par les bombardements aériens du mois d'avril. Il faut attendre 1956 pour assister à la rénovation. Une consolidation, toute en verre voit alors le jour. Composée de 20 000 blocs de verre bleu, les Berlinois lui donnent le nom de " Poudrier. " L'intérieur est tout aussi surprenant. Au centre, un Christ doré flotte au-dessus de l'autel. L'église du Souvenir elle, contient une croix orthodoxe russe et la célèbre Madone de Stalingrad, réalisée par Kurt Reuber en 1942. Avec sa silhouette éventrée, cette église est le symbole du lourd passé de Berlin et du devoir de mémoire perpétré par la ville. 

L’église du souvenir et sa consolidation.© Meinzahn - iStockPhoto.com

Le Botanischer Garten

Au sud de Berlin, le Botanischer Garten est un paradis bucolique où poussent plus de 20 000 types de plantes florales venues du monde entier. Un véritable voyage attend les visiteurs à toutes les saisons, notamment dans la Viktoriahaus qui abrite des roses amazoniennes grâce à son climat chaud et humide. Tout au long de la visite, on en apprend beaucoup sur l'intérêt médicinal de certaines plantes, ou bien leur usage au fil de l'histoire. 

Le jardin botanique de Berlin© ArtMediaFactory - Shutterstock.com

Badeschiff

La Badeschiff est certainement l'une des piscines les plus originales d'Europe. Entre les entrepôts d'une ancienne gare ferroviaire, le bassin de la Badeschiff se trouve au bout d'une péniche et donne directement dans la Spree. Les baigneurs ont donc l'impression de nager dans le fleuve, en bénéficiant d'une eau propre et purifiée ! On y trouve aussi une petite plage où il fait bon venir déguster des cocktails quand les beaux jours arrivent. 

Badeschiff© Aitor - stock.adobe.com

La Fernsehturm

Quelle est cette tour gigantesque qui crève le ciel berlinois ? La Fernsehturm n'est rien d'autre que la tour de la télévision. Édifiée à la fin des années 1960, elle culmine à 365 m et s'impose comme un symbole du communisme. Visible à de nombreux kilomètres, c'est un repère très pratique lorsque l'on se perd dans Berlin. Sa plateforme d'observation située à 203 m est accessible aux visiteurs, on y trouve aussi un restaurant et un bar avec vue panoramique. 

Fernsehturm© Canadastock - Shutterstock.com

Checkpoint Charlie

Symbole de la division de Berlin entre secteur russe et secteur américain, le poste-frontière de Checkpoint Charlie a aujourd'hui pris des allures d'attraction touristique où il est possible de se faire photographier aux côtés de faux soldats. Le musée Haus am Checkpoint Charlie est toutefois très intéressant : il retrace la construction du mur en se basant sur de nombreux témoignages d'époque. Très dense, il propose aux visiteurs de s'interroger sur la notion de paix dans le monde et le respect des droits de l'Homme.  

CheckPoint Charlie© Sean Pavone - shutterstock.com

Mauerpark

Mauerpark est un incontournable pour découvrir l'ambiance berlinoise. Ce grand espace de verdure est le point de rencontre des artistes ( les graffeurs viennent notamment s'exprimer sur un très grand mur qui leur est réservé), mais aussi des jeunes et des familles qui viennent y pique-niquer. Le dimanche, c'est l'effervescence lorsque le marché aux puces s'installe. Vous y trouverez des trésors revendus à de bons prix par les habitants du quartier. Un karaoké est aussi organisé dans le parc. C'est l'endroit idéal pour un dimanche de détente !  

Mauerpark© hanohiki - Shutterstock.com

Manger un currywurst

Le currywurst est la spécialité berlinoise par excellence. Cette saucisse recouverte de ketchup, de curry et accompagnée de frites à la mayonnaise pourrait sembler indigeste, pourtant c'est un délice !  Vous trouverez des imbiss partout à Berlin, notamment au pied des stations de métro. Et si la passion pour cette saucisse vous prend, sachez qu'il existe même un musée consacré au currywurst à Mitte. Au fil de ses allées à la décoration un peu kitsch, on apprend l'histoire de ce plat et, dès la sortie, on se rue sur le premier imbiss

Currywurst© gkrphoto - shutterstock.com

Le parc de Tiergarten

Poumon vert de Berlin, le parc de Tiergarten s'étend sur 210 ha, au coeur de la ville, dans Mitte. C'est l'endroit idéal pour se ressourcer, se promener ou faire du vélo en compagnie des Berlinois. Tiergarten est traversé par de longues avenues où ont lieu concerts et autres marchés aux puces chaque week-end. On trouve aussi dans le parc l'émouvant mémorial dédié aux homosexuels persécutés durant la période nazie. À l'intérieur de ce grand bloc de béton est diffusé en permanence un court-métrage représentant deux hommes qui s'embrassent. 

Tiergarten© Svetlana Turchenick - shutterstock.com

Le Friedrichstadtpalast

Le Friedrichstadtpalast est la plus grande scène du monde. Ce théâtre de revue n'a rien à envier aux meilleurs shows de Las Vegas : plumes et paillettes en mettent plein les yeux lors d'adaptations de grands succès des années 1920 remis au goût du jour. Construit en 1984, le Friedrichstadtpalast est à la pointe de la technologie et propose des spectacles de haute volée. Il n'est pas nécessaire de comprendre l'allemand pour y assister puisque les shows sont principalement visuels. 

Friedrichstadtpalast© Michael Jay - Shutterstock.com

Kurfürstendamm, shopping et souvenir

Kurfürstendamm, c'est un peu les Champs-Elysées berlinois. Le long des 3,5 km de cette avenue reliant la Breitscheidplatz au quartier de Grunewald alternent boutiques de luxe, restaurants, palaces et théâtres. De jour comme de nuit, cette avenue attire bon nombre de visiteurs. On se rendra notamment sur la Kurfürstendamm pour son église du Souvenir, un chef-d'oeuvre de l'architecture néoromantique, bombardée durant la Seconde Guerre mondiale et conservée en l'état. 

Kurfürstendamm© Sergiy Palamarchuk - shutterstock.com

Le musée de Pergame

Il s'agit sans doute de l'un des musées archéologiques les plus importants du monde. Le Pergamonmuseum, situé dans une monumentale réplique de l'autel de Pergame, fut édifié en 1930 suite à des fouilles allemandes dans de nombreux sites antiques. Sa collection unique d'art islamique et du Moyen-Orient est impressionnante. Parmi les pièces les plus remarquables, la porte d'Ishtar ( une des huit portes de la cité de Babylone ) ou bien la façade du palais de Mshatta. 

La porte d'Ishtar - Musée de Pergame© Ana Candida - shutterstock.com