LEIPZIG - guide touristique du Petit Futé

Éditorial

Leipzig est-elle un nouveau Berlin ? Alors que la trépidante capitale allemande s'officialise, s'assagit, se boboïse, Leipzig elle, l'authentique métropole de l'Est, avec sa scène alternative, ses artistes et ses " subcultures " se voit aujourd'hui précipitée sous les feux de la rampe. Elle est sans cesse matière à de nouveaux articles élogieux dans les médias des quatre coins de l'Europe... Car artistes, étudiants, vieux punks, nouveaux gothiques, anciens combattants progressistes de l'ex-RDA, néo-explorateurs venus de l'Ouest et créateurs en tout genre y animent de denses réseaux et reconquièrent progressivement des quartiers délaissés depuis la chute de la RDA. Ils donnent au passage à cette ville en pleine ascension économique une richesse culturelle rare et atypique. Mais la comparaison avec Berlin s'arrête ici. La Messestadt Leipzig, " ville de foires " qui a fondé sa richesse sur le commerce, est une ville étonnante, inclassable. Cette dynamique cité saxonne de 520 000 habitants connait depuis 1989 des mutations hallucinantes. Elle est l'une des villes d'Europe qui ont le plus changé de visage en 25 ans. Son enfant l'ayant quittée en 1990 et ne revenant qu'aujourd'hui devra se pincer pour la reconnaître... Vitrine de la réussite économique allemande à l'Est (alors que ses consoeurs se débattent dans les problèmes de paupérisation et de dépopulation), ville d'Allemagne à la plus forte croissance, son identité repose depuis deux siècles sur les superlatifs, la faisant osciller entre brio et mégalomanie.

Le mieux de ce que le visiteur peut trouver à Leipzig ? Un périmètre épatant d'architecture " Gründerzeit ", Belle-Epoque, offrant des dizaines de kilomètres de rues aux façades élégantes et travaillées, ponctuées de bâtiments d'apparat. Plagwitz, un quartier industriel du XIXe siècle parfaitement préservé et réhabilité, classé à l'UNESCO, traversé par des canaux lui donnant des airs de Venise industrielle. La Karl-Liebknecht-Strasse, une gigantesque artère vivante où se succèdent bars, clubs et restaurants, point névralgique de la vie festive de la ville. D'anciennes usines reconverties en centre culturel (Werk II) ou en quartier d'art géant (Baumwollspinnerei). Deux églises gothiques majeures, l'une qui vit Jean-Sébastien Bach composer l'essentiel de son oeuvre, l'autre le régime communiste entamer sa chute. Un des plus grands hôtels de ville Renaissance d'Allemagne ou encore un musée de la Stasi monté par d'anciens dissidents... Communisme, Art nouveau, industrie, art contemporain, vitrines marchandes, fête, concerts, underground, autant de mots-clés qui indiquent des visages différents de cette ville multi-facettes ! Comme disent les Saxons, Leipzig putzt sich raus (" Leipzig se met sur son 31 ").

Nicolas Landru

REMERCIEMENTS : Un grand merci à Céline, Salomé et Yoannès pour tout. Merci à Steffen, Hendrik, Ulf & Anja, Mattosch & Antje, Tobias, Thomas & Marcel, Christian, Ernst et tous ceux qui m'ont fait découvrir Leipzig sous un autre angle.

LEIPZIG : les adresses futées

LEIPZIG : Idées de séjour

Séjour court

En un week-end, vous aurez le loisir de visiter les highlights du centre-ville, de prendre le pouls du Südvorstadt, le quartier des sorties, et d'aborder un ou deux lieux du Leipzig insider, comme la Baumwollspinnerei ou le Westerwerk.

Jour 1 : Visite de la vieille ville : les églises Saint-Nicolas et Saint-Thomas, visite du musée Bach. Découverte du Markt et de l'Hôtel de ville. Déjeuner à l'Auerbachskeller, où Goethe écrivit des scènes de Faust. En fin de journée : direction le Südvorstadt. Arpentez la Karl-Liebknecht-Strasse, buvez une bière en terrasse et mangez un bout au Café Puschkin. Profiter de votre soirée dans la scène " cool " de Leipzig, au Werk II par exemple.

Jour 2 : Petit- déjeuner dans un café, à l'allemande, dans le Südvorstadt ou à Leipzig. Direction le centre-ville pour visiter le musée des Beaux-Arts. Déjeuner dans un restaurant du centre, puis rendez-vous à Plagwitz, le nouveau quartier bohème de la ville. Allez jusqu'au quartier des artistes de la Baumwollspinnerei, visitez les différentes expositions. Le soir, sortez sur la Karl-Heine-Strasse, dans Plagwitz, au coeur de la scène branchée.

Jour 3 : Explorez Leipzig côté nature. Faites une petite excursion au Cospudener See, le lac de la ville, créé à partir d'un cratère de mine à ciel ouvert. Puis promenez-vous dans l'Auenwald, la forêt de Leipzig, sauvage et belle. Vous arpenterez ensuite les parcs centraux, où les Leipzigois adorent converger quand sort le soleil, en longeant le canal. Dans l'après-midi, direction le charmant quartier de Gohlis pour découvrir ses bâtiments somptueux, du baroque à l'Art nouveau. Vous découvrirez des petits trésors : le petit château de Gohlis et la maison de Schiller. Dînez dans un des bons restaurants de Gohlis.

Séjour long

Leipzig n'est pas une ville qui livre son âme en une journée. Il vous faudra bien une semaine pour comprendre une part de ses points d'intérêt profonds, ses différents quartiers, sa qualité de vie, ses différents aspects.

Jour 1 : Découverte du centre-ville, de ses rues principales. Visite des églises Saint-Nicolas et Saint-Thomas, du musée Bach, découverte du Markt, de l'hôtel de ville, de la gare et de l'université. Empruntez les élégants passages marchands. Soirée dans le quartier de sortie de la Gottschedstrasse, attenant au centre-ville.

Jour 2 : Sur les traces du passé communiste de Leipzig, visite du musée de la Stasi et du musée de la Ville. L'après-midi, investissez le Südvorstadt, découvrez ses élégantes rues Belle-Epoque. Cafés, terrasses, boutiques, prenez votre temps. Faites un tour dans l'Auenwald, le parc-forêt, flânez sur la promenade le long de l'Elster au gré des parcs. Le soir, sortie dans ce quartier animé et hédoniste.

Jour 3 : Direction Leipzig Ouest et le quartier industriel de Plagwitz-Lindenau. Découvrez les usines, les canaux. Visitez le quartier des artistes de la Baumwollspinnerei et la galerie du Westerwerk. A la belle saison, découvrez le quartier depuis les canaux en louant une embarcation. Le soir, sortie, concert ou café sur la Karl-Heine-Strasse.

Jour 4 : Visite du musée des Beaux-Arts. Allez ensuite à Gohlis, ancien quartier bourgeois, avec son adorable petit château, son parc, et la maison de Schiller. En fin de journée, abordez Leipzig côté shopping entre la gare et le centre-ville, un gigantesque espace commerçant. Le soir, passez une soirée musicale dans la fameuse salle de spectacle Gewandhaus.

Jour 5 : Excursion au sud de Leipzig dans le nouveau plateau lacustre de la ville (avec baignade à la belle saison, restaurant en baie vitrée s'il ne fait pas beau). Abordez pour commencer le Cospudener See qui touche la ville. Puis allez découvrir la marina flambant neuve du tout nouveau Zwenkauer See, un peu plus au sud. Le soir, arrêtez-vous à Connewitz, quartier punko-anarchiste, pour tâter de la vie alternative de Leipzig, où les bars ne manquent pas.

Jour 6 : Allez visiter l'étonnant et effrayant monument de la Bataille des Nations à l'extérieur de la ville. Au passage, découvrez l'espace de foire de l'époque soviétique et l'église russe orthodoxe. Puis passez votre après-midi à Reudnitz / Graphisches Viertel, ancien quartier des imprimeurs. Visitez la maison de Mendelssohn-Bartholdy. Retour pour une sortie dans le Südvorstadt.

Jour 7 : Excursion à Halle (Saale), découvrez la ville de Haedel, avec son joli centre-ville, son château, sa cathédrale, ses rues anciennes et les charmantes berges de la Saale. A mi-chemin entre les deux villes se trouve l'espace de foire de Leipzig (Messe). S'il y a un salon, n'hésitez pas à découvrir ce complexe impressionnant. Le soir, sortie à Plagwitz.

Séjour thématique
Leipzig, métropole de l'art contemporain

Leipzig est une des villes europénnes les plus prisées sur le marché de l'art international. Dans le sillon de l'artiste Neo Rauch, qui a su mêler l'héritage du réalisme socialiste au post-modernisme déconstructiviste, la New Leipzig School est une signature de marque outre-atlantique. Suite à l'émergence de Neo Rauch, une émulation s'est propagée à la fin des années 1990, attirant artistes et étudiants à Leipzig et se servant du patrimoine industriel délaissé pour établir des nouveaux quartiers généraux des arts visuels. Leipzig est aujourd'hui sans conteste la capitale de l'art contemporain allemand.

Jour 1 : Passez votre journée au musée des Beaux-Arts qui le mérite largement. On y verra en filigrane l'évolution de l'art moderne en Allemagne et particulièrement à Leipzig, où naquirent ou oeuvrèrent au XXe siècle des artistes marquants comme Max Klinger (symbolisme), Max Beckmann (Nouvelle Objectivité), Werner Tübke (réalisme socialiste), et Neo Rauch (Nouvelle Ecole Leipzigoise). Les expositions temporaires sont souvent à la pointe de l'actualité artistique et passionnantes.

Jour 2 : Direction la Rome de l'art contemporain à Leipzig, dans l'ouest du quartier de Plagwitz : la Spinnerei. L'ancienne usine a été transformée en un gigantesque quartier d'artistes avec ateliers, galeries, musées et toutes sortes d'événements liés à l'art contemporain. Il y a plusieurs espaces d'exposition à visiter, puis il faut prendre son temps, trainer au grand café, éventuellement rencontrer des artistes...

Jour 3 : Journée de promenade dans Plagwitz, le nouveau quartier des artistes et des " bobos ". L'un des espaces muséaux les plus en vogue du moment est le Westerwerk, ancienne halle industrielle, transformée en espace d'exposition d'art contemporain. Autour de la Karl-Heine-Strasse, de nombreuses galeries et ateliers d'artistes ont vu le jour récemment ; il y a de quoi faire...

Jour 4 : Journée de marche dans Leipzig à la recherche des oeuvres murales disséminées dans la ville. La Karl-Liebknecht-Strasse est une étape privilégiée : y règnent les oeuvres murales de Fischer-Art, le grafiti " La Vierge et l'Enfant " de Blek le Rat, les enseignes communistes du Feinkostgelände. A Plagwitz, certaines oeuvres d'art de rue sont devenues cultes, comme la " Weisse Dame ", publicité des années 1920. Le soir, atterrissez à la Galerie Kub, également dans le Südvorstadt, lieu de prédilection pour des performances et expos d'installations, animé par des étudiants d'art.

Jour 5 : Visite de la Galerie d'art contemporain de Leipzig, qui fait la part belle à des artistes leipzigois de l'époque de la RDA comme Rosemarie Trockel ou Carsten Nikolai, mais aussi à de belles expositions temporaires. L'après-midi, vous pouvez varier les formes d'art avec une visite à l'Assissi Panometer, spécialiste des reconstitutions panoramiques, au musée des Arts imprimés, qui fait découvrir le Leipzig ville de l'imprimerie, ou au superbe musée de la Photographie allemande, le plus grand du genre en Allemagne.

Leipzig se prête à de nombreux séjours thématiques : " Leipzig et les musiciens ", sur les traces de Bach, Wagner ou Mendelssohn-Bartholdy, " Leipzig et l'industrie ", qui vous emmènera devant l'incroyable patrimoine industriel et post-industriel de la ville, de Plagwitz au lac de Zwenkau, " Leipzig et les legs du communisme ", où vous découvrirez de surprenants vestiges de l'ère de la RDA dans la ville, ou encore " Leipzig, ville de foires ". On peut aussi imaginer un " tourisme des subcultures " à travers les bars et les clubs de la cité, ou un " tourisme du gigantisme ", avec la visite des monuments superlatifs de la ville : le monument de la Bataille des Nations, la Gare centrale, la Tour de l'Université...

Voir plus d'idées de séjours

Allemagne : Les villes remarquables

Cologne
Dresden
Munich

LEIPZIG : Galerie photo

Leipzig : Actualité et reportage

La folie du tatouage

Art underground il y a quelques années, le tatouage est devenu un véritable phénomène de mode. Pour tout connaître de cet univers, rendez-vous à Leipzig, la ville allemande in et underground (qui fait d'ailleurs une sacrée concurrence à Berlin Est) à la Tatoo Expo 2015. Animations, contests de skateboard ou de trial, concerts, il n'y aura pas...
Ailleurs sur le web
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses Leipzig