Guide de LISBONNE : Survol de Lisbonne

Géographie

Située à la latitude 38 ° 43' N et à la longitude 9 ° 8' W, Lisbonne est la capitale la plus occidentale d'Europe continentale. A l'ouest du Portugal, sur la côte de l'océan Atlantique, à l'embouchure du Tage, sur la rive droite de l'estuaire, la ville s'étend sur un territoire de 84,7 km2. Le centre historique de la ville est composé de sept collines (dont le château à 112 m d'altitude), tandis que le parc forestier de Monsanto (autre point culminant de Lisbonne jusqu'à 226 m d'altitude) se trouve à la partie occidentale, c'est l'un des parcs urbains les plus grands d'Europe avec une surface voisine des 10 km2. L'océan Atlantique est à environ 23 km à l'ouest de Lisbonne.

Depuis 2015, Lisbonne est fractionnée non plus en 53 freguesias (plus ou moins calquées sur les paroisses) mais en 24. Ces subdivisions de la cité sont des découpages officiels, et ils équivalent à des sortes d'arrondissements ayant une valeur administrative. D'ailleurs, les habitants de Lisbonne s'identifient plus volontiers à leur paroisse (Socorro, Encarnação...) qu'ils ne s'identifient à la capitale elle-même. Lisbonne est également divisée en quartiers, et ces quartiers ne correspondent pas exactement aux freguesias. Lisbonne, comme toute ville du Portugal, est incluse dans un distrito (un peu l'équivalent du département français), comprenant plusieurs autres villes et villages. Lisbonne étant la principale ville de son distrito, ce dernier prend le nom de Lisbonne. On parle donc du distrito de Lisboa !

Pour information : le Portugal continental comprend 18 distritos, des circonscriptions administratives comme Aveiro, Évora, Faro, Lisbonne, Santarém, Setúbal ou Viana do Castelo. Aussi, lorsqu'on parle des villes, devrait-on plutôt parler de concelhos. Car, les principales municipalités portugaises sont définies, non pas en tant que villes, mais plutôt en tant que concelho. Un concelho est une aire géographique (sorte d'agglomération) qui englobe, non seulement la ville principale, mais aussi les villes et villages autour. Pour Lisbonne, on parle de l'aire métropolitaine qui possède une superficie de 3 128 km² sur laquelle cohabitent environ 3 000 000 habitants.

On divise le Portugal en cinq régions bien distinctes : Porto et le Nord, le Centre, Lisbonne et la vallée du Tage, l'Alentejo et l'Algarve. Il existe aussi un découpage en régions touristiques. Depuis 1976, les archipels de Madère et des Açores ont été reconnus régions autonomes et ont leur propre gouvernement. Macao, le dernier territoire portugais d'outre-mer, a été rendu à la Chine en 1999.

Mer de Paille

Le plus long des fleuves de la péninsule Ibérique qui unit les deux capitales rivales est un thème touristique à lui seul. Né aux abords de Madrid, il baigne Tolède avant de prendre des allures de mer pour étreindre Lisbonne, c'est le fleuve le plus important traversant le Portugal. En fait, avant de se resserrer dans un dernier défilé, son estuaire pratiquement plat est envahi à chaque marée et forme une gigantesque mer intérieure. A Lisbonne, c'est bien le Tage que vous voyez et non l'océan (c'est un peu déroutant parfois). Celui-là, on ne l'aperçoit au loin qu'à partir de Belém (ou en prenant de la hauteur). D'où vient le nom de mer de Paille ? Deux explications coexistent. L'une soutient qu'avant les ponts, l'essentiel du trafic avec le sud du Portugal, véritable grenier à blé, se faisait par bateaux. La mer était donc couverte de fétus de ladite paille. L'autre version plus romantique rappelle la couleur dorée que prennent ces eaux sous une certaine lumière. Vous choisirez la version que vous préférez, mais vous n'échapperez pas à l'envoûtement du spectacle. Le site de Lisbonne est un port encore actif, n'en déplaise aux grincheux qui souhaiteraient voir disparaître ces vilaines grues qui encombrent les berges. Et, avec celui de la baie de Cascais, ils sont exceptionnels pour abriter des bateaux ! " Là où la terre finit et où la mer commence. " Le trafic est encore assez important, ce qui procure un spectacle passionnant aux amateurs ; surtout cette proximité, voire cette intimité avec la mer, qui donne une dimension unique à la capitale. Il y a eu les découvertes bien sûr ! Maintenant ce sont des ports de plaisance bien vivants, avec les régates qui passent jusque devant la place du Commerce. Et puis, sans zones portuaires désaffectées, il n'y aurait ni parc des Nations ni Docas (horreur, malheur !).

Climat

Le Portugal possède un climat océanique très marqué, avec d'importantes différences entre les régions. A Lisbonne, les pluies sont fréquentes et l'amplitude thermique est très faible : les étés sont plutôt tempérés et les hivers assez cléments.

Au sud, Lisbonne bénéficie d'un climat méditerranéen influencé par le Gulf Stream, à l'ouest le climat est plus océanique, sujet à de plus fortes précipitations. En dehors de ces deux grandes zones, le reste de la ville et les environs sont soumis à des micro-climats (Estoril et Cascais sont plus ensoleillées que Sintra, souvent dans la brume et le petit crachin, sa montagne servant de barrière de condensation aux pluies venues de l'Océan). A Lisbonne, l'hiver s'avère doux, la température moyenne en cette saison est de 16,7 °C, et passe rarement en dessous des 5 °C. Cependant il fait très humide et le ressenti peut paraître plus froid que la température réelle. Si vous venez en hiver, prévoyez tout de même des vêtements chauds et un imperméable. L'été est chaud et sec et le soleil tape fort (prévoyez de la crème solaire) mais tempéré en soirée par le vent venu de l'Océan (prévoir une laine car il peut nettement rafraîchir l'atmosphère). Au printemps et en automne, les journées sont souvent ensoleillées et les températures très agréables malgré quelques pluies passagères. En moyenne annuelle, à Lisbonne, le soleil brille de 2 900 à 3 300 heures.

Environnement – écologie

Au Portugal, agacé en voyant certains déchets en pleine nature ou en constatant que des fêtards ont laissé leurs bouteilles et emballages plastiques sur le sable d'une magnifique crique... vous prenez conscience, qu'entre Europe et Afrique, le Portugal est l'un des pays les plus riches de l'Europe écologique. A l'échelon individuel et des entreprises, il reste, encore, certainement beaucoup de choses à faire. Pourtant, ce pays constitué aussi bien d'immenses forêts, de zones de basse et de moyenne montagne que de zones littorales ou de marais, a très bien organisé des unités de conservation, actuellement distribuées entre un parc national (le parc national de Peneda Gerês, au nord du pays), des parcs naturels et des réserves naturelles. A ce sujet, l'Institut de la protection de la nature (ICN) est à plus d'un titre très actif.

Parcs nationaux

Dans les environs de Lisbonne, le Portugal compte le parc naturel de l'Arrábida et celui de Cascais-Sintra. Citons aussi les réserves naturelles de l'estuaire du Tage et de l'estuaire du Sado. Sans oublier l'aire protégée d'Arriba Fóssil da Costa da Caparica, constituée d'une succession de strates de roches sédimentaires, parmi les plus importantes d'Europe occidentale. Dans la quasi-majorité de ces parcs et réserves, il va sans dire que les randonnées et toutes les activités proposées requièrent une attitude responsable et respectueuse de la nature de la part des visiteurs.

Faune et flore

La variété du relief, du sol et du climat, a engendré, au Portugal, une grande diversité d'espèces florales. Autrefois connu comme le " jardin de l'Europe ", le Portugal comprend plus de 2 700 espèces de végétaux. Le célèbre chêne-liège, avec l'écorce duquel se fabriquent les bouchons, est présent dans tout le pays, mais plus particulièrement dans l'Alentejo, au sud du Tage. Sur l'ensemble du territoire portugais, plusieurs espèces originaires d'Afrique ou d'Amérique du Sud ont été intégrées avec succès par l'homme, comme de somptueux eucalyptus poussant vite (ils sont utilisés dans l'industrie du papier). Le pin maritime est également très répandu, il a reboisé une grande partie du Portugal, si bien que le pays est certainement plus verdoyant et recouvert de fleurs que l'Espagne, tout cela est concevable aussi grâce à un taux d'humidité élevé. En tout, environ un tiers de la superficie du pays est recouvert de forêts ! Le Portugal ne possède aucune côte baignée par la mer Méditerranée, pourtant au niveau climatique comme pour sa faune et sa flore, le pays possède presque toutes les caractéristiques méditerranéennes. Non loin de Sintra, la barrière montagneuse concentre les pluies venant de l'Atlantique et stimule la croissance d'une végétation dense, tropicale et subtropicale grâce à la douceur et l'assiduité de son climat. En zones plus ou moins élevées, chevreuils, lièvres, ou même rapaces sont des habitués tandis que dans les estuaires du Tage et du Sado se posent les oiseaux migrateurs.

Adresses Futées de LISBONNE

Où ?
Quoi ?
Avis