Caldeira est accessible depuis plusieurs localités de l'île. Depuis Horta, la route bien indiquée passe par Flamengos. C'est l'option la plus simple et la plus rapide pour se rendre à destination. Mais les aventuriers pourront se lancer sur les chemins secondaires, souvent plus hasardeux car pas (ou très mal) indiqués, mais garantissant toujours d'excellentes surprises. Autant vous prévenir, mieux vaut dans ce cas ne pas être pressé...

A partir de Ribeira Funda par exemple (un coin charmeur avec ses champs et ses vergers), une route secondaire part vers l'intérieur, en direction de Flamengos et de Caldeira. C'est l'une des plus belles de l'île. Les points de vue sur la côte nord, quand on s'élève, sont magnifiques : partout des haies d'hortensias éclatantes sous le sol, des verts, des bleus et des blancs pour le plus grand plaisir des sens. Quebrada, à mi-parcours environ, est un lieu de pique-nique idéal dans un cadre sylvestre. Ne pas hésiter à prendre le chemin forestier, juste après les sites de pique-nique, sur la droite. C'est un heureux raccourci pour gagner Caldeira. La piste est en terre, mais elle est carrossable tout au long avec une voiture classique (selon la météo des jours précédents). Attention quand même aux quelques pierres que le vent disperse, surtout au sommet, si le temps est brumeux. Les vaches nous accompagnent. Si on ne veut pas s'engager dans le chemin forestier, continuer sur la route asphaltée jusqu'à un embranchement vers Flamengos et Horta au sud, ou vers Caldeira au nord-ouest.

Caldeira est un cône volcanique aux proportions parfaites et dominant toute l'île. Il est interdit d'y descendre par crainte des éboulements, mais un beau circuit de randonnée (balisé PRC4FAI - 8 km - 2h30 - difficulté moyenne) vous permet d'en faire le tour. Quand il fait beau, la vue est saisissante sur Pico et São Jorge. Sinon, quand le sommet est dans les nuages, pas la peine de monter : dans le brouillard, la visibilité s'arrête à la pointe des chaussures.

Pour parvenir au mirador, il suffit de traverser le très court tunnel vers un belvédère surplombant le cratère. La végétation endémique est constituée ici principalement de genévriers et de hêtres.

Comme le décrit Dervenn en 1955, un lac peu profond et irrégulier en recouvrait l'intérieur. Mais pendant les activités sismiques du Capelinhos en 1957-1958, deux violentes explosions secouèrent le cratère, projetant une couche de poudre claire partout sur l'île ; le lac disparut alors pratiquement.

Les lieux incontournables de CALDEIRA

Organiser son voyage à CALDEIRA

Photos de CALDEIRA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

14.95 €
2018-04-25
312 pages
Avis